https://www.bastamag.net/

Basta !

« La Place de l'homme » : quand des hommes parlent de l'avortement ()
Dans le documentaire La Place de l'homme, Coline Grando mène des entretiens avec cinq hommes de profils et d'âges différents. Tous ont vécu, à un moment de leur vie, une grossesse non prévue dans leur couple. Pour la plupart, l'option de l'interruption volontaire de grossesse s'est imposée. L'un d'entre eux est finalement devenu père. Tous, malgré leurs différences, expriment face caméra les émotions et les questionnements qui les ont traversés. Leurs efforts d'analyse les éloignent des discours victimaires (...) - Chroniques / ,
>> Lire la suite

Vente de données, manipulation, surconsommation : enquête sur les dessous de l'industrie publicitaire ()
A l'occasion de la journée mondiale contre la publicité, le 25 mars, le réalisateur Matthieu Lietaert présente un documentaire intitulé « La pub au pays des merveilles ». Il révèle le vide législatif entourant ce secteur en pleine effervescence. Alors que les quatre plus grands groupes de publicité au monde détiennent les cinq plus grandes entreprises de relations publiques ou de lobbying politique, Matthieu Lietaert alerte : « Ceux qui nous vendaient hier des voitures et des télévisions, nous vendent (...) - ça bouge ! / , , ,
>> Lire la suite

Bal macabre au Brésil : le clan Bolsonaro, l'extrême droite et les milices ()
Les révélations de la presse brésilienne se succèdent sur les liens entre le fils aîné du président Bolsonaro et l'une des plus dangereuses organisations criminelles de Rio, la milice de Rio das Pedras. Celle-ci est notamment soupçonnée de l'assassinat de la jeune conseillère progressiste Marielle Franco. Ces révélations mettent en lumière la proximité entre l'extrême droite et les milices qui contrôlent une partie des quartiers périphériques. Les mesures prises par le nouveau gouvernement offrent à ces (...) - Décrypter / , ,
>> Lire la suite

« Bloquer le complexe militaro-industriel français, c'est bloquer l'économie de mort de ce système » ()
Depuis novembre 2018, le nombre de blessés graves dans les manifestations liées au mouvement des gilets jaunes a explosé. Le dernier recensement du journaliste David Dufresne établit à ce jour 1 décès, 222 blessures à la tête, 22 éborgnés, 5 mains arrachées. « Le maintien de l'ordre protège l'État et non le peuple » déplore le collectif Désarmons-les qui invite à bloquer les sites des usines d'armement – fabrique de Flash-ball, de grenades de désencerclement, de grenades lacrymogènes, de lanceurs de balles de (...) - ça bouge ! / ,
>> Lire la suite

Technip : une prime de départ de 14 millions et une lourde ardoise pour le climat ()
Une prime de départ de 14 millions d'euros : c'est ce que va toucher l'ingénieur lyonnais Thierry Pilenko, ancien PDG de l'entreprise parapétrolière Technip, qui quitte ses fonctions suite à la fusion avec le groupe états-unien FMC. L'ex PDG cumule l'équivalent d'une année de rémunération fixe, soit 2 millions d'euros, une clause de non concurrence de 2 millions d'euros, plus 10 millions d'euros d'actions gratuites, selon les informations révélées par BFM. L'annonce fait tache alors que le groupe TechnipFMC (...) - En bref / , , ,
>> Lire la suite

Pour une rupture avec le capitalisme vert : appel à une assemblée constituante de l'écologie populaire ()
Gilets jaunes, zadistes, grévistes pour le climat, contribuent ensemble à remettre les questions écologiques au centre du débat politique. Dans le même temps, « l'écologie politique n'est plus qu'un champ de ruines » constatent les signataires de cette tribune. Ensemble, ils appellent à une Constituante de l'écologie populaire et sociale, ouverte à tous les courants de l'écologie de transformation. L'objectif : refonder le projet écologiste sur des bases de rupture avec le capitalisme vert.
Le soulèvement (...) - Débattre / , ,
>> Lire la suite

Pour en finir avec des cours de récréation sexistes, où les filles n'existent qu'à la marge ()
« On n'a pas le droit d'aller au milieu de la cour, les garçons ne veulent pas », disent souvent les filles, dès l'école élémentaire. La cour de récréation, le premier espace public que les enfants expérimentent, serait-elle aussi l'un des points de départ des inégalités de genre ? Des élus de Trappes se sont penchés sur les mécanismes à l'œuvre dans les cours d'école, où règne souvent, déjà, une répartition inégalitaire de l'espace. Pour y remédier, et faire en sorte que l'égalité et la mixité s'éprouvent au (...) - Inventer / , , , , ,
>> Lire la suite

Changer sa chaudière ou isoler ses combles pour un euro : les dessous d'un marché coûteux et entaché de fraudes ()
Peut-être faites-vous partie des usagers ayant reçu une offre commerciale proposant, pour un euro, de changer votre chaudière ou d'isoler vos combles. Ces offres sont financées par un dispositif peu connu : les certificats d'économie d'énergie. Basta ! lève le voile sur ce dispositif opaque qui ne contribue pas toujours efficacement à la transition écologique, alors même que son coût est répercuté sur l'ensemble des factures des ménages, à hauteur de 100 à 150 euros par an.
Changer sa chaudière ou isoler (...) - Décrypter / , , , , , ,
>> Lire la suite

Avec son « index de l'égalité » le gouvernement permet aux entreprises de continuer à discriminer les femmes ()
Depuis le 1er mars, les grandes entreprises sont obligées de publier un « index de l'égalité salariale », une note sur 100 censée évaluer leur bonne ou médiocre performance en matière de non discrimination entre hommes et femmes. Une note trop basse peut être synonyme de sanctions financières. Problème : cet index est fait pour que la plupart des entreprises aient d'excellentes évaluations, quelle que soit l'ampleur des inégalités en leur sein. Une invention gouvernementale qui permet de masquer des (...) - Décrypter / , , ,
>> Lire la suite

Répression, violences policières, loi anti-manifestation : la société civile lance une « commission dʼenquêtes » ()
Face à la surenchère sécuritaire du gouvernement, des associations, syndicats, organisations de défense des droits humains ont décidé d'organiser une « commission dʼenquêtes » le 20 mars, à 18h30, à la Bourse du travail de Paris. Au programme : témoignages de victimes de la répression actuelle et d'un neurochirurgien, regard d'un sociologue sur l'évolution des conceptions du maintien de l'ordre depuis la Loi Travail, décryptage par un magistrat des procédures judiciaires utilisées pour réprimer le mouvement (...) - ça bouge ! / , , ,
>> Lire la suite