http://www.alterinfo.net/

alterinfonet.org Agence de presse associative

Des affrontements contre les forces d'occupation à al-Quds et à Qalqilya (sam., 04 avril 2020)
Des affrontements contre les forces d'occupation à al-Quds et à Qalqilya Des violents affrontements ont opposé ce samedi des jeunes palestiniens aux forces d’occupation israéliennes qui ont envahi le village d’Anata au nord-est de la ville d’al-Quds occupée. Des sources locales ont précisé que les jeunes palestiniens à Ananta ont jeté les pierres sur les engins militaires israéliens les obligeant à se retirer de leur village. Du côté de Qalqily, des jeunes palestiniens sont sortis pour manifester contre le mur de séparation raciste et la fermeture d’une rue principale ce qui entrave depuis plusieurs années la circulation des citoyens. Des séquences vidéos ont filmé les jeunes du village de Kafr Kaddoum jetant les pierres sur les soldats israéliens dont un s'était tombé par terre en essayant de s’enfuir. Plusieurs régions de la Cisjordanie vivent des affrontements quotidiens entre des jeunes palestiniens et les colons israéliens soutenus par les forces d'occupation qui projettent confisquer les terres des citoyens pour y installer des colonies et judaïser la ville d’al-Quds. https://french.palinfo.com/56560 @Copyright Le Centre Palestinien D'Information
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Un journaliste de BFMTV dérape pendant l’hommage aux victimes chinoises (Sat, 04 Apr 2020)
Un journaliste de BFMTV dérape pendant l’hommage aux victimes chinoises Pendant la diffusion, ce matin, d’une cérémonie en hommage aux victimes chinoises du coronavirus, Emmanuel Lechypre, journaliste sur la chaine BFM TV, s’est moqué des chinois en parlant « d’un enterrement de Pokémon ». Face au tollé soulevé, il a dû présenter ses excuses. Commentant la cérémonie d’hommage aux victimes du coronavirus qui avait lieu samedi matin en Chine, le journaliste a comparé la façon dont les personnes présentes inclinaient la tête en signe de recueillement, à un « enterraient des Pokémon ». Ses propos jugés « racistes » ont aussitôt été dénoncés par de nombreux internautes. En quelques minutes, la vidéo a été partagée des centaines de fois sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, le hashtag #Pokémon se trouvait dans le top 10 des sujets les plus discutés. Le présentateur présente ses excuses En début d’après-midi, reconnaissant avoir fait une grosse bourde, le journaliste Emmanuel Lechypre s’est excusé publiquement. « Ce matin sur BFM TV je me suis permis une remarque totalement déplacée pendant la diffusion d’un hommage aux victimes du virus en Chine. Ces propos inappropriés ont été diffusés à l’antenne alors que je pensais les micros fermés. Je tiens sincèrement à m’en excuser », a déclaré le journaliste. La chaîne BFM TV a également présenté ses excuses aux téléspectateurs, en partageant les excuses du journaliste sur son compte Twitter. Mais ces excuses n’ont pas suffi à calmer les internautes qui demandent le licenciement du journaliste. https://www.aa.com.tr/fr/monde/un-journaliste-de-bfmtv-d%C3%A9rape-pendant-l-hommage-aux-victimes-chinoises/1792376
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Coronavirus: lancement en France d'un test avec du plasma de patients guéris (Sat, 04 Apr 2020)
Coronavirus: lancement en France d'un test avec du plasma de patients guéris Un essai clinique consistant à transfuser du plasma sanguin de personnes guéries du Covid-19 vers des "patients en phase aiguë de la maladie" démarrera le 7 avril en France, ont annoncé samedi les établissements chargés de le conduire. "Cet essai clinique consiste en la transfusion de plasma de patients guéris du Covid-19, contenant des anticorps dirigés contre le virus, et qui pourrait transférer cette immunité à un patient souffrant du Covid-19", selon un communiqué commun de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), l'Etablissement français du sang (EFS) et l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). "Le plasma des personnes qui ont guéri du Covid-19 contient ces anticorps que leur organisme a développés. Ces anticorps pourraient aider les patients en phase aiguë de la maladie à lutter contre le virus", espèrent-ils. Cet essai clinique, dénommé Coviplasm, sera mené par la professeure Karine Lacombe et le professeur Pierre Tiberghien. Des prélèvements ciblés auront lieu à partir de mardi en Ile-de-France, dans le Grand-Est et en Bourgogne-Franche-Comté auprès d'environ 200 patients guéris depuis au moins 14 jours. "Les patients guéris du Covid-19 seront ainsi invités personnellement à donner leur plasma à l’EFS", selon le communiqué. L'essai clinique comptera 60 patients dans des hôpitaux parisiens, dont "la moitié bénéficiera de l'apport en plasma-convalescent". "Une première évaluation pourra être rendue deux à trois semaines après le début de l'essai clinique", qui pourra être élargi en fonction des résultats. L'EFS va par ailleurs chercher la présence d'anticorps contre le coronavirus "dans un échantillon représentatif des donneurs de sang venant faire un don pendant une période précise", pour "obtenir une image de la propagation du virus en France". Le plasma de convalescents, partie liquide du sang qui concentre les anticorps après une maladie, s'est déjà avéré efficace, dans des études à petite échelle, contre d'autres maladies infectieuses comme Ebola ou le Sras. L'agence américaine du médicament, la Food and Drug Administration, a donné son feu vert pour tester de tels traitements face au coronavirus. Des tests sont également menés en Chine. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/coronavirus-lancement-en-france-d-un-test-avec-du-plasma-de-patients-gueris_143213
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Rapatriement de 740 ressortissants algériens bloqués en Turquie (Sat, 04 Apr 2020)
Rapatriement de 740 ressortissants algériens bloqués en Turquie La compagnie aérienne nationale, Air Algérie, a rapatrié jusqu'à samedi après-midi, un total de 740 ressortissants algériens bloqués à Istanbul (Turquie), suite à la fermeture de l'espace aérien à cause des risques de propagation du nouveau coronavirus, a indiqué samedi à l'APS le PDG d'Air Algérie, Bakhouche Allèche. Le premier groupe des algériens rapatriés, composé de 269 ressortissants, est arrivé samedi avant l'aube à l'aéroport international Houari-Boumediene à bord d'un avion de la compagnie nationale Air Algérie. A leur arrivée, ces personnes ont été accueillies par les ministres, des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du Territoire, Kamel Beldjoud, de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, ainsi que le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, le ministre des Travaux publics et Transports, Farouk Chiali, et le wali d'Alger, Youcef Chorfa. Deux autres vols d'Air Algérie, ont atterris à Alger depuis, portant le nombre total des ressortissants algériens rapatriés à 740, a expliqué le premier responsable de la Compagnie aérienne dans l'après-midi. A leur départ d'Alger, hier vendredi, à 11h, 12h et 13h, les trois appareils d'Air Algérie, avaient transporté environs 540 ressortissants turcs bloqués à Alger vers la Turquie, a souligné M. Allèche. S'agissant du restant des algériens bloqués en Turquie, le responsable a affirmé "qu'ils devraient atterrir à Alger dans la nuit de samedi à dimanche" en provenance d'Istanbul sur des appareils de la compagnie aérienne turque (Turkish Airlines), rassurant que "cette opération se poursuivra jusqu'au rapatriement du dernier algérien". A noter que cette opération de rapatriement se déroule selon un planning de vols prévus du 3 au 5 avril, à bord d'avions d'Air Algérie et de Turkish Airlines et concerne 1.788 Algériens qui sont placés, dès leur arrivée au pays, en quarantaine dans le cadre des mesures prises par les autorités du pays pour endiguer la propagation du Covid-19. Des structures d'accueil dont des hôtels, des complexes touristiques se trouvant dans la wilaya d'Alger et de Boumerdès, ayant une capacité totale de 1.930 places, ont été réquisitionnés pour assurer la meilleur prise en charge de ces personnes. Cette décision de rapatriement a été prise par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, et son homologue Turc, Recep Tayyip Erdogan, qui ont convenu, dans un entretien téléphonique, mardi dernier, de coopérer pour le rapatriement, à partir de vendredi, des Algériens bloqués en Turquie vers l'Algérie et des Turcs bloqués en Algérie vers la Turquie. "Dans deux ou trois jours, nous entameront le rapatriement de ces ressortissants, graduellement suivant la libération des structures réservées à la mise en quarantaine", avait, le même jour, rassuré le Président de la République lors d'une entrevue avec des représentants d'organes de presse nationaux, diffusée sur la Télévision publique. Depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus, l'Algérie a rapatrié plus de 8.000 de ses ressortissants à l'étranger, alors que la quasi-totalité des espaces aériens à travers le monde sont fermés. https://www.radioalgerie.dz/news/fr/article/20200404/191869.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Coronavirus : le gouvernement français fait volte-face sur le port des masques (Sat, 04 Apr 2020)
Coronavirus : le gouvernement français fait volte-face sur le port des masques Après avoir assuré des semaines durant que le port du masque n'était pas utile pour tout le monde, le gouvernement réalise un virage, encourageant désormais le grand public à s'en équiper «s'il le souhaite» pour limiter la propagation du coronavirus. Il y a quelques jours encore, le gouvernement assurait que le port du masque n'était pas pertinent pour le grand public, et que son utilisation n'avait un intérêt que pour les personnels soignants et les personnes malades. Source de nombreuses critiques, cette position, que soutenait le gouvernement depuis le début de la crise, n'est désormais plus d'actualité. Le numéro deux du ministère de la Santé, le professeur Jérôme Salomon, vient en effet d'annoncer la fabrication de masques «alternatifs», autres que médicaux. Surtout, il suggère à tout un chacun de s'en équiper. «Nous encourageons le grand public, s'il le souhaite, à porter [...] ces masques alternatifs qui sont en cours de production», a-t-il ainsi lancé le 3 avril. Cette décision vient contredire les recommandations jusqu'ici émises par le gouvernement. Le 17 mars, le professeur Jérôme Salomon s'était en effet indigné de voir «énormément de masques dans la rue, des personnes qui n'ont aucune raison d'en porter et d'être exposées à des malades». «Ces masques sont mal portés, mal utilisés, ils manquent aux soignants», avait-il martelé, suivant la ligne du gouvernement sur la question. «Qu'on ait un masque ou non, on touche son visage à peu près toutes les minutes. Un masque est une structure qui est faite de papier et qui est poreuse. Un masque n'empêche pas les particules de venir s'imprégner dans le masque. Le masque empêche les particules de venir dans votre bouche ou dans votre nez. Mais si vous portez un masque imprégné par des particules contaminées, et qu'ensuite vous touchez votre masque, c'est par les mains que vous allez vous contaminer», renchérissait le 21 mars le ministre de la Santé Olivier Véran, soulignant ainsi l'inutilité, selon lui, du port du masque par le grand public. La veille, sur BFM TV, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, était montée au créneau avec une argumentation très personnelle, qui n'avait pas manqué de faire réagir : «Les masques ne sont pas nécessaires pour tout le monde, et vous savez quoi ? Moi je ne sais pas utiliser un masque, [...] parce que l'utilisation d'un masque, ce sont des gestes techniques précis, sinon on se gratte le nez sous le masque et on a du virus sur les mains [...] ça peut même être contre-productif.» Pourquoi un tel revirement ? Dès lors, comment expliquer un tel revirement ? L'animatrice de télévision Marina Carrère d'Encausse, également médecin, a livré son avis sur la question le 1er avril. Selon la présentatrice d'émissions sur France 5, alors que le pays fait face à une pénurie de masques, les propos officiels sur leur inutilité présumée pouvaient s'apparenter à un «mensonge» fait «pour une bonne cause», c'est-à-dire destiné à les réserver aux soignants. Des enquêtes de Mediapart et France 2 tendent à renforcer l'hypothèse selon laquelle le discours officiel sur l'inutilité du port du masque a été adopté en raison de la pénurie de masques. Mais le gouvernement pourrait aussi avoir opéré ce revirement pour s'adapter à de nouvelles préconisations des milieux scientifiques. Le 3 avril, le docteur Mike Ryan, expert en situations d'urgence à l'OMS, a déclaré que les masques médicaux et chirurgicaux devaient être réservés «aux personnels en première ligne». Mais il a ajouté que «l'idée d'utiliser des masques recouvrant les voies respiratoires ou la bouche pour empêcher que la toux ou le reniflement projette la maladie dans l'environnement et vers les autres [...] n'[était] pas une mauvaise idée en soi». Or, Olivier Véran avait notamment justifié la politique du gouvernement sur les masques, au cours des dernières semaines, par le fait que l'OMS n'en recommandait pas le port. Le même 3 avril, l'Académie de médecine a estimé que le masque «grand public» devrait être rendu obligatoire pour les sorties pendant et après le confinement. Le 1er avril, outre-Atlantique, les Académies américaines des sciences avaient cité, dans un courrier adressé à la Maison Blanche, quatre études selon lesquelles le virus pourrait se transmettre via l'air expiré par les personnes (les «aérosols» dans le jargon scientifique), et non plus seulement par les gouttelettes et postillons projetés lors d'un éternuement, ou sur des surfaces. Ce qui rendrait pertinent le fait de se couvrir le visage. Enfin, les critiques formulées contre la gestion de la pandémie par le gouvernement, notamment émises depuis l'étranger, ont peut-être également fait pression en faveur de ce revirement. Depuis le début de la crise, la non-généralisation du port du masque dans les pays occidentaux a interloqué de nombreux pays asiatiques. «La grosse erreur aux Etats-Unis et en Europe, à mon avis, c'est que les gens ne portent pas de masques», avait par exemple souligné le chef du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, le 27 mars dans une interview accordée au magazine Science. https://francais.rt.com/france/73600-coronavirus-gouvernement-francais-fait-volte-face-port-masque
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Inversion accusatoire : Attali annonce « l’effondrement des démocraties »… si la mondialisation échoue ! (Sat, 04 Apr 2020)
Inversion accusatoire : Attali annonce « l’effondrement des démocraties »… si la mondialisation échoue ! L’effondrement des démocraties avec, en France, l’élection de l’épouvantail Marine Le Pen… Encore un effort, petits moutons… Il ne manque plus qu’un gouvernement mondial installé à Jérusalem et la démocratie sera sauvée ! OD (Europe 1, 3 avril 2020) « Il est évident que les grands enjeux du monde – climatique, sociaux, de pauvreté, de lutte contre la corruption – ne peuvent se régler qu’à l’échelle de la planète. Et si on n’arrive pas à ça, on va hypocritement et de façon provisoire se renfermer… les démocraties vont être remplacées provisoirement par des totalitarismes comme on l’a connu à chaque fois qu’on n’a pas réussi à gérer la mondialisation… Il faut oser un projet européen qui sera l’amorce de cette mondialisation… » Attali en 2009 : une petite pandémie permettra d’instaurer un gouvernement mondial ! 13 mai 2009 (Nouvelle Solidarité) – Il fallait Jacques Attali pour y penser ! Dans sa rubrique du magazine L’Express du 3 mai, l’ancien sherpa de François Mitterrand dévoile quelques fantasmes intimes du monde oligarchique. En bref : là où le krach financier a jusqu’ici échoué, une bonne petite pandémie pourrait précipiter nos dirigeants à accepter la mise en place d’un gouvernement mondial ! « L’Histoire nous apprend que l’humanité n’évolue significativement que lorsqu’elle a vraiment peur : elle met alors d’abord en place des mécanismes de défense ; parfois intolérables (des boucs émissaires et des totalitarismes) ; parfois futiles (de la distraction) ; parfois efficaces (des thérapeutiques, écartant si nécessaire tous les principes moraux antérieurs). Puis, une fois la crise passée, elle transforme ces mécanismes pour les rendre compatibles avec la liberté individuelle et les inscrire dans une politique de santé démocratique. » Pour Attali, « La pandémie qui commence pourrait déclencher une de ces peurs structurantes », car elle fera surgir, « mieux qu’aucun discours humanitaire ou écologique, la prise de conscience de la nécessité d’un altruisme, au moins intéressé. » « Et, même si, comme il faut évidemment l’espérer, cette crise n’est pas très grave, il ne faudra pas oublier, comme pour la crise économique, d’en tirer les leçons, afin qu’avant la prochaine – inévitable – on mette en place des mécanismes de prévention et de contrôle, ainsi que des processus logistiques de distribution équitable des médicaments et de vaccins. On devra, pour cela, mettre en place une police mondiale, un stockage mondial et donc une fiscalité mondiale. On en viendra alors, beaucoup plus vite que ne l’aurait permis la seule raison économique, à mettre en place les bases d’un véritable gouvernement mondial. » « C’est d’ailleurs par l’hôpital qu’a commencé en France, au XVIIe siècle, la mise en place d’un véritable Etat », avance-t-il pour conclure. Solidarité & Progrès, le 13 mai 2009
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Pas moins de 700 Palestiniens malades et âgés dans les prisons israéliennes (Sat, 04 Apr 2020)
Pas moins de 700 Palestiniens malades et âgés dans les prisons israéliennes Pas moins de 700 prisonniers palestiniens malades et âgés sont incarcérés dans les geôles israéliennes, a révélé le Club du prisonnier, dans un rapport. Le club a souligné jeudi que les prisonniers sont confrontés à un véritable danger, en témoigne un prisonnier libéré de la prison «Oter» porteur du coronavirus. L’administration israélienne des prisons nie malgré l’existence même de plusieurs cas, entre enquêteurs et geôliers». Il a indiqué que 16 prisonniers malades sont dans la clinique de la prison de «Ramleh», qualifiée d’«abattoir», et parlent de la mort de plusieurs détenus. Le club a précisé que ces conditions ont entraîné la mort de 18 autres prisonniers, dont les derniers sont : Bassam Al-Sayeh et Sami Abu Diyak, tandis que les autorités d’occupation détiennent toujours les corps de quatre autres: Aziz Owaisat depuis 2018, Faris Baroud, Nasar Taqatqa et Bassam Al-Sayeh, depuis l’année dernière. Il a expliqué que «les méthodes de torture, pratiquées sur les détenus par les geôliers, provoquaient des maladies chroniques, en plus des conditions dramatiques de détention, pendant de nombreuses années». https://www.lexpressiondz.com/internationale/pas-moins-de-700-palestiniens-malades-et-ages-dans-les-prisons-israeliennes-329205
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Trump annonce une réduction de la production de 10 millions de b/j (Sat, 04 Apr 2020)
Trump annonce une réduction de la production de 10 millions de b/j Les cours de l’or noir ont bondi de plus de 10 dollars en deux séances, jeudi et vendredi. Le baril de Brent, référence du pétrole algérien, s’échangeait hier à près de 34 dollars. Les prix du pétrole font un bond extraordinaire ! Les deux barils ont enregistré la plus forte hausse de leur histoire sur une séance : 21% pour le Brent de la mer du Nord et 25 % pour le brut léger américain. Ils avaient même fait deux bonds respectifs de près de 50% et 35%. La raison ? Il a suffi d’un tweet du président américain annonçant une réduction de la production de 10 millions de barils par jour. Le locataire de la Maison-Blanche a évoqué un accord imminent entre l’Arabie saoudite et la Russie. « Je viens de parler à mon ami MBS (Mohammed ben Salmane, prince héritier d’Arabie saoudite), qui a parlé avec le président Poutine de Russie, et je m’attends et j’espère qu’ils réduiront d’environ 10 millions de barils, et peut-être beaucoup plus… », a fait savoir le successeur de Barack Obama dans un premier message. « J’espère et je m’attends à ce qu’ils réduisent d’environ 10 millions de barils de pétrole, et peut-être nettement plus jusqu’à 15 millions de barils. Ce serait une excellente nouvelle pour tout le secteur pétrolier et gazier », a-t-il indiqué dans un second tweet. L’Arabie saoudite a aussitôt réagi en appelant à une réunion « urgente » de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et d’autres pays, dont la Russie, afin de parvenir à un « accord équitable qui rétablira l’équilibre des marchés pétroliers», a annoncé l’agence officielle saoudienne SPA. La Russie a, de son côté, démenti tout contact avec les autorités saoudiennes. « Non, il n’y a pas eu de (telle) conversation », a déclaré à l’agence Interfax le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, ajoutant que « non, pour le moment, aucun entretien n’était prévu » entre le président russe Vladimir Poutine et Mohammed ben Salmane. Cette intervention spectaculaire du président américain a fait réagir les experts. Qu’en pensent-ils ? « Ça serait bien sûr un évènement important, même dans un contexte de surproduction massive de 25 millions de barils par jour qui arrivent sur le marché en ce moment », a estimé Magnus Nysveen, chef analyste de la société de conseil spécialisée Rystad Energy, cité par Bloomberg. « Cela semble trop beau pour être vrai », a-t-il souligné. D’autres considèrent qu’un tel accord est réalisable. « Il semble finalement y avoir un consensus sur la nécessité d’une action coordonnée face à une surproduction extraordinaire (...) mais il faudra sans doute des signes tangibles de progrès assez rapidement, si l’on veut éviter de tester les récents plus bas », a déclaré Callum Macpherson, analyste en matières premières chez Investec. Rappelons que les prix du pétrole ont plongé après que la Russie a refusé de répondre favorablement, lors d’un sommet qui s’est tenu le 6 mars à Vienne, en Autriche, à la proposition saoudienne de réduire la production de l’alliance Opep-non Opep au sein de laquelle ces deux poids lourds du marché pétrolier mondial jouent un rôle majeur. En guise de riposte, le Royaume wahhabite a décidé d’augmenter sa production à 12 millions de barils par jour et de brader son pétrole sur les marchés étrangers à des prix qui défilent toute concurrence depuis au moins 20 ans, en offrant des remises inédites à l’Europe, à l’Extrême-Orient et aux États-Unis. Les prix du Brent, référence du pétrole algérien ont perdu plus de 40 dollars en l’espace de trois mois. Les deux pays finiront-ils par recoller les morceaux des pots qu’ils ont cassés ? C’est ce qu’indiquent, en tous les cas, les tweets du président américain. L’Arabie saoudite serait déjà à la manœuvre. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole et ses partenaires de l’alliance Opep+ discuteraient d’un projet de réduction de la production de 10 millions de barils par jour. Le marché y croit. Les cours de l’or noir ont bondi de plus de 10 dollars en deux séances, jeudi et vendredi. Le baril de Brent, référence du pétrole algérien, s’échangeait hier à près de 34 dollars. https://www.lexpressiondz.com/nationale/le-baril-fremit-329222
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

En pleine pandémie, l'UE soutient le plan d'ingérence de Washington au Venezuela (Sat, 04 Apr 2020)
En pleine pandémie, l'UE soutient le plan d'ingérence de Washington au Venezuela Alors que l'ONU a appelé à alléger les sanctions économiques dans le contexte de la pandémie, l'Union européenne a annoncé soutenir un plan de Washington qui conditionne cet allègement... à une transition politique au Venezuela, sans Nicolas Maduro. Les tentatives d'ingérence occidentales se poursuivent au Venezuela malgré la crise du coronavirus, qui n'épargne aucun pays. L'Union européenne a jugé le 3 avril le plan américain pour un «gouvernement de transition» au Venezuela sans le président Nicolas Maduro et l'opposant Juan Guaido «conforme» au principe de règlement pacifique prôné par ses Etats membres. Ce plan américain serait la condition sine qua non pour que Washington accepte d'alléger les sanctions économiques internationales qui pèsent lourdement sur l'économie vénézuélienne. Premier pas pour lâcher Guaido ? Les Etats-Unis ont ainsi appelé le 31 mars leur allié Juan Guaido à renoncer, au moins provisoirement, au titre de président du Venezuela (qu'il s'était arrogé devant ses partisans en janvier 2019) dans l'attente de nouvelles élections. Un changement de tactique de la part de Washington qui sonne comme un aveu d'échec de sa stratégie visant à évincer Nicolas Maduro du pouvoir. Juan Guaido devraient «tous les deux» renoncer dans l'immédiat au pouvoir exécutif, confié pendant «une période de transition» à un «Conseil d'Etat» mis en place par «des élus de l'Assemblée nationale issus des deux camps». En échange d'un accord sur leur plan, les Américains promettent de lever progressivement leurs sanctions draconiennes à mesure que cette transition sera mise en place. L'UE «accueille positivement le cadre pour une transition démocratique au Venezuela proposé par les Etats-Unis», a déclaré le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell, dans une déclaration au nom des 27 le 3 avril. «La proposition américaine est conforme à la demande de l'UE de parvenir à une solution pacifique à la crise par la négociation pour instaurer un gouvernement démocratique, qui est plus que jamais nécessaire aujourd'hui», a-t-il poursuivi dans cette déclaration, diffusée à l'issue d'une réunion par visioconférence des ministres européens des Affaires étrangères. Il a par ailleurs assuré que l'UE s'inquiétait de «l'impact dévastateur sur le plan humain» que pourrait avoir la pandémie de coronavirus «dans un pays déjà confronté à une grave situation économique, sociale et humanitaire». "L'Union européenne montre son soutien au projet de Washington de lever les sanctions illégales contre le Venezuela si, et seulement si, son vœu est exaucé et son projet ancien de coup d'Etat se réalise" Ce plan américain, formulé en pleine crise du coronavirus, intervient alors que les protestations anti-Maduro, qui alternaient un temps avec les rassemblements de soutien au président vénézuéliens, se sont essoufflées ces derniers mois. Si l'opposition est forte dans le pays, elle est récemment apparue extrêmement divisée et Juan Guaido, dont l'allégeance à Washington n'est plus à démontrer, est loin de faire l'unanimité. Ainsi, son successeur à la tête de l'Assemblée nationale, l'opposant Luis Parra, a même rencontré le 31 mars Nicolas Maduro dans le but de conjuguer les efforts dans la lutte contre la pandémie. L'alignement sur Washington prime sur les recommandations de l'ONU Le gouvernement de Nicolas Maduro a rejeté dans un communiqué l'appel des Européens, estimant que l'UE montrait «son soutien au projet de Washington de lever les sanctions illégales contre le Venezuela si, et seulement si, son vœu est exaucé et son projet ancien de coup d'Etat se réalise». Le Venezuela, ajoute le texte, «appelle les Etats membres de l'UE au respect de la souveraineté du peuple vénézuélien et leur rappelle qu'en tant que signataires de la Charte des Nations unies, le moins qu'ils puissent faire est de respecter ses objectifs et ses principes». En effet, dans le contexte délicat de lutte contre la pandémie et compte tenu des difficultés économiques qui en résultent, la Haut-Commissaire de l'Organisation des Nations unies (ONU) aux droits de l'Homme Michelle Bachelet a demandé, dans un communiqué publié le 24 mars, que les sanctions internationales frappant l'Iran et d'autres pays comme le Venezuela, Cuba, la Corée du Nord ou le Zimbabwe soient «assouplies ou suspendues» en cette «période cruciale» de pandémie de Covid-19. Un appel que ne semble pas avoir entendu l'UE, qui préfère s'aligner sur l'agenda politique de Washington dans la région, malgré l'urgence de la crise sanitaire au Venezuela, comme dans de nombreux pays du monde. https://francais.rt.com/international/73602-pleine-pandemie-ue-soutient-plan-ingerence-etats-unis-venezuela
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Attaque au couteau dans la Drôme: l'assaillant aurait crié «Allahu akbar» (Sat, 04 Apr 2020)
Attaque au couteau dans la Drôme: l'assaillant aurait crié «Allahu akbar» Au moins deux personnes sont décédées, plusieurs autres ont été blessées dans une attaque au couteau survenue ce 4 avril à Romans-sur-Isère, aux abords de la gare et dans le centre-ville. Selon des informations de la police révélées à Sputnik, l'individu, a priori soudanais, a été interpellé. Une attaque au couteau a eu lieu ce 4 avril à Romans-sur-Isère, aux abords de la gare et dans le centre-ville, a-t-on appris d'une source policière. Au moins sept personnes ont été blessées, l'individu, a priori soudanais, a été interpellé. Des témoins interrogés par France Bleu affirment que l'assaillant a crié «Allahu akbar» au moment de l’attaque. Selon le dernier bilan, deux personnes sont décédées. Le pronostic vital de deux des sept autres personnes blessées est engagé. Elles ont été évacuées au centre hospitalier universitaire Grenoble-Alpes. MàJ : à prendre avec prudence, une deuxième victime décédée — EdouardChanot (@edchanot) April 4, 2020 D'après les premiers retours, l’individu serait entré dans une boucherie, serait passé par-dessus le comptoir et se serait saisi d’un couteau avant de poignarder des gens dans le commerce et dans la rue. Les faits se sont déroulés dans la matinée, l'assaillant a été interpellé vers 11h. Le colocataire de l'agresseur a été également interpellé. Selon source policière, attaque au couteau en cours à Roman sur Isère, aux abords de la gare et dans le centre ville. 6 blessés pour l’instant. Individu interpellé, a priori soudanais. — EdouardChanot (@edchanot) April 4, 2020 15 Minute plus tard... attaque au couteau a @VilleDeRomans cc @Conflits_FR pic.twitter.com/46zJ2mQEIp — ًYurika (@imyurika_) April 4, 2020 https://fr.sputniknews.com/france/202004041043476970-attaque-au-couteau-en-cours-a-roman-sur-isere-six-blesses/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Deux membres de la famille Kennedy portés disparus aux États-Unis (Sat, 04 Apr 2020)
Deux membres de la famille Kennedy portés disparus aux États-Unis Deux membres de la famille Kennedy, dont une petite-nièce du Président John F. Kennedy, ont été portés disparus après une balade en canoë, selon les autorités du Maryland, ce qui en fait une nouvelle tragédie au sein de la dynastie politique la plus célèbre des États-Unis. Maeve Kennedy McKean, nièce du Président John F. Kennedy, assassiné en 1963, et son fils Gideon âgé de huit ans, ne sont pas revenus jeudi 2 avril d'une sortie dans la baie de Chesapeake, a expliqué Larry Hogan, le gouverneur de cet État voisin de Washington, en annonçant la «mauvaise nouvelle» lors d'un point-presse. «Des recherches intensives sont menées depuis hier soir avec la police, les gardes-côtes et les pompiers», a précisé M. Hogan, cité par l'AFP. Plusieurs tragédies au sein de la famille Le clan Kennedy, l'une des grandes familles de la vie politique américaine, a connu de nombreuses tragédies. John F. Kennedy, alors Président des États-Unis depuis trois ans, a été assassiné à Dallas le 22 novembre 1963. En juin 1968, son frère cadet, Robert, en bonne position pour remporter les primaires démocrates pour la présidentielle, a été tué à Los Angeles. Un des fils de Robert Kennedy, David, est mort à l'âge de 28 ans d'une overdose de cocaïne dans un hôtel de Floride, en 1984. En 1999, le fils de «JFK» est mort avec sa femme Carolyn et sa belle-soeur Lauren dans le crash de l'avion qu'il pilotait dans le Massachusetts. Saoirse Kennedy Hill, une petite-fille de Robert Kennedy, est également décédée l'année dernière d'une overdose, à l'âge de 22 ans. https://fr.sputniknews.com/international/202004041043475045-deux-membres-de-la-famille-kennedy-portes-disparus-aux-etats-unis/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Covid-19, en direct: 600 militaires français infectés, 160.000 policiers déployés contre les départs en vacances (Sat, 04 Apr 2020)
Covid-19, en direct: 600 militaires français infectés, 160.000 policiers déployés contre les départs en vacances Le gouvernement français déploie ce week-end un dispositif policier draconien de 160.000 agents pour empêcher les départs en vacances. Parallèlement, le nombre de militaires français contaminés par le Covid-19 a atteint les 600, selon Florence Parly. La Chine observe une journée de deuil national en hommage aux victimes de la pandémie. Le nombre de militaires français atteints du coronavirus a augmenté de 200 depuis le dernier bilan pour atteindre les 600, a fait savoir Florence Parly auprès du groupe de presse Ebra samedi 4 avril. «Cela correspond à un ordre de grandeur, car il est évolutif. Nous suivons cela de très près et adaptons nos dispositifs en conséquence», mais «notre posture opérationnelle n'est pas impactée», a tenu à souligner la ministre des Armées. Dans le même temps, depuis le 3 avril et durant ce week-end, un «dispositif de contrôle exceptionnel» comptant quelque 160.000 policiers sera déployé en France contre les départs en vacances, le bilan total avoisinant les 65.000 cas dans la soirée de vendredi. «Le combat est encore devant nous, ces contrôles se poursuivront cette nuit, samedi et dimanche», «en gare, sur les autoroutes, sur les routes, aussi sur les lieux de vacances», a précisé Christophe Castaner. https://fr.sputniknews.com/international/202004041043475181-covid-19-en-direct-600-militaires-francais-infectes-160000-policiers-deployes-contre-les-departs-en/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Une pandémie préméditée? (Sat, 04 Apr 2020)
Une pandémie préméditée?
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Crise sanitaire : Euthanasie des personnes âgées ? (Sat, 04 Apr 2020)
Décret n° 2020-360 du 28 mars 2020 complétant le décret n° 2020-293 du 23 mars 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire Crise sanitaire : Euthanasie des personnes âgées ? Extrait : Art. 12-3. – I – Par dérogation à l’article R. 5121-82 du code de la santé publique, les spécialités pharmaceutiques à base de paracétamol sous une forme injectable peuvent être dispensées dans le cadre de leur autorisation de mise sur le marché, jusqu’au 15 avril 2020, par les pharmacies à usage intérieur autorisées à délivrer des médicaments au public en application du 1o de l’article L. 5126-6 du même code, sur présentation d’une ordonnance émanant de tout médecin portant la mention “Prescription dans le cadre du covid-19”, pour permettre la prise en charge de la fièvre et de la douleur des patients atteints ou susceptibles d’être atteints par le virus SARS- CoV-2 et dont l’état clinique le justifie. « Le pharmacien de la pharmacie à usage intérieur appose sur l’ordonnance le timbre de la pharmacie et la date de délivrance ainsi que le nombre d’unités communes de dispensation délivrées et procède à la facturation à l’assurance maladie de la spécialité au prix d’achat de la spécialité par l’établissement de santé. « Lorsqu’elle est ainsi dispensée, la spécialité est prise en charge sur la base de ce prix par l’assurance maladie avec suppression de la participation de l’assuré prévue à l’article R. 160-8 du code de la sécurité sociale. « Lorsqu’un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes dispose d’une pharmacie à usage intérieur, celle-ci peut se procurer la spécialité auprès de l’établissement pharmaceutique qui en assure l’exploitation ou auprès d’une pharmacie à usage intérieur d’un établissement de santé. « II. – Par dérogation à l’article L. 5121-12-1 du code de la santé publique, la spécialité pharmaceutique Rivotril® sous forme injectable peut faire l’objet d’une dispensation, jusqu’au 15 avril 2020, par les pharmacies d’officine en vue de la prise en charge des patients atteints ou susceptibles d’être atteints par le virus SARS-CoV-2 dont l’état clinique le justifie sur présentation d’une ordonnance médicale portant la mention “Prescription Hors AMM dans le cadre du covid-19”. « Lorsqu’il prescrit la spécialité pharmaceutique mentionnée au premier alinéa en dehors du cadre de leur autorisation de mise sur le marché, le médecin se conforme aux protocoles exceptionnels et transitoires relatifs, d’une part, à la prise en charge de la dyspnée et, d’autre part, à la prise en charge palliative de la détresse respiratoire, établis par la société française d’accompagnement et de soins palliatifs et mis en ligne sur son site. « La spécialité mentionnée au premier alinéa est prise en charge par les organismes d’assurance maladie dans les conditions du droit commun avec suppression de la participation de l’assuré prévue au R. 160-8 du code de la sécurité sociale. » *Le rivotril, sédatif * puissant, prescrit en gouttes pour l'épilepsie, devient prescriptible par tout médecin, jusqu'au 15 avril 2020, en intraveineuse aux patients atteints ou susceptibles d'être atteints du Covid-19. * Wikipedia : « Un sédatif est une substance qui a une action dépressive sur le système nerveux central (c'est donc un psychotrope, et plus particulièrement un psycholeptique) et qui entraîne un apaisement, une relaxation, une réduction de l'anxiété, une somnolence, un ralentissement de la respiration et une diminution des réflexes. Un sédatif peut être aussi désigné comme tranquillisant1, dépresseur, anxiolytique, soporifique, somnifère ou sédatif-hypnotique. À forte dose, la plupart des sédatifs peuvent entraîner des altérations de la conscience, le coma, voire la mort. » Vidal : Contre-indications du médicament RIVOTRIL Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants : insuffisance respiratoire grave, syndrome d'apnée du sommeil, insuffisance hépatique grave, myasthénie. Témoignage : C'est la légalisation de l'euthanasie pour les patients en détresse respiratoire, déjà triés comme du bétail au profit d'autres plus jeunes, plus beaux, ou plus rentables, ou un VIP qui lui, aura le privilège d'être intubé. Ce poison rivotril qui est disponible en pharmacie de ville et dans les EHPAD pourra être délivré sur simple ordonnance avec mention covid jusqu'au 15 avril 2020. Il est manifeste que ces politiciens criminels avec la complicité du corps médical veulent profiter de l'état d'urgence pour s'octroyer les pleins pouvoirs et autoriser par décret mortifère contraire à l'esprit de la déclaration des droits de l'homme qui édicte le droit à la vie, à exterminer les personnes âgées dans les EHPAD ; c'est un plan d'abattage massif d'une catégorie de population, soit un génocide relevant des crimes contre l'humanité. Nos parents et grands parents qui nous ont donné la vie, la génération des baby boomers, mourront dans des conditions atroces, avec suffocations, convulsions et arrêt cardiaque, tués sur ordre de leurs descendants de la génération X sans âme. Précisément, ce produit est règlementairement interdit en cas d'insuffisance respiratoire alors que c'est la pathologie des hospitalisés covid souffrant d'une pneumonie sévère; si ce produit est prescrit en cas d'insuffisance respiratoire, c'est la mort assurée. On ne peut non plus exclure l'abus qui pourrait en être fait pour donner la mort à tout opposant au système étiqueté covid 19 qui pourrait être éliminé par ce biais avec la complicité de quelque médecin appartenant à quelque loge, ou des crimes déguisés. On ne peut rester passif face à une telle situation ; tuer les vieillards, c'est leur projet, digne de l'aktionT4 des nazis. C'est le plan de génocide conçu pour libérer les EHPAD et économiser le versement des pensions des bouches inutiles, ou le plan de retraite n°2 de la macronie. Attali qui soutenait l'euthanasie des anciens et les mérites d'une bonne pandémie doit tirer une grande fierté de sa créature qui passe à la pratique.
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Pourquoi la France cache un remède contre le virus testé et peu coûteux (vidéo) (Sat, 04 Apr 2020)
Pourquoi la France cache un remède contre le virus testé et peu coûteux (vidéo)
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Palestine : Précis juridique à l’intention de la Cour Pénale Internationale (Sat, 04 Apr 2020)
Les colonies israéliennes en Cisjordanie, constituent-elles un crime de guerre ? Alors que la question est actuellement examinée, à la demande de la Palestine, par le Procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Ghislain Poissonnier* et Eric David* publient une réponse à charge documentée dans La Revue des droits de l’homme. Palestine : Précis juridique à l’intention de la Cour Pénale Internationale Introduction : "La politique de colonisation israélienne conduite en Cisjordanie1 depuis 1967 a abouti à la création de 249 lieux de peuplement, permettant l’installation de plus de 640.000 colons israéliens. Cette politique de colonisation en territoire palestinien occupé tombe-t-elle sous le coup d’une des incriminations prévues par le Statut de Rome de la Cour pénale internationale ?" Conclusion : "La politique de colonisation israélienne en Cisjordanie constitue un crime de guerre au sens de l’art. 8, § 2, b), viii), du Statut. Les éléments constitutifs du crime (élément légal, élément matériel et élément moral) sont réunis. Une fois l’ouverture d’une enquête sur la situation en Palestine décidée par le Procureur, il lui sera peu difficile d’établir la responsabilité pénale des dirigeants israéliens (politiques, administratifs et militaires), qui organisent et mettent en œuvre cette politique de colonisation depuis le 13 juin 2014. Ces dirigeants seront-ils pour autant poursuivis devant la CPI ? La réponse appartient au Procureur de la Cour : une décision délicate à prendre, non pour des raisons juridiques puisque le crime semble établi au-delà de tout doute raisonnable, mais pour des motifs politiques. En effet, des poursuites contre des dirigeants israéliens risquent de provoquer une vive réaction américaine et de possibles mesures de sanction. Le Procureur en aura-t-il pourtant le courage ? Ce sera un test de crédibilité de la Cour et, comme le disait Bertolt Brecht, « celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu ». Le texte intégral se trouve ici : https://journals.openedition.org/revdh/7353 - *Ghislain Poissonnier Ghislain Poissonnier est magistrat français. Il a été juge et vice-procureur à Béthune, Lille et Paris. Il a travaillé comme juriste au Kosovo, en Palestine, en République démocratique du Congo, en Thaïlande, en Afghanistan et en Guinée. - *Eric David Éric DAVID est Professeur émérite de droit international public et Président du Centre de droit international de l’Université libre de Bruxelles. Source : https://journals.openedition.org/revdh/7353 CAPJPO-EuroPalestine
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Escroquerie globale COVID-19: les Nations Unies veulent que 10 % des ressources financières de la planète soient allouées à la lutte contre… le coronavirus ! (Sat, 04 Apr 2020)
On la voyait venir de loin cette escroquerie ou plutôt la forme la plus aboutir de ce que serait le Saint-Graal de l’escroquerie ultime: voilà que l’Organisation des Nations Unies exploite la crise hyper dopée du COVID-19 pour vouloir s’accaparer de 10 % de l’ensemble des ressources financières de la planète. Escroquerie globale COVID-19: les Nations Unies veulent que 10 % des ressources financières de la planète soient allouées à la lutte contre… le coronavirus ! Ne vous leurrez point. La crise du COVID-19 n’est pas celle que l’on vous vend à travers des médias qui n’ont jamais été crédibles. En l’espace de deux semaines, plus de 1670 tentatives de manipulation de l’opinion ou son orientation en exploitant le COVID-19 ont été recensées par un collègue ayant suivi uniquement deux chaînes TV d’informations en continu en France. Outre les stimulus financiers gigantesques entrepris par le gouvernement des États-Unis et promis par l’union européenne, lesquelles portent sur des sommes astronomiques variant de 2 à 8.7 trillions de dollars US au taux du jour (lesquels s’apparentent de plus en plus à un nouveau schéma de Ponzi), les Nations Unis, ce machin ne servant strictement à rien depuis 1990 veut allouer 10% des ressources mondiales pour la création d’un fonds spécial pour la lutte contre le COVID-19. En d’autres termes l’équivalent de 9.5 trillions de dollars US au taux du jour pour un fonds de lutte contre le COVID-19 incluant la contraception et « la santé reproductive ». Malthus aurait applaudi des deux mains et des deux pieds s’il était encore vivant et s’il n’y avait actuellement autant de maîtres escrocs dans la haute sphère de la finance transnationale. Passons. Le mot-clé est la réduction de la démographie humaine pour lutter contre la COVID-19, dont la létalité n’est pas jugée satisfaisante pour réduire les 7 800 000 000 d’êtres humains qui vivent sur la planète. Cette crise induite et artificielle du COVID-19 à fait sortir tous les partisans de l’eugénisme de leurs tanière qui trouvent normal de faire un tri immoral entre les malades en se basant sur l’âge où l’utilité (adieu la Déclaration universelle des droits humains ou quelque chose y ressemblant), les rapaces de la haute finance qui ne se sont jamais autant enrichis avec cette crise COVID-19, armés du délit d’initié et cerise sur un gâteau pourri, la destruction de ce qui reste de l’économie réelle et la disparition accélérée du cash au profit de la monnaie électronique. Il fallait un fonds global pour pouvoir se servir. Les Nations Unis, l’ONU a osé le proposer. Conclusion temporaire: La crise surfaite du COVID-19 est une immense escroquerie financière. C’est probablement l’opération noire (Black Op) la plus massive et la plus audacieuse de l’histoire contemporaine et c’est pour cela qu’à côté du coronavirus SRAS-nCov-2, se cache un autre vecteur utilisé par d’autres acteurs selon le pays ou le contexte. Cette crise a dévoilé le mythe des constructions établies, toutes basées sur un mensonge permanent nourri par un appareil de propagande universel et l’absence totale et avérée de toute éthique ou semblant d’éthique dans ce que l’on appelle par paresse intellectuelle l’Occident. La seule valeur sûre et principe premier a toujours été l’escroquerie financière et intellectuelle. Tout le verbiage restant n’est qu’un écran de fumée. L’être humain ne vaut plus rien. Il est méprisé au plus haut point. C’est à peine s’il sert de consommateur compulsif dépensant un pécule de monnaie fictive qu’on lui distribue au nom de la solidarité dans les pays riches et qu’il est forcé de gagner par un moyen ou un autre dans le reste du monde. Cette crise du COVID-19 n’est pas fortuite. Elle a été provoquée. C’est une guerre. Une guerre contre ce qui reste d’humanité. Dans un monde d’esclaves de grands joueurs ont franchi la ligne rouge pour s’attaquer à ce qu’ils perçoivent comme une menace. Les rivalités géostratégiques ont toujours existé. Ce qui est nouveau est l’adoption d’un nouveau moyen de combat répréhensible non pas pour gagner une guerre impossible à gagner mais pour accélérer l’enrichissement illicite et illégal d’une poignée de spéculateurs ayant profité d’un système financier global malsain, corrompu et vicieux basé uniquement sur les croyances superstitieuses des masses orientées par les médias de masse appartenant à ces vautours de malheur. Il n’y a plus de pays développés et de pays sous-développés. Il y a une humanité réduite en esclavage partout. Le concept de l’oligarchie n’a jamais été autant pertinent qu’en 2020, année du SRAS-nCov-2 puis de la disette et enfin de la guerre. Les objectifs affichés de l’organisation des Nations Unies sont pour les gogos. Les complotistes avaient partiellement raison. Cela explique l’acharnement des élites à détruire les religions de l’intérieur et leur obsession à transformer l’éthique en une sorte de compétition pour la survie « du plus fort ». Au final seul compte l’argent fiat et le pétrole, la seule richesse réelle. Vous pouvez m’insulter autant que vous le voulez, me qualifier de tous les noms d’oiseaux et de me traiter de complotiste. Le fait demeure inchangé: on vous a menti. On vous ment. On vous mentira encore. La crise du COVID-19 sert à une vaste escroquerie à l’échelle planétaire. Les populations confinées comme du bétail applaudiront à ce changement de régime sans même le savoir. A la veille du SRAS-nCov-2, des spéculateurs boursiers se sont enrichis. Pendant cette crise du SRAS-nCov-2 des spéculateurs continuent à multiplier leurs fortunes par trois au minimum. Applaudissons et attendons ces gouvernement de gestionnaires fantôches se gausser de « reprendre la souveraineté économique » en fabriquant de simples masques de papier. Pour des puissances industrielles c’est vraiment le degré zéro du démagogisme le plus pathétique qui soit. Les agendas du Nouvel Ordre Mondial ont changé de méthode mais d’objectifs. Vous les connaissez tous. La crise du COVID-19 est une gigantesque escroquerie globale. Le COVID-19 vise à instaurer des objectifs précis. Si cette opération noire échoue, on a déjà une crise économique terrible et un début de disette dont les contours se précisent en Afrique orientale, en Europe et en Asie vers le mois d’octobre 2020. Si le COVID-19 n’atteint pas les objectifs recherchés alors c’est la guerre. Soit par proxy dans différents points chauds stratégiques choisis avec minutie ou un affrontement global. La chair à canon dévaluée, abrutie par les réseaux sociaux, intoxiquée par la propagande suivra et ira à la boucherie avec enthousiasme. Une chair à canon qui n’est plus adaptée aux privations et à la guerre sera jetée en pâture par les spéculateurs financiers pour le renouvellement d’un système injuste, inique et fort corrompu basé sur le mensonge permanent dont la moindre fissure sera prétexte à un génocide. Nous vivons des temps anormaux. Réveillez-vous. Il n’y a plus de gouvernance réelle. Que des spéculateurs. Les médias offrent le bruit de fond. Le COVID-19 est une escroquerie globale.
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

«L’arme contre un virus, c’est un simple masque»: Vigi Police porte plainte contre 3 membres du gouvernement (vidéo) (Sat, 04 Apr 2020)
«L’arme contre un virus, c’est un simple masque»: Vigi Police porte plainte contre 3 membres du gouvernement (vidéo) La Police nationale a annoncé le premier décès dans ses rangs des suites du Covid-19: un major de 54 ans, employé comme expert formateur en Seine-et-Marne, n’a pas pu être sauvé en réanimation. Ce décès ravive le feu de la polémique sur le port du masque par les policiers sur le terrain. À plusieurs reprises, les syndicats de police ont présenté des ultimatums, menaçant de suspendre les contrôles et exigeant la mise en place de protections suffisantes lors de leurs interventions. Face à eux, le ministère de l’Intérieur campe sur ses positions. Il s’appuie sur l’avis du directeur général de la Santé (DGS), qui préconisait un simple respect des mesures barrière par les policiers. La place Beauvau affirmait de plus que les masques devaient aller en priorité au personnel soignant. Pourtant, il y a deux semaines déjà, sur 100.000 policiers et gendarmes mobilisés depuis le 17 mars pour faire respecter le confinement de la population, les médias faisaient part de 70 policiers contaminés par le coronavirus et 5.277 confinés chez eux. Le 2 avril, le syndicat Vigi Police a porté plainte contre trois ministres «qui les emploient directement»: Édouard Philippe, Premier ministre, Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et Laurent Nuñez, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, pour «mise en danger délibérée de la vie d’autrui» et «non-assistance à personne en danger». Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat Vigi Police en parle au micro de Sputnik. Il revient tout d’abord sur les propos polémiques de Didier Lallement, qui a affirmé ce 3 avril que les personnes en réanimation étaient celles qui n’avaient pas respecté le confinement. «Dans le monde entier, la protection basique contre le coronavirus, c’est le port du masque, rappelle Alexandre Langlois. Dans la France en général et dans notre ministère, nous n’en avons pas assez. Nous comprenons que le personnel soignant est prioritaire, mais ça ne sert à rien d’envoyer les policiers au casse-pipes pour qu’ils soient contaminés ou deviennent vecteurs de contamination s’ils n’ont pas de protection adéquate.» Le syndicaliste rappelle que les policiers n’ont pas de «droit de retrait» et s’insurge contre les propos de Christophe Castaner, qui fait référence au «caractère dangereux du métier» dont les policiers devraient être conscients. «Ça revient à envoyer un policier sans arme pour interpeller un terroriste dangereux, dit le policier. L’arme contre un virus, c’est un simple masque.» Comme le gouvernement fait sourde oreille, d’après le syndicaliste, il ne leur restait «qu’une solution: incriminer [les ministres, ndlr] personnellement pour leur action» sur la vague d’arrêts maladie dans la profession, «avec 10.000 policiers qui manquent à l’appel» suite aux contaminations. «Face à cette situation grave, nous n’oublierons personne. Nous préparons une seconde plainte, nommément contre tous les chefs de service qui ont signé l’interdiction de porter des masques et ont mis la vie de nos collègues en danger», annonce Alexandre Langlois. «Le problème des équipements adéquats n'est qu'un détail de plus» Alexandre Langlois fait également part du débat sur les protections individuelles des policiers lors de manifestations massives des mois écoulés. Mais contrairement à l’encadrement des Gilets jaunes, qui pouvait «être clivant», le syndicat Vigi Police relève «toute absence de débat» face à la pandémie. Il se félicite de plus que la base soutienne massivement la plainte de Vigi. «Malgré certains réfractaires, il y a une prise de conscience du danger d’aller au contact du public sans protection», relève Alexandre Langlois. «On se sent abandonnés par Christophe Castaner depuis le début de son mandat. Le problème des équipements adéquats n’est qu’un détail de plus face à l’explosion des suicides, de l’impossibilité d’arrêter les criminels dans les cortèges ou de l’absence de formation pour certains», souligne le policier syndicaliste. Ce sentiment d’être abandonné s’est renforcé au moment où les masques, pourtant distribués, ont étés repris. «Le dernier ordre de M. Castaner est de porter les 800.000 masques distribués uniquement face à des personnes présentant des symptômes de coronavirus. Comment mettre un masque lors d’une interpellation d’une personne récalcitrante qui, sans symptômes visibles, peut être porteuse du virus?» s’exclame Alexandre Langlois. «On espère que notre plainte, à laquelle la loi nous autorise, aboutira et que M. Castaner prendra le maximum, c’est-à-dire un an. Même si la Cour de Justice de la République qui juge les ministres est spéciale, on espère que la multiplication des plaintes l’obligera à prendre ses responsabilités et à condamner les coupables qui ont mis en danger la vie de tous les Français», conclut Alexandre Langlois.
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Dr Serge Rader - "On achève nos personnes âgées dans les ehpad par sédation Rivotril" (Sat, 04 Apr 2020)
un décret publié au Journal officiel du 29 mars 2020 Dr Serge Rader - Dans le cadre de la prise en charge des patients COVID-19, un décret publié au Journal officiel du 29 mars 2020 modifie temporairement, jusqu'au 15 avril 2020, le périmètre d'utilisation, de prescription et de dispensation des spécialités suivantes : RIVOTRIL 1 mg/mL solution à diluer injectable en ampoule (clonazépam) : autorisation de prescrire et de délivrer ce médicament hors AMM, pour prendre en charge la dyspnée ou la détresse respiratoire chez les patients COVID-19 ou suspects, dont l'état clinique le justifie ; spécialités à base de paracétamol injectable : prescription élargie à tout médecin et dispensation autorisée en rétrocession aux patients ambulatoires COVID-19 ou suspects, dont l'état clinique le justifie. Le midazolam injectable est le médicament de première intention pour réaliser une sédation profonde et continue maintenue jusqu'au décès.
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

"Théorie" du germe (Sat, 04 Apr 2020)
L’arnaque qui se cache sous le Coronavirus/Covid-19 Le confinement intérieur encourage la vérité à sortir Que sait-on sur un virus ? - un virus n’a pas la capacité de se reproduire tout seul; - elle nécessite l’aide de l’équipement de duplication des cellules hôtes, afin d’emprunter des enzymes et d’autres molécules pour créer d’autres virus; - un virus « n’est pas un organisme vivant, c’est simplement un parasite moléculaire bien organisé » (Fabio Romero, Institut de virologie humaine) ; - le corps humain contient des billions de virus et de micro-organismes qui vivent dans notre peau, nos intestins, nos muqueuses…; - la présence d’un virus ne signifie pas qu’il est la cause d’une maladie -on respire des virus, on les mange, on les touche. Les seules choses dont vous êtes susceptible de mourir ces jours-ci sont les effets du 5-G, la vieillesse ou la PEUR… Germ-in-Nation ! Les virus sont créés DANS et PAR le corps humain. Ils sont 100% ORGANIQUES et, en tant que tel, ne présentent aucun danger pour le corps. Au contraire, ils sont créés pour assurer le maintien du tissu et des fonctions corporels « propres au printemps », à partir d’un niveau cellulaire vers le haut. D’autre part, les vaccins et les médicaments synthétiques (par opposition aux remèdes organiques ancestraux, etc.) sont… eh bien, SYNTHÉTIQUES. Une série de concoctions qui peuvent inclure certains éléments organiques, que le corps humain n’est pas conçu pour intégrer d’une manière saine. Sinon, pourquoi auraient-ils une litanie d’effets secondaires énumérés dans les « Instructions » sur chaque colis qui les accompagne? Considérez les citations suivantes de médecins et/ou de chercheurs qui réfutent la « théorie du germe » qui est basée sur le travail frauduleux de Louis Pasteur et qui continue de dominer la virologie depuis 160 ans : « Les médecins travaillent sur la théorie des germes de la maladie… Mais la théorie des germes est déjà affaiblie et devrait être écartée. M. Fraser du Canada et M. Powell de la Californie ont expérimenté des milliards de germes de toutes les variétés, mais ils n’ont pas été en mesure de produire une seule maladie en introduisant des germes chez des sujets humains. Le Dr. Waite a essayé pendant des années de prouver la théorie du germe, mais il n’a pas pu le faire. Pendant la Guerre mondiale, une expérience a été menée à Gallop’s Island Massachusetts, dans laquelle des millions de germes de grippe ont été injectés dans plus d’une centaine d’hommes à l’hôpital du gouvernement, et personne n’a eu la grippe. Les germes sont des charognards. (Principles and Practice of Naturopathy. E.W. Cordingley, M.D.) … les virus sont les excrétions d’une cellule toxique. Les virus sont des morceaux d’ADN ou d’ARN, avec quelques autres protéines. Ils sortent de la cellule. Ils se produisent lorsque la cellule est empoisonnée. Ils ne sont la cause de rien.” (Thomas Cowan MD sur les idées de Rudolf Steiner.) « N’eût été de la vente massive de vaccins, la théorie germinale de la maladie de Pasteur se serait effondrée dans l’obscurité. » (E. Douglas Hume) « Nous devons en déduire qu’au moins quelques-uns et probablement les trois paysans russes sont morts à cause du vaccin de Pasteur, comme l’ont fait plus tard d’autres personnes. Une seule chose est sûre : depuis que Pasteur a mis au point son « vaccin », les cas de décès par la rage ont augmenté, et non diminué. » (Hans Ruesch) « Si la théorie des germes était vraie, personne ne serait en vie pour la croire. » (B.J. Palmer, D.C.) « En 1915, un autre médecin a écrit un article pour la revue médicale britannique Lancet. Le Dr. Montais a étudié 21 cas de tétanos, chacun ayant reçu l’inoculation pasteurienne. La conclusion de l’article, paru dans le numéro du 23 octobre 1915, était que dans tous les cas, le tétanos avait été causé par l’inoculation. M. Montais a dit que « Pasteur avait créé une nouvelle forme de maladie » (‘The Post-Antibiotic Age: Germ Theory’ by Tim O’Shea.) « Le coupable, cependant, n’est pas le microbe. C’est le niveau de toxicité que vous avez dans votre propre sang. » (« Good-Bye Germ Theory », Dr. William P. Trebing, 2006) « Vous travaillez sur un mauvais principe au départ et vous ne trouverez jamais la réponse si vous le faites. Les virus n’ont pas de noyau. Il n’y a pas de système respiratoire. Il n’y a pas de système circulatoire. Il n’y a pas de système digestif. Les virus ne sont pas vivants. C’est comme dire que le savon est vivant. Ils ne sont pas vivants. Ce sont des solvants. Ce sont des savons. Cependant, plus précisément, ce sont des enzymes qui fractionnent les tissus pour éliminer les déchets. » (Aajonus Vonderplanitz) vant. Ils ne sont pas vivants. Ce sont des solvants. Ce sont des savons. Cependant, plus précisément, ce sont des enzymes qui fractionnent les tissus pour éliminer les déchets. » (Aajonus Vonderplanitz) « Nous sommes d’accord avec les membres de la profession qui soutiennent qu’aucun germe ne cause la tuberculose. Les germes ne causent aucune maladie. De plus, nous convenons qu’il y a plus de tort dans la peur des germes que dans les germes eux-mêmes. » (“Timely Truths on Human Health”, Simon Louis Katzoff, M.D. 1921) « Nous devons examiner rationnellement la question des bactéries. Considérez le fait que de nombreuses tribus mangent principalement de la viande crue non salée, des matières grasses brutes non salées et/ou des produits laitiers crus non salés depuis le début. Ils ne se sont pas lavés les mains ni stérilisés avant de manger. Toutes les formes de bactéries naturelles, y compris la salmonelle, E. coli et campylobacter, ont été consommées avec leurs aliments abondamment et constamment. Pourquoi étaient-ils dynamiques, sains et exempts de maladies si les microbes sont les coupables?» (“The Recipe for Living Without Disease” Aajonus Vonderplanitz, 1947) « Le grand public s’est fait dire que nous ne tombons pas malades, sauf lorsque les germes pénètrent de l’extérieur. La théorie des germes est ridicule. » (“Bechamp or Pasteur, A lost chapter in the History of Biology”, E. Douglas Hume.) “Les germes ne peuvent pas être la cause de la maladie, parce que les germes de la maladie se trouvent également dans un corps sain.” (‘Nature Cure,’ H. Lindlahr, M.D.) « Tout le tissu de la théorie germinale de la maladie repose sur des hypothèses qui non seulement n’ont pas été prouvées, mais qui sont incapables d’être prouvées, et beaucoup d’entre elles peuvent être prouvées pour être le contraire de la vérité. Le postulat fondamental, qui n’a pas fait ses preuves et qui est entièrement dû à Pasteur, est l’hypothèse selon laquelle toutes les infections et les maladies contagieuses sont causées par des germes. » (M.L. Leverson, M.D) « Toute forme de grippe est la même chose. Lorsque le climat et la température sont bons, certains tissus se nettoient. Ils peuvent avoir un cycle de sept ans. Ils peuvent avoir un cycle de six mois. Cela dépend des tissus et de leur degré de contamination. Si certains tissus doivent être nettoyés tous les deux ans, notre corps créera, si les déchets sont trop toxiques pour les microbes, notre corps créera un solvant (un virus) qui fractionne et nettoie ce tissu particulier tous les deux ans, tous les six mois, tous les trois mois, tous les 7 ans, tous les 12 ans, selon le degré de contamination des tissus. Le mythe selon lequel l’herpès est contagieux est une fiction de l’industrie pharmaceutique pour vous faire peur et vous faire prendre des médicaments. » Aajonus Vonderplanitz Ce qui se passe, comme je l’ai dit, c’est que nous avons des rhumes, qui sont principalement bactériens, qui se nourrissent de tissus toxiques qui ont été endommagés – nous ne mangeons pas assez bien, nous ne mangeons pas tous crus et nous accumulons donc de la toxicité. Donc, les bactéries doivent venir manger ce produit parce que nous ne pouvons pas suivre le rythme de tous les déchets. D’accord. Voilà ce qu’est un rhume. La grippe est principalement virale. Certaines bactéries peuvent être actives pendant la grippe. Certaines parties de notre corps ne sont peut-être pas si contaminées que les bactéries – la façon naturelle dont nous nettoyons avec les bactéries lorsque nous sommes surchargés de produits toxiques ou de déchets, nous aidera. Mais lorsque nous sommes si toxiques que les bactéries sont empoisonnées par les tissus, par suite d’une inondation chimique, nous devons fabriquer des solvants. Chaque cellule fait un solvant. Chaque cellule fait un savon pour aider à se nettoyer. Et c’est un syndicat. C’est comme une usine. Toutes les cellules se réunissent et disent : «Faisons ceci pour nous aider à nous nettoyer.» Ils fabriquent donc des enzymes que nous appellerons du savon. Il n’y a donc rien de dormant là-dedans. C’est simplement que lorsque l’accumulation de déchets contaminés industriellement est si importante et qu’on ne peut pas utiliser de microbes, les cellules fabriquent des solvants, c’est-à-dire des virus que nous appelons la grippe. » (Aajonus Vonderplanitz) “Three criteria are, according to the scientific method needed to properly identify a virus. It must be isolated from a host cell. As of 2016 this has never been accomplished in humans. It must be photographed and it’s diameter measured. As of 2016 this has never been accomplished in humans. It must be biochemically characterised. As of 2016 this has never been accomplished in humans. This has never been done with any virus (herpes, hepatitis, h1n1, bird flu, swine flu, influenza, polio, measles) let alone HIV, HPV, SARS, Zika or Ebola.” (‘Viruses. How Much is that Dogma in the Window?’ New Medicine Online) (Source: Abayarde718, (22/03/2020) À voire ‘Comments’: https://www.youtube.com/watch?v=uAUQiI0xWZo ) mments’: https://www.youtube.com/watch?v=uAUQiI0xWZo ) Graines germant en arrière-plan : « En 1995, une étude à long terme de plus de 100 cahiers de laboratoire de Pasteur (mis à la disposition des chercheurs une vingtaine d’années auparavant) a pris une forme définitive dans le livre de Gerald Geison intitulé « The Private Science of Louis Pasteur » (1). Contrairement à ce que l’on peut lire habituellement sur Pasteur dans la littérature contemporaine, Geison a tenté de raconter une histoire « objective » plutôt dégoûtante exposant de nombreux exemples du comportement « douteux » de Pasteur dans presque tous ses projets les plus importants. Les médias scientifiques ont été tout à fait préparés à ce livre par les conférences publiques de Geison et les divulgations préliminaires prudentes (par ex. 2). Ainsi, de nombreuses critiques (1,3,4) qui ont suivi la publication ont été étonnamment unanimes à exprimer leur joie de « démystifier le mythe de Pasteur ». La seule objection est venue de M.F.Perutz, lauréat du prix Nobel de chimie, qui a courageusement tenté de défendre l’« image à juste titre dominante » du « chercheur désintéressé de la vérité qui avait l’intention d’appliquer sa science au profit de l’humanité » (5) Le livre de Geison et (même dans une plus grande mesure) la réaction des médias scientifiques semblent étranges. Le problème est que le mythe sur Pasteur en tant que scientifique idéal n’est pas tout à fait sérieux (comme les histoires sur le Père Noël, par exemple). Peut-être ce mythe est-il plus approprié si nous parlons de Pasteur comme héros national de France ou si nous l’utilisons à des fins éducatives au niveau de la maternelle.Mais ce n’est pas un secret professionnel profond qu’il était trop loin d’être parfait en tant que scientifiques. Je ne devrais pas aller plus loin que de prendre « Microbe Hunters » de Paul de Kruif et de découvrir que Louis Pasteur « était un magnifique showman et non pas en dessous d’un petit hocus-pocus occasionnel, mais il n’était pas en train de concevoir des montagnes » (réf 7, p.159). C’est vraiment choquant qu’aucun des nombreux critiques de Geison ne se rappelle que ce fameux livre avait déjà brossé un tableau assez objectif de la recherche de Pasteur « plein de faux départs et de rebondissements intellectuels » prêter une attention plus qu’suffisante aux erreurs et aux méfaits personnels de Pasteur — 70 ans avant que Geison ne reçoive des compliments pour la priorité de le faire. Bien sûr, le livre de Geison est différent, il est plus grand et, plus important encore, il est beaucoup plus négatif. Et la différence n’est pas seulement que Geison gonfle chaque « petit hocus-pocus » de toutes les proportions. Selon De Kruif Pasteur, les méfaits sont répréhensibles, mais seulement des émotions humaines spontanées, de l’impétuosité, de la « mise en scène », etc. qui ne peuvent intégrer aucune sorte de « design ». Vue très discutable et Geison écrase facilement présenter plusieurs épisodes de faute professionnelle plus grave qui devrait clairement être interprété en termes modernes comme une fraude scientifique. À cet égard, rappelons l’épisode suivant de la recherche sur la rage : Avant le succès de Pasteur avec le vaccin antirabique, tous les premiers vaccins étaient prophylactiques, c’est-à-dire que les vaccins étaient administrés à des personnes en bonne santé ou à des animaux qui les immunisaient contre une infection subséquente. Le plan initial de Pasteur concernant le vaccin antirabique consistait également à l’utiliser comme prophylactique et à immuniser tous les chiens en France (6). Mais des considérations pratiques l’ont rapidement amené à penser que la seule approche devrait être de vacciner beaucoup moins de personnes mordues par des chiens enragés. Puis suivi célèbre première vaccination réussie de Joseph Meister qui a exigé la confirmation dans les expérimentations animales. Et plusieurs mois plus tard, dans une lettre (réf. 7, p.387) précédant la deuxième vaccination (d’un garçon berger Jupille), Pasteur affirme qu’il pourrait réussir à prévenir la rage chez les chiens si les vaccinations ont commencé 6-8 jours après l’infection. Hélas, Pasteur a menti. Et formellement, c’est le type de tromperie le plus grave qui puisse découler de la science expérimentale : signaler le succès au lieu de signaler l’échec. Plus tard, des recherches indépendantes n’ont pas confirmé cette affirmation et ont montré que la vaccination thérapeutique ne fonctionne pratiquement pas chez les chiens (8). Cela signifie que de nombreux chercheurs ont essayé de répéter les expériences de Pasteur – et ont échoué. Donc, il semble que la capacité de Pasteur à faire des réclamations sérieusement frauduleuses était un secret ouvert pour les scientifiques professionnels. Peut-être que Geison est le premier à rendre ce petit secret professionnel public. Louis Pasteur vs Henry Toussaint: Bien que les méfaits de Pasteur aient parfois été très graves, ils peuvent toujours être facilement justifiés, de sorte qu’ils apparaissent de nouveau comme quelque chose dans la catégorie des « petits tours de passe-passe ». Le seul épisode qui ne correspond absolument pas à cette catégorie est l’interprétation de Geison de la controverse liée au vaccin contre l’anthrax. Grosso modo, selon le livre de Geison, le vaccin contre l’anthrax a été développé par le vétérinaire Toussaint de Toulouse. Pasteur avait volé ce vaccin et l’avait présenté comme le sien dans sa célèbre manifestation publique à Pouilly-le-Fort. Contrairement à toutes les autres accusations de Geison, cet épisode semble vraiment sale. Pendant longtemps, cela m’a laissé perplexe, car je ne comprenais pas quel genre de falsification il y avait ici. Toute l’histoire ne pouvait pas être juste un fantasme de Geison car il semble trop pour lui. Et en même temps, je ne pouvais pas m’attendre à ce genre de corruption morale de la part de Pasteur. Enfin, j’ai ouvert la biographie de Pasteur par Vallery-Radot (7) et elle a restauré la paix dans mon esprit. Il s’avère que le nom de Toussaint n’était pas la découverte de Geison : trois pages complètes de cette biographie presque officielle de Pasteur sont consacrées à Tussaint où elle admet clairement à la fois sa priorité dans le développement du vaccin contre l’anthrax et le fait que Pasteur vient de suivre et de répéter ses expériences [“La vie de Pasteur” en ligne>>]. Pour être juste, ce livre laisse beaucoup de questions sur les relations Tussaint-Pasteur et n’a pas l’air tout à fait honnête. La distorsion la plus évidente est que toutes les mentions de Tussaint sont bien séparées du récit sur le procès à Pouilly-le-Fort par l’insertion de texte sur d’autres thèmes. Après un tel tour, bien sûr, une impression presque parfaite reste que les travaux de Toussaint n’étaient absolument pas pertinents au vaccin contre l’anthrax utilisé par Pasteur à Pouilly-le-Fort. Je suis sûr que quelque chose a mal tourné. Mais, malheureusement, Geison ne rend pas les choses plus claires produisant une sensation bon marché plutôt que traité historique de cet épisode intriguant. En effet, Geison vend la version officielle des relations entre Tussaint et Louis Pasteur comme sa propre découverte iconoclaste, ce qui lui donne un prétexte logique pour faire une affirmation décisive que le vaccin fabriqué par Tussaint était identique à celui utilisé par Pasteur à Pouilly-le-Fort. Pourtant, le fondement scientifique de cette affirmation est extrêmement douteux. En fait, j’ai des opinions légèrement dissidentes sur la compréhension de la science de Pasteur (9). Mais, à mon avis, la science moderne ne sait toujours pas ce qui est important et ce qui est sans importance dans le processus de développement d’un vaccin efficace. Par conséquent, il ne sait pas non plus comment comparer deux vaccins différents… …Et je suis heureux de mentionner qu’il soutient mes vieux soupçons sournois que la vaccinologie est gouvernée par des idiots (10). » Références: 1. Gerald L. Geison – The Private Science of Louis Pasteur (Princeton Univ.Press, Princeton, 1995) (lien vers l’annonce de l’éditeur avec des extraits de critiques) 2. Anderson, C. “Pasteur Notebooks Reveal Deception”, Science 259 (1993), p. 1117. 3. E.Fee – Review in New England Journal of Medicine, 1995 v.333(13) 4. D.P.Francis – Review in JAPAC (some AIDS campaign journal) 5. M.F. Perutz « The Pioneer Defended » – examen dans la revue de livres du NY Times le 21 décembre 1995 et après discussion (le 4 avril 1997) 6. de Kruif, P. – Microbe hunters. (Harcourt Brace & Co., New York, 1926) 7. Vallery-Radot R. – La vie de Pasteur. (Traduction russe : Izd-vo inostr. lit Articles en rapport : http://www.alterinfo.net/La-saga-de-Louis-Pasteur-l-imposteur_a97635.html https://www.alterinfo.net/Theorie-des-germes-et-depeuplement_a77536.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite