https://www.bastamag.net/

Basta !

A Briançon, les migrants meurent et leurs soutiens passent en procès ()
« Il y a un an, quand on dépliait une banderole « les frontières tuent », tout le monde trouvait ça exagéré. Aujourd'hui… ». Aujourd'hui, tout le monde est malheureusement d'accord avec Agnès Antoine, du collectif Tous Migrants. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir « crié au loup » assez tôt. Cela fait maintenant plus d'un an que la ville de Briançon et ses habitants alertent sur les terribles conditions dans lesquelles des milliers de migrants ont tenté, et continuent de tenter chaque jour, la traversée de la (...) - En bref / , , ,
>> Lire la suite

Malgré la promesse de Macron, des centaines de personnes seront jetées à la rue d'ici l'été ()
Mais où est donc passée la promesse présidentielle qui assurait en 2017 que plus personne ne vivrait à la rue ? Entre mars et juin 2018, près de 3000 personnes hébergées à Paris verront leur centre fermer sans propositions sérieuses et durables d'hébergement. Et les coupes budgétaires dans le secteur des hébergements d'urgence ne vont pas arranger la situation. Le collectif citoyen #SansToitpasSansNous exige des conditions d'accueil dignes pour tous. Nous relayons leur appel.
Monsieur le Président, (...) - ça bouge ! / , , ,
>> Lire la suite

Dans les télécoms, l'emploi et les conditions de travail sacrifiés sur l'autel de la libéralisation ()
La promesse est toujours la même. En brisant les monopoles publics au profit d'un marché concurrentiel, la dérégulation permettrait de faire chuter les prix, d'améliorer la qualité pour les usagers, devenus des « clients », et de booster l'emploi et la croissance. L'argument est de nouveau ressorti par le gouvernement dans le cadre de la réforme ferroviaire, dont l'examen au Sénat est prévu le 23 mai. Et si on jugeait sur pièces ? Basta ! fait le bilan de deux décennies françaises d'ouverture à la (...) - Décrypter / , , , ,
>> Lire la suite

La Zad candidate au patrimoine mondial de l'Unesco ()
Ce 22 mai, après un week-end plutôt calme, les forces de l'ordre se sont redéployées dès l'aube sur les routes et chemins qui traversent la Zad de Notre-dame-des-Landes. Cette pression policière quasi-constante depuis plus d'un mois n'empêche pas les occupants de renouveler sans cesse leurs modes d'autodéfense. Plusieurs collectifs et organisations s'apprêtent ainsi à déposer un dossier pour demander l'inscription de la Zad au patrimoine mondial de l'Unesco.
Parmi les dix critères de sélection des (...) - En bref / , ,
>> Lire la suite

Le mouvement social et les partis politiques de gauche appellent à une « marée populaire » le 26 mai prochain ()
Un collectif constitué d'une cinquantaine d'associations, de syndicats et de partis politiques appelle le samedi 26 mai, partout en France, à une « marée populaire » pour une société plus juste, plus solidaire, plus démocratique, plus égalitaire avec un meilleur partage des richesses. Cette « marée populaire » qui se veut festive s'élancera un peu partout en France. A Paris, rendez-vous est donné à 14h30 à la gare de l'Est.
Un constat s'impose, Emmanuel Macron, son gouvernement et le Medef sont décidés à (...) - ça bouge ! / , , ,
>> Lire la suite

LVMH, Kering, Hermès, Chanel : pas de « ruissellement » pour les profits record du luxe français ()
Hermès, Chanel, LVMH, Kering... Ces marques ne sont pas seulement des symboles du luxe « made in France ». Leurs propriétaires font partie des plus grandes fortunes européennes et mondiales, et figurent parmi ceux qui se sont le plus enrichis depuis janvier. Derrière les dividendes qui se comptent en centaines de millions d'euros, et les généreuses rémunérations distribuées, en famille, aux dirigeants, des dizaines de milliers de salariés – ouvriers et ouvrières spécialisées, artisans maroquiniers... – (...) - Décrypter / , , , , , ,
>> Lire la suite

Notre-dame-des-Landes : gaz lacrymogènes et bulldozers de retour dans le bocage ()
Près de 2000 gendarmes et policiers se sont à nouveau déployés dans la Zad de Notre-dame-des-Landes depuis le 17 mai, pour ce que l'on appelle désormais la seconde phase d'expulsion. La première a duré quinze jours début avril. Les personnes visées par ces nouvelles expulsions sont celles qui n'ont pas souhaité intégré le processus de reconnaissance institutionnelle des lieux et projets alternatifs menés sur la Zad. Une dizaine de lieux ont été évacués ou détruits.
La Chat-teigne, lieu de vie situé à (...) - Résister / , , , , ,
>> Lire la suite

Esclavage : des millions de personnes toujours victimes d'exploitation sexuelle et de travail forcé ()
Le 10 mai, la France commémorait la « Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions ». La France et l'Europe en ont-elles vraiment terminé avec l'esclavage ? Le 19 février dernier, le tribunal correctionnel de Nanterre a condamné à 18 mois de prison avec sursis et 60 000 euros de dommages et intérêts une femme qui avait maintenu en esclavage domestique pendant cinq ans une jeune fille arrivée en France à l'âge de 13 ans. La victime avait déposé plainte en octobre (...) - En bref / , , , ,
>> Lire la suite

Comment l'Europe finance et légitime des régimes autoritaires pour barrer la route aux migrants ()
Pour l'Union européenne, tous les moyens sont bons pour repousser les migrants, y compris coopérer avec des régimes autoritaires ou dictatoriaux. C'est la conclusion du rapport « Expanding the Fortress : la politique d'externalisation des frontières de l'UE » publié le 14 mai. Il dénonce les centaines de millions d'euros déversés par l'Europe pour équiper et former armées et polices turques, soudanaises ou libyennes, connues pour leurs violations des droits humains. Une politique totalement contre-productive (...) - Décrypter / , , , , , , , ,
>> Lire la suite

15 000 suppressions de postes dans les hôpitaux attendues cette année ()
Plusieurs centaines de soignants ont manifesté hier à Paris, bloquant un temps les Champs Élysées, pour protester contre les nouvelles suppressions de postes que le gouvernement souhaite imposer à l'hôpital. Lors de son interview télévisée du 15 avril dernier, Emmanuel Macron avait pourtant affirmé que l'hôpital ne souffrirait pas de coupes budgétaires durant son quinquennat. Les objectifs fixés par la loi de financement de la Sécurité sociale (votée fin 2017) exige pourtant des économies de plusieurs (...) - En bref / , , , ,
>> Lire la suite