http://www.alterinfo.net/

alterinfonet.org Agence de presse associative

La Laïcité et le messianisme républicain - Conférence de Youssef Hindi (vidéo) (lun., 20 janv. 2020)
(16.11.2019) La Laïcité et le messianisme républicain - Conférence de Youssef Hindi (vidéo) Conférence de Youssef Hindi à Bruxelles le 16 novembre 2019 durant laquelle il a exposé la thèse principale de son ouvrage « La Mystique de la Laïcité : Généalogie de la religion républicaine » paru en 2017 aux Éditions Sigest.
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Afrique : Les raisons de l'assassinat de 22 présidents africains... (Mon, 20 Jan 2020)
Les crimes commis par les dirigeants français sont bien connus et consignés dans des livres écrits par des historiens, chercheurs, et les documentaires réalisés par des journalistes courageux . Afrique : Les raisons de l'assassinat de 22 présidents africains... “La France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts”, c’est la formule devenue le refrain du Général De Gaulle qui n’aura pas lésiné sur tous les moyens pour éliminer physiquement les dirigeants africains qui ont tenté de se libérer du joug de la métropole. Depuis 1963, 22 présidents africains ont été assassinés avec la complicité des services secrets français: le SDECE, la DGSE et la DST. Ce sont ces trois bras armés qui ont fomenté des coups d’États en Afrique en se servant des valets et traîtres nègres. Les crimes commis par les dirigeants français sont bien connus et consignés dans des livres écrits par des historiens, chercheurs, et les documentaires réalisés par des journalistes courageux . Répartition des rôles: Le Service de Documentation Extérieure et de Contre-Espionnage (SDECE) est chargé de la désinformation . La DGSE est le principal service secret vers l’étranger, qui a en charge le contrôle des « gouverneurs à la peau noire ». La DST (Direction de la Sécurité du Territoire) qui est supposée avoir son rayon d’action à l’intérieur de la France, agit aussi en Afrique. D’abord parce qu’il s’agit de protéger la France des dangers de l’immigration. Ensuite, la DST, qui est une police politique, fait la coopération avec l’ensemble des polices politiques de toutes les dictatures du monde. Après la DGSE, la DST et le SDECE, il y a la Direction du Renseignement Militaire, le poisson- pilote de l’armée qui fait la propagande de la France lors des conflits en Afrique. Tout cela a été bien ficelé depuis l’époque du général de Gaulle. De Gaulle a sacrifié les indépendances africaines au profit de celle de la France. Pour quatre raisons : – La première, c’est le rang de la France à l’ONU avec un cortège d’États clients qui votent à sa suite ; – La deuxième, c’est l’accès aux matières premières stratégiques dont le pétrole, l’uranium, l’or, le bois, le cacao, etc ; – La troisième, c’est le financement de la vie politique française, à travers des prélèvements sur l’aide publique au développement ou la vente des matières premières ; – La quatrième raison, c’est le rôle de la France comme sous-traitant des États-Unis auprès des pays d’Afrique. Donc, pour ces quatre raisons, la France a mis en place un système qui maintient ses anciennes colonies sous dépendance. Voilà les raisons pour lesquelles le sang continue à couler sur le continent noir, mamelle nourricière de la France . Au Cameroun : L’UPC, luttait pour obtenir l’indépendance. Um Nyobé, le leader et ses camarades ont été massacrés entre 1957 et 1970 dans un bain de sang et les bombardements au napalm qui ont fait entre 100.000 et 400.000 morts. Au Togo trois ans à peine après la proclamation de l’indépendance, Sylvanus Olympio, le premier président démocratiquement élu , est assassiné le 13 janvier 1963 par le sergent Étienne Eyadema à la tête d’une clique d’anciens soldats, après la guerre du Vietnam. Ils ont fait un coup d’État avec l’appui de l’officier français qui était chargé de la sécurité du président Olympio. Après avoir passé plus de quarante ans au pouvoir, Étienne Eyadema, décédé en 2005, a été remplacé par son fils Faure Eyadema avec l’appui de la France. En Centrafrique, il y avait un homme d’État prometteur, Barthélemy Boganda qui a été tué dans un accident d’avion le 29 mars 1959, entre Berberati et Bangui, alors qu’il était en campagne à l’intérieur de son pays. Abel Goumba, médecin diplômé d’outre-mer, ministre d’État et président du Conseil de gouvernement, est chargé de l’intérim. David Dacko, jeune instituteur et héritier spirituel de Barthélemy Boganda , avec l’appui des milieux français de Bangui, réussit à écarter Abel Goumba de la succession. Le chef d’état major le colonel Jean Bedel Bokassa est propulsé au pouvoir le 1er janvier 1966 avec la bénédiction de la France qui profite pour ériger le pays en Empire et piller les ressources centrafricaines. La suite ? Bokassa tombe et meurt dans la misère. Aux Comores , deux chefs d’État ont été assassinés et deux autres ont été déposés par le mercenaire Bob Denard. Au Niger , dès que Hamani Diori a voulu vendre son uranium à un autre pays autre que la France , il a été déposé par un coup d’État tat militaire au cours duquel il perdit la vie. Au Gabon, Léon M’ba est réinstallé le 19 février 1964 par les parachutistes français à la présidence. Le président démissionne de son poste pour marquer sa réprobation. Le diplomate Germain M’ba dénonce cette attitude néocolonialiste de la France. Il devient le paria de la communauté officielle franco-africaine. Il se réfugie d’abord à Brazzaville d’où il est expulsé peu après par les hommes dépendant des services de Jacques Foccart. Il s’installe à Kinshasa, où il est emprisonné pendant un mois. Rentrant du cinéma, Germain M’ba est finalement abattu à l’entrée de sa résidence à Libreville le 18 Septembre 1971. Sa femme et sa fille sont blessées. Son cadavre disparaît. Et depuis, rien sur cette rocambolesque affaire. Toujours des pans d’ombres sur la longue liste des 22 présidents africains qui ont été cruellement assassinés étant au pouvoir depuis 1963 et dont voici les noms: 1-Juvénal Habyarimana, président de la rép. du Rwanda En 1994 2-Samuel-Kanyon Doe, président de la rép. de Liberia En 1989 3-Laurent-Désiré Kabila,président de la rép. du Congo-Kinshasa En 2001 4-Ibrahim Barré-Maïnassara, président de la rép. du Niger En 1999 5-Mouammar khadafi, président de la rep du Libye en 2011 6-Ahmed Abdallah, président de la rép. des Comores en 1989 7-João Bernardo Vieira, president de Guinee-Bissau en 2009 8-Melchior Ndadayé, président de la rép. du Burundi en 1993 9-Cyprien Ntaryamira, président de la rép. du Burundi en 1994 10-Thomas Sankara, président de la rép. de Burkina-Faso en 1987 11-Sylvanus Olympio, président de la rép. du Togo en 1963 12-Mohammed Boudiaf, président de la rép. d’Algérie en 1992 13-Marien Ngouabi, président de la rép. du Congo-Brazzaville 1977 14-John-Aguiyi Ironsi, président de la rép. du Nigeria 1966 15-Richard Ratsimandrava, président de la rép. de Madagascar en 1975 16-Murtala-Ramat Mohammed, président de la rép. du Nigeria en 1976 17-Ali Shermarke président de la rép.du Somalie le 15 octobre 1969 18-François-Ngarta Tombalbaye, président de la rép. du Tchad en 1975 19-Anouar el-Sadate, président de la rép. d’Egypte en 1981 20-Abeid-Amani Karumé, président de la rép. de Zanzibar en 1972 21-Teferi Bante, président de la rép. d’Ethiopie en 1977 22-William-Richard Tolbert, président de la rép. du Liberia en 1981. Il est donc clair que si Biya, Déby, Sassou Nguesso, Obiang Nguema, Gnassingbe durent autant au pouvoir, c’est parce qu’ils servent tout simplement les intérêts de la France. N’est-ce pas la France qui a ramené le sanguinaire Sassou Nguesso au pouvoir au Congo? Idriss Déby n’a-t-il pas avoué qu’il voulait quitter le pouvoir, mais a été contraint de réviser la Constitution à la demande de la France pour continuer à servir? Paul Biya ne s’est-il pas vanté être le meilleur élève de la France? Ouattara et Condé ne sont-ils pas arrivés au pouvoir grâce à la France? Voilà pourquoi ces serviteurs d’intérêts français peuvent tuer, truquer les élections, falsifier les constitutions, confisquer tranquillement le pouvoir en offrant en contrepartie les matières premières et en défendant le franc CFA. Comme le disait François Mitterrand : "quand la France rencontre de bonnes idées et de bonnes personnes, elles font ensemble le tour du monde". J. RÉMY NGONO SOURCE : https://www.coupsfrancs.com/le-hit-parade-des-22-presidents-africains-assassines-par-la-france/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Al-Qaïda, ISI, ISIS, EI, front al-Nosra… Qui est qui ? (vidéo) (Mon, 20 Jan 2020)
(08.01.2020) Al-Qaïda, ISI, ISIS, EI, front al-Nosra… Qui est qui ? (vidéo)
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Le contrôle des Rothschild (Mon, 20 Jan 2020)
(06.01.2019) Le contrôle des Rothschild De plus en plus de gens commencent à comprendre que 99 % de la population mondiale est contrôlée par une élite du pourcentage restant. Mais qui contrôle cette élite de 1% ? S'agit-il d'une simple théorie de conspiration qui attribue ce rôle à la famille Rothschild ? En effet, la famille Rothschild semble littéralement tout dominer, même l'élite du 1%. Examinons donc cette affirmation à la lumière de la liste suivante - cette liste du moins devrait être irréfutable : Elle n'énumère que les banques détenues et contrôlées par les Rothschild. Attachez vos ceintures… c'est parti... 163 banques, en possession et sous contrôle des Rothschild. Fred Bes
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

ARSENAL TECHNOTRONIQUE : Focus sur l’illusion des cryptomonnaies : le bitcoin (Mon, 20 Jan 2020)
ARSENAL TECHNOTRONIQUE : Focus sur l’illusion des cryptomonnaies : le bitcoin En lien avec mon dernier billet ► Sur le front de la dictature technotronique EnMarche forcée ; Image associée L’illusion libertaire de la monnaie cryptée (crypto-monnaie) Le Bitcoin, c’est ceux qui en vendent qui en parlent le mieux 19h17 Info | Septembre 2018 | URL de l’article original ► https://www.19h17.info/2018/09/10/lillusion-libertaire-de-monnaie-cryptee-bitcoin-crash-14/ Publication Résistance71, dans : Dictature technotronique et l’illusion des crypto-monnaies… À bas l’argent (quel qu’il soit), à bas le salariat, à bas la marchandise ! Qui précise en préambule : Crypto ou non, toute monnaie n’est qu’un outil de la mise en esclavage, de la division toujours plus avant entre les « ayant » et les « n’ayant pas ». Le système de crypto-monnaie est non seulement contrôlé par la même clique d’usuriers esclavagistes, mais il représente le symbole moderne du réformisme qui pourrait s’exprimer selon la formule suivante : « changer quelque chose pour qu’en fait rien ne change »… mais tout en ayant donné L’ILLUSION au passage, que quelque chose ait ou puisse changer. La crypto-monnaie ne représente pas « l’émancipation » car elle est monnaie, elle représente le changement de la merdasse systémique, le passage de la monnaie de singe « papier » numériquement transcrite, à une forme cybernétique de contrôle de la puissance financière. En fait la crypto-monnaie emmène les gogos là où oligarchie veut nous emmener depuis un bail, vers le contrôle total cybernétique dont un des outils sera « la société sans argent liquide, sans monnaie physique ». La seule différence, c’est qu’avec la chimère crypto, l’oligarchie ne forcera pas les gens, ceux-ci y accèderont de leur plein gré. Ils se mettront eux-même les (block) chaînes aux pieds et aux poings sous l’hypnose de l’illusion du changement et de l’émancipation. Il est essentiel de bien comprendre qu’il n’y a pas de solution au sein du système, n’y en a jamais eu et ne saurait y en avoir. La crypto-monnaie n’est qu’une accommodation supplémentaire de la division basée sur l’avoir. La seule solution viable est à bas l’argent, à bas la marchandise, à bas le salariat ! En plus d’à bas l’État bien entendu… La crypto-monnaie est un miroir aux alouettes, une « réforme » de plus pour un système n’en finissant pas de mourir et qui cherche désespérément à se métamorphoser une énième fois pour survivre et faire survivre sa clique de nantis dans l’imposture prolongée de la finitude dictatoriale marchande. Halte au sketch ! Halte à la supercherie spéculative ! Toute monnaie n’est qu’outil spéculatif de notre mise en esclavage perpétuel par le chantage au revenu, le chantage au travail. La crypto-monnaie est un des outils de la dictature technotronique ! Image associée Suffit de dire NON, et de briser le Block et la chain à la fois !... L’illusion libertaire de la monnaie cryptée (crypto-monnaie) Le Bitcoin, c’est ceux qui en vendent qui en parlent le mieux Voici quelques formules tirées des nombreux sites qui proposent de vendre du Bitcoin. « Le Bitcoin a été pensé et inventé pour redonner le contrôle à la population sur la monnaie. »[2] « De par sa nature libre et décentralisée, Bitcoin est le premier réseau de paiement qui fonctionne uniquement grâce à ses utilisateurs et sans autorité centrale. [… ] Bitcoin permet à chaque personne de stocker et échanger de la valeur de façon sécurisée sur un réseau qui ne peut être saisi, manipulé ou stoppé par aucune organisation ou individu. » [3] « Le Bitcoin n’est pas basé sur l’or; c’est basé sur les mathématiques [… ] Cette monnaie n’est pas physiquement imprimée dans l’ombre par une banque centrale, ne rendant pas compte à la population, et établissant ses propres règles. Ces banques peuvent simplement produire plus d’argent pour couvrir la dette nationale, dévaluant ainsi leur monnaie. [… ] Le réseau Bitcoin n’est pas contrôlé par une autorité centrale. [… ] Cela signifie qu’en théorie, une autorité centrale ne peut pas modifier la politique monétaire et provoquer un effondrement – ou simplement décider de retirer les Bitcoins des gens, comme la Banque centrale européenne a décidé de le faire à Chypre au début de 2013. »[4] Résumons. Selon ses partisans, le Bitcoin serait indépendant de toute autorité et de toute banque centrale, autrement dit des États qui peuvent manipuler les monnaies pour couvrir leurs déficits. Cette monnaie serait décentralisée et resterait sous le contrôle d’une communauté égalitaire que tout le monde pourrait rejoindre. Bitcoin et États Les crypto-monnaies prétendent échapper à toute autorité parce que chaque échange est codé dans un programme conservé dans des ordinateurs éparpillés tout autour du monde, et qui tous participent à la validation des transactions en vérifiant qu’elles sont conformes à l’historique commun. Pourtant, le système mondial d’échange d’information qui permet ces validations est tout sauf indépendant des États. Bien au contraire, ceux-ci ont mesuré depuis longtemps l’importance stratégique d’Internet et on sait que les principaux nœuds du réseau, comme les points d’atterrissement des câbles sous-marins, sont surveillés par les services de renseignement. Les différents États ont la possibilité de limiter, suspendre ou couper les communications sur Internet à leur guise. Il est incontestable que couper le réseau mondial aurait des conséquences phénoménales sur l’économie de ces États et que cette mesure ne saurait être prise à la légère. Mais qui pourrait douter que des pays qui clament qu’ils utiliseraient des armes atomiques si leur existence était menacée n’oseraient pas débrancher Internet ? Les pertes induites par cette mesure seront assumées en regard de l’importance de la menace et de la nécessité de la riposte. Bref, les tenants de la crypto-monnaie veulent construire un système qui prétend s’affranchir de l’emprise de l’État en utilisant une technologie entièrement entre les mains de l’État. Bitcoin et Capital L’organisation à la base par le biais des outils numériques présuppose l‘existence des ordinateurs et des connections indispensables à son fonctionnement, et donc du mode de production capable de les fournir. Or, ce mode de production ne produit pas que des ordinateurs : il produit et reproduit aussi les formes sociales qui vont avec. « Le procès de production capitaliste considéré dans sa continuité, ou comme reproduction, ne produit donc pas seulement des marchandises ni seulement de la plus-value; il produit et éternise le rapport social entre capitaliste et salarié »[5] Il est vrai que les ultra-libéraux ne seront pas sensibles à ces arguments, puisqu’ils partagent l’illusion que la société capitaliste organise des individus dont les caractéristiques seraient immuables et intemporelles, au lieu de comprendre que la manière dont ces individus se rapportent les uns aux autres est un produit de l’histoire. C’est en réalité le système capitaliste tout entier qui est présupposé par la forme d’auto-organisation décentralisée que veulent promouvoir les tenants de la monnaie cryptée. Les individus qui s’auto-organisent sont déjà pris dans les rapports sociaux qu’ils sont censés modifier par leur auto-organisation. Un seul phénomène possède le potentiel de s’évader de cette tautologie : la lutte dans et contre le capital par et pour le communisme. Chute tendancielle ou tendance à la chute ? Les crypto-monnaies sont fragiles par nature. Plus le nombre de transactions augmente, plus le nombre d’informations emmagasinées dans l’historique s’accroit. La dépense d’énergie pour faire fonctionner les ordinateurs qui valident les transactions s’incrémente en proportion. On sait que les personnes qui mettent à disposition leurs moyens informatiques sont appelés, par une sorte de métaphore avec le métal précieux, des « mineurs » et qu’elles sont rémunérées en Bictoin pour ce service indispensable au fonctionnement du système. Mais le service coute de plus en plus cher en énergie. L’intérêt qu’il y a à miner dépend donc du cours de la monnaie cryptée[6], et un effondrement de celui-ci mettrait en péril l’existence même de la monnaie : si plus personne ne la mine, l’historique des transactions, qui est sa seule forme d’existence, disparait. Les cas historiques d’effondrement suite à des spéculations effrénées sur des monnaies ne sont pas nouveaux. Le système de Law aura tenu quatre ans, entre 1716 et 1720. Mais au moins, au cours de l’hiver 1720, les épargnants ruinés pouvaient-ils se chauffer en brûlant le papier des billets dévalorisés. Avec le Bictoin, tout est dématérialisé. L’hiver sera rude. Notes [1] « Libéral », « libertaire », « libertarien » : le mot « liberté » se décline sous trop de formes. Quelque soit le sens que l’on donne à ces dérivés, aucun n’est synonyme d’anarchisme. [2] courscryptomonnaies.com [3] https://bitcoin.fr/Vices-et-vertus/#vices [4] https://bitcoin-house.fr/ [5] K. Marx, Le Capital, Livre I, dernière phrase du chap. « Reproduction simple », traduction Roy, et p. 648 pour la traduction Lefebvre. [6] Certains ont soutenu que la monnaie cryptée, n’étant pas dépourvue de valeur par elle-même puisqu’elle possède un coup de production, fonctionne comme une monnaie marchandise : par exemple le magasine Controverses de mai 2018, N°5, p.10 à 15. Cette position, qu’on pourrait qualifier de marxiste orthodoxe, croit en la pérennité de la monnaie marchandise comme en un dogme soviétique et ignore les subtilités de la théorie de Marx sur le sujet (voir les épisodes 9 et 10). Image associée Tout dernier PDF N° 138 de 73 pages du 30 octobre 2019 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2019/10/nouvelle-version-maj-pour-dire-non-a-la-dictature-technotronique-enmarche-en-france-30-octobre-2019.pdf ; Pour dire NON à la dictature technotronique EnMarche forcée ; SUITE du PDF N° 111 de 65 pages de septembre 2019 ► DOSSIER COMPLET pour STOPPER NET la DICTATURE TECHNOTRONIQUE, septembre 2019 PRÉSENTÉ COMME SUIT : Page 4 INTRODUCTION Page 8 La finalité c’est la ville connectée Page 10 Sarkozy, les compteurs intelligents et la voiture électrique Page 13 À propos du compteur LINKY Page 19 À propos du compteur GAZPAR Page 22 À propos des compteurs d’EAU Page 25 Grâce à la 5G ► LE TOUT CONNECTÉ Page 27 NON au projet SMARTGRID Page 31 Campagne Technopolice : contre les dérives des villes intelligentes Page 34 Rapport de recherche sur les micro-ondes & fréquences radio, 1972 (NMRI) Page 40 À propos de la 5G Page 42 À propos de l’E-Santé Page 47 Fiscalité des retraités – Preuves en chiffres que Macron ment Page 51 Les dessous de la cryptomonnaie par Veterans Today Page 55 La 5G & l’esclavagisme blockchain, cryptomonnaie en prépa par D. Henderson Page 58 Puce RFID en France Page 61 Focus sur Énedis « Linky tout simplement » + l’arnaque du tout électrique Page 63 CONCLUSION Page 65 Lectures complémentaires en version PDF pour briser nos chaînes… Image associée Ma page spéciale qui contient toutes mes réalisations au format PDF, comme la toute dernière ad hoc ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/01/diagnostics-electricite-gaz-et-performance-energetique-par-la-stc3a9-immobiliere-3f.pdf pour preuve, qu'en France Macron et tout son orchestre sont là pour parachever (et nous avec) l’Agenda oligarchique de dépopulation ou Agenda21, VIA la 5G, les compteurs communicants, les cryptomonnaies, le puçage RFID, la reconnaissance faciale et le biométrique (mesure du vivant) pour nous enfermer dans des Mégalopoles Connectées / Smart-cities et après un “nettoyage” de 7 milliards d’humains, les 500 millions restant seront parqués dans les fameuses Smart-City/Villes connectées, véritables Gattaca/Ghettos technotroniques, tandis que l’élite toujours auto-proclamée vivra, elle, dans ses “zones vertes” de luxe, de jouvence et de délires transhumanistes… https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/ Mes conseils de lectures au format PDF pour comprendre qu'un autre Monde, une autre société sont possibles, sans argent, contre le travail-mort et ses lois ; Un monde sans argent, version PDF N° 50 de 125 pages ; Manifeste contre le travail et ses Lois, version PDF N° 51 de 35 pages, par le Groupe Krisis, publié initialement le 31 décembre 1999 ; Exclusif et à nouveau en français ; La Pédagogie des Opprimés de Paulo Freire, 1970, Version PDF N° 83 de 111 pages ; Contre les guerres de l’Avoir, la guerre de l’Être, du Collectif Guerre de Classe, Octobre 2019, dans une version PDF N° 137 de 41 pages ; L’impasse citoyenniste, contribution à une critique du citoyennisme du Collectif, 2001 dans une version PDF N° 146 de 30 pages ; Murray Bookchin – Qu’est-ce que l’écologie sociale ? 1982, Nouvelle introduction au texte intégral, PDF N° 150 de 33 pages ; Un tout dernier PDF est à venir... JBL1960
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

BON, LE GOUVERNEMENT A DÉCIDÉ DE TRUQUER LES PROCHAINES ÉLECTIONS…(vidéo) (Mon, 20 Jan 2020)
BON, LE GOUVERNEMENT A DÉCIDÉ DE TRUQUER LES PROCHAINES ÉLECTIONS…(vidéo) Municipales : la circulaire Castaner attaquée en justice, le Conseil d’État saisi Conséquence d’une circulaire adressée aux préfets, seules les villes de plus de 9 000 habitants seront prises en compte dans les résultats nationaux par partis, excluant ainsi 96% des communes françaises du calcul. Le gouvernement ne recule devant aucun subterfuge pour rendre La République en marche plus forte qu’elle n’est réellement, quitte à grossir artificiellement le score du parti présidentiel. C’est en tout cas l’intention du ministère de l’Intérieur, dont la circulaire remise aux préfets change les règles de classification des candidats, révèle France 2 dans son JT de 20 heures du 15 janvier. Dorénavant, le calcul national qui compile les scores en fonction des appartenances politiques ne s’opérera plus que pour les communes de plus de 9 000 habitants, soit 4% des localités françaises. Une manière de faire la part belle à LREM, qu’on sait plus populaire dans les villes qu’à la campagne. Qu’à cela ne tienne : deux élus LR d’Auvergne-Rhône-Alpes, Alexandre Nanchi et Elisabeth Laroche, conseillers municipaux de deux communes exclues du dispositif, ont formé un recours en référé devant le Conseil d’État, rapporte L’Opinion le 18 janvier. Il sera examiné vendredi prochain, en vue d’une éventuelle suspension du texte controversé. #démocrature Par peur d’un échec aux municipales #Castaner décide de supprimer les couleurs politiques pour les villes de moins de 9mille habitants(soit 54%des votants et 94%des villes de France) Sa circulaire est attaquée en justice par 2elus #LR 👏👏👏 https://t.co/ilAtRcbSvX — Valérie Boyer (@valerieboyer13) January 18, 2020 54% des électeurs écartés des statistiques La stratégie de Christophe Castaner vise là à induire un biais statistique dans les résultats finaux, dont on sait qu’ils peuvent influencer l’opinion des Français. En temps normal, chaque candidat, qu’il soit investi par un parti ou sans étiquette, se voit attribuer par les préfectures une nuance politique, parmi une vingtaine existantes : Divers Gauche, Socialiste, Républicains, Régionaliste, etc. À l’issue du scrutin, leurs voix sont additionnées pour calculer les performances de chaque formation. Jusqu’alors, le calcul excluait déjà les scores des communes de moins de 1 000 habitants. En mettant 96% de ces localités de côté, c’est également le vote de 54% des électeurs que l’exécutif refuse de prendre en compte. Interrogé par franceinfo, Olivier Marleix, député LR, n’est pas dupe de cette manœuvre. « On ne présentera pas le résultat complet du vote des Français, on présentera le résultat du vote des Français qui arrange le gouvernement », déplore-t-il. Pour se rendre compte de la manipulation, les dernières élections européennes sont un parfait exemple : en France, sur 34 listes candidates, le Rassemblement national était arrivé premier (23,3%), devant LREM (22,4%). Mais si l’on ne devait s’intéresser qu’aux communes de plus de 9 000 habitants (avec les sous-préfectures), le parti présidentiel caracolerait en tête (24,2%) avec presque 5 points de plus que le RN (19,4%). « Cacher la faiblesse inévitable de LREM » En mettant l’accent sur les chiffres de cette France des villes, « plus macroniste » que les campagnes, il y a « peut-être la tentation », de la part du gouvernement, de « cacher la faiblesse inévitable de LREM » aux municipales, selon le politologue Pascal Perrineau, joint par franceinfo. Également contacté, le ministère de l’Intérieur, lui, explique que les candidats dans les petites communes étant plus rarement affiliés à un parti, leurs scores n’ont pas grande importance dans les chiffres partisans. https://www.valeursactuelles.com/politique/municipales-la-circulaire-castaner-attaquee-en-justice-le-conseil-detat-saisi-115104
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Taha Bouhafs, pantin des réseaux sionistes (Mon, 20 Jan 2020)
Taha Bouhafs, pantin des réseaux sionistes Pseudo-journaliste et militant d'extrême gauche, Taha Bouhafs, parrainé par des partisans d'Israël, dissimule avoir été informé de la présence de Macron aux théatre des Bouffes du Nord. Le 19.01.2020 à 13h23 Chouchou cajolé et adulé par la bande à Marwan Muhummad, Taha Bouhafs a été placé hier sous le statut de témoin assisté par la juge d’instruction à l’issue de sa garde à vue, dans le cadre d’une information judiciaire pour «participation à un groupement formé en vue de commettre des violences ou dégradations» et «organisation d’une manifestation non déclarée». Qui est @t_bouhafs ? Cette vidéo résume bien ce pitre. Ce jour là, il a même vu un mort, hein ⁦@LTolbiac⁩ , tu confirmes 😉#BouhafsEnTaule #BouhafsEnTaule pic.twitter.com/su2f75qeAl — 🅛 🅞 🅛 🅞 (@lorenzobdx33) January 18, 2020 Prétendant sans rire être personnellement visé par l'Elysée, ce trouble affabulateur (dont les nombreuses connexions sionistes ont été dévoilées par Panamza) et pseudo-journaliste (un simple vidéaste-amateur de manif' formé par le pro-israélien Johan Weisz de Streetpress) a d'abord laissé entendre (à 2'40 de la vidéo ci-dessous), lors de sa première interview menée par des amis complaisants, avoir été par hasard au théâtre dans lequel il signala par tweet la présence de Macron (sur lequel il proposa ironiquement à ses groupies de lancer une chaussure). Aujourd'hui, son ami et avocat Arié Alimi (un partisan radical d'Israël) a reconnu que son client avait été informé -par messagerie cryptée- de la venue du chef de l'État. Suffisamment à l'avance pour se déplacer dans le Xème arrondissement de Paris et acheter un ticket un vendredi soir pour se retrouver "3 rangées derrière". Par qui ? À suivre… SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA ! https://www.panamza.com/page-de-compte/niveaux-dadhesion/ https://www.panamza.com/190120-taha-bouhafs-reseaux-sionistes/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

150 quartiers seraient sous l'emprise de l'islamisme, selon la DGSI (Mon, 20 Jan 2020)
150 quartiers seraient sous l'emprise de l'islamisme, selon la DGSI Selon le JDD, un document secret-défense liste 150 quartiers français «tenus» par les islamistes. Parmi eux, des zones de banlieues comme de petites villes. Le gouvernement doit dévoiler son plan de lutte contre l'islamisme avant les municipales. La France compterait 150 quartiers «tenus» par les islamistes. C'est ce qu'indique un document classé secret-défense de la DGSI, la Direction générale de la sécurité intérieure, qui a été transmis exclusivement au ministre de l'Intérieur, selon le Journal du dimanche (JDD). Dans ce document, les banlieues de Paris, Lyon et Marseille sont visées, mais aussi des cités du Nord, comme Maubeuge, l'agglomération de Denin ou encore Roubaix où «la situation prend des proportions inquiétantes», selon un préfet cité par le journal. Parmi les autres villes qui seraient touchées par l'islamisme, certaines sont plus inattendues : Annemasse (Haute-Savoie), Bourg-en-Bresse (Ain), Oyonnax (Ain), ou encore Bourgoin-Jallieu (Isère). Selon ce même préfet, on constate «l'apparition de microterritoires qui se salafisent dans des zones improbables», comme Nogent-le-Rotrou, en Eure-et-Loir. Un plan de lutte contre l'islamisme avant les municipales Selon le JDD, le gouvernement va dévoiler un plan pour lutter contre l'islamisme d'ici mars. «Le plan n'est pas ficelé, mais il sera prêt avant les élections municipales», explique l'Elysée à l'hebdomadaire. Le 19 novembre 2019, lors de son discours devant les maires, Emmanuel Macron avait promis de nouvelles mesures contre le communautarisme. Sans dévoiler le contenu de ces mesures, il avait désigné l'islamisme politique comme son adversaire : «Je ne peux rester silencieux sur le communautarisme, sur l'islamisme politique». Le chef de l'Etat avait d'ailleurs déclaré que dans «certaines communes et quartiers progress[ait] depuis quelques années un projet de séparation d'avec la République», en évoquant notamment des lieux où «la mixité n'[était] plus possible». Il s'était aussi alarmé du fait que «des services communautaires» visaient parfois à «se substituer» à des services de la République. Enfin, il avait appelé à mener un combat à partir des lois de la République pour «débusquer» ceux qui enfreignent, notamment, les principes de «sa devise» («Liberté, égalité, fraternité»). https://francais.rt.com/france/70500-150-quartiers-seraient-sous-emprise-selon-dgsi
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Au moins sept églises de l'agglomération de Bordeaux taguées de messages injurieux (Mon, 20 Jan 2020)
Au moins sept églises de l'agglomération de Bordeaux taguées de messages injurieux Des messages injurieux ont été inscrits sur une demi-douzaine d'églises de Bordeaux et son agglomération, semblant faire référence aux affaires de pédocriminalité au sein de l'Eglise catholique et aux manifestations anti-«PMA sans père». «Pas besoin de papa, le curé me viole déjà», «sexe anal dans le confessionnal», «#mangetonpère» : au moins sept églises de Bordeaux et une de Talence, commune limitrophe de la capitale girondine, ont été taguées de messages injurieux dans la nuit du 18 au 19 janvier, selon France 3 Nouvelle-Aquitaine. Interrogé par l'AFP, un porte-parole du diocèse a estimé que les inscriptions étaient «vraisemblablement liées à l'actualité», que ce soit la manifestation anti-«PMA sans père» à Paris du 19 janvier ou les affaires de pédophilie au sein de l'Eglise, telle que le procès de l'ex-père Preynat qui vient de s'achever à Lyon. «Nous sommes meurtris par ces comportements qui sont à l'opposé de la paix que nous recherchons pour notre ville», a réagi sur Twitter le vicaire général du diocèse, le père Samuel Volta. Le maire Les Républicains (LR) de Bordeaux Nicolas Florian a, dans un message publié sur sur le réseau social, «condamné ces actes avec la plus grande fermeté». Quant à l'édile centriste de Talence Emmanuel Sallaberry, il a dénoncé des actes «odieux et méprisants». Tous deux ont indiqué qu'une plainte était ou allait être déposée. Des graffitis injurieux ont été découverts ce matin sur les murs de plusieurs églises de #Bordeaux. Je condamne ces actes avec la plus grande fermeté. Ils vont être effacés le plus rapidement possible. Une plainte est déposée pour en retrouver les auteurs. — Nicolas Florian (@nflorian33) January 19, 2020 Le père Samuel Volta a indiqué, photo à l'appui, qu'une entreprise envoyée par la ville de Bordeaux était dores et déjà en train de nettoyer les églises : «Merci aux maires concernés pour leur rapidité d'intervention.» Une entreprise envoyée par la ville de @Bordeaux est en train de nettoyer les églises sauvagement taguées la nuit dernière. Nous apprenons aussi que d'autres églises de @BxMetro ont été dégradées par des propos haineux. Merci aux maires concernés pour leur rapidité d'intervention pic.twitter.com/wKkiyLi26D — P. Samuel Volta (@psamuelvolta) January 19, 2020 Dans l'après-midi du 19 janvier, l'AFP rapporte que les tags étaient en cours d'effacement par des entreprises de nettoyage. https://francais.rt.com/france/70494-bordeaux-moins-six-eglises-taguees-messages-injurieux
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Lavrov précise sur quelles tâches se focalisera la commission militaire sur le conflit en Libye (Sun, 19 Jan 2020)
Lavrov précise sur quelles tâches se focalisera la commission militaire sur le conflit en Libye Le ministre russe des Affaires étrangères par intérim, Sergueï Lavrov, s’est montré optimiste quant aux résultats du sommet international sur la crise libyenne, assurant que la commission militaire instituée assumerait la tâche de parvenir à une trêve solide. La Russie évalue positivement les résultats de la conférence pour la Libye à Berlin, a indiqué le chef de la diplomatie russe par intérim, Sergueï Lavrov, constatant que les parties prenantes de la crise entretiennent une méfiance envers l’une l’autre. À l’issue du sommet, «un document assez détaillé a été rédigé qui contenait des recommandations et des suggestions sur la façon de surmonter la crise libyenne actuelle. Le document est divisé en chapitres. Il y a une section sur les efforts de sécurité, y compris la nécessité d'essayer de conclure un cessez-le-feu durable», a-t-il déclaré aux journalistes lors d’une conférence de presse. «La situation est difficile. Les parties prenantes en Libye ont fait un petit pas en avant comparativement à la réunion du 13 janvier à Moscou: elles ont convenu de déléguer chacune cinq représentants à la commission militaire créé à l'initiative de l'Onu, qui examinera toutes les questions liées à la garantie d'un cessez-le-feu», a expliqué M.Lavrov. Cette commission nouvellement créée «composée de cinq représentants d’el-Sarraj et [de cinq, ndlr] d’Haftar, respectivement, s’emploiera, sous l’égide des Nations unies, à élaborer des mesures concrètes de confiance qui rendront le cessez-le-feu durable», a-t-il précisé. Le Président russe a tenu à souligner lors du sommet que le Conseil de sécurité de l’Onu prendrait en compte l’opinion des Libyens en considérant les recommandations rédigées en l’espèce, a ajouté le ministre par intérim. Résultats de la conférence de Berlin Un plan de règlement de la situation en Libye a été adopté lors du sommet sur la paix dans ce pays, a constaté Angela Merkel. Il a été décidé de créer une commission de suivi selon la formule 5+5. Tous les participants aux négociations se sont engagés à ne pas aider militairement les parties en conflit. Une nouvelle rencontre, destinée à renforcer le cessez-le-feu en Libye, est prévue dans un avenir proche, a indiqué la chancelière allemande. https://fr.sputniknews.com/international/202001191042932211-lavrov-precise-sur-quelles-taches-se-focalisera-la-commission-militaire-sur-le-conflit-en-libye/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

France: l’Unsa annonce la suspension de la grève (Sun, 19 Jan 2020)
France: l’Unsa annonce la suspension de la grève Le syndicat UNSA-RATP (Union Nationale des Syndicats Autonomes) a voté la suspension du mouvement de grève qui paralyse le réseau de transports parisiens en protestation de la réforme des retraites, a fait savoir l’organisation dans un communiqué publié samedi. Le syndicat souhaite privilégier « une autre forme d’action » après 45 jours d’un mouvement reconductible. Le syndicat UNSA-RATP a voté vendredi en Assemblée Générale, la suspension de la grève à compter du lundi 20 janvier. L’organisation, largement majoritaire au sein de l’entreprise de réseau de transports de la capitale, appelle à « orienter, dès lundi, le mouvement illimité, pour s’engager sur une autre forme d’action ». « L’UNSA-RATP réaffirme à nouveau son opposition à la mise en place d’un système universel de retraite par points », écrit toutefois le syndicat dans son communiqué dont l’Agence Anadolu (AA) a reçu copie. Les signataires souhaitent par ailleurs faire comprendre au gouvernement que « la conviction et la détermination des salariés de la RATP demeurent intactes ». Le trafic des transports en commun parisiens est très fortement impacté par cette grève reconductible depuis le 5 décembre dernier et cet appel à la trêve et à la mutation du mouvement laisse présager une amélioration pour les usagers. Les prévisions de la RATP pour lundi seront communiquées sur son site internet et ses réseaux sociaux dès dimanche après-midi. http://courrier-arabe.com/france-lunsa-annonce-la-suspension-de-la-greve/2020/01/19/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Les Émirats arabes unis payent 60 millions de dollars pour avoir les États-Unis à Expo 2020 (Sun, 19 Jan 2020)
Les Émirats arabes unis payent 60 millions de dollars pour avoir les États-Unis à Expo 2020 Le ministre américain des Affaires étrangères a annoncé que l’Émirats arabes unis (EAU) financeront la construction de la plateforme américaine de l’exposition universelle «Expo 2020», après que le gouvernement américain avait refusé de le faire. Lors d’un communiqué officiel, diffusé mercredi, le ministère américain, qui avait parlé de difficultés à trouver un financement pour participer à l’évènement, nota: «Il est désormais possible d’avoir une plateforme américaine, grâce à la générosité des EAU», indiquant qu’Abu Dhabi avait promis de couvrir les frais nécessaires, estimés à 60 millions de dollars. The Department is pleased to announce the participation of the United States in @Expo2020Dubai, the next World’s Fair and the first in the Middle East. #Expo2020 https://t.co/hR4vLPkECu — Department of State (@StateDept) January 15, 2020 Il signala que la plateforme américaine pouvait avoir 25 millions de visiteurs, tout au long des 6 mois de l’exposition, affirmant qu’«elle offrira une opportunité en or, au secteur privé américain, qui pourra exposer ses créations et ses idées et convoiter les chefs d’entreprises, venus du monde entier». Complications financières Sachant que le Congrès américain avait placé des lois au sujet de l’exploitation de l’argent des impôts, pour participer à des expositions internationales, il était prévu que le ministère américain des Affaires étrangères utilise son argent pour financer la construction de la plateforme américaine à Expo 2020, sauf qu’il n’avait pas pu obtenir l’accord du Sénat. Dans son communiqué, le ministère expliqua que «le Sénat, chargé de garantir le projet de la loi des réserves de la fin de l’année, n’avait pas pu approuver la proposition de deux partis politiques», refusant de lui permettre d’exploiter son argent, afin de financer la participation américaine à l’exposition. Il semblerait que la participation américaine se présentera grâce à la bénédiction émiratie, qui estima que sans les Américains, l’exposition n’aura aucun intérêt. L’édition de Dubaï de l’Expo 2020, sera lancée le 20 octobre 2020, pendant une durée de 6 mois, avec la participation de plusieurs pays. Israël fut également officiellement convié, à l’ombre des appels à la normalisation publique à participer à cet évènement qui attire les regards vers le pays organisateur et alimente son tourisme international. Rappelons que l’exposition artistique universelle, organisée une fois tous les 5 ans, où les participants venus du monde entier, y proposent leurs idées et leurs projets. Ce qui représente pour eux une occasion de rêve pour se faire connaitre et avancer vers une carrière internationale. http://courrier-arabe.com/les-emirats-arabes-unis-payent-60-millions-de-dollars-pour-avoir-les-etats-unis-a-expo-2020/2020/01/19/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Riyad verse 500 millions de dollars pour couvrir les frais des troupes américaines sur ses terres (Sun, 19 Jan 2020)
Riyad verse 500 millions de dollars pour couvrir les frais des troupes américaines sur ses terres Un responsable américain a affirmé que l’Arabie saoudite avait payé 500 millions de dollars, pour commencer à couvrir les frais des troupes américaines déployées sur ses terres. Lors d’un entretien télévisé, avec la chaîne américaine «Fox News», le responsable signala: «L’Arabie saoudite avait effectivement déposé un milliard de dollars, en décembre dernier». L’intervention se présente quelques jours, après celle du président américain, «Donald Trump», y déclarant que le Pentagone américain a gardé ses réserves, refusant de préciser si les Saoudiens avaient payé ou pas. Négociations avant la facture finale D’autre part, des sources ont rapporté que les négociations se tenaient toujours, entre les États-Unis et l’Arabie saoudite, concernant les frais qui seront couverts, expliquant qu’il était prévu que les deux pays parviennent rapidement à établir la facture «de ce que les Américains estiment être le prix de la sécurité des Saoudiens», avaient-elles précisé. Les troupes américaines en Arabie saoudite Après l’attaque des structures pétrolières saoudiennes d’«Aramco», en septembre dernier, les États-Unis avaient déployé des milliers de soldats supplémentaires et des systèmes de défense aérienne, en Arabie saoudite, en réponse à «la menace iranienne croissante», comme l’avait prétendu des responsables au Pentagone. L’argent versé par Riyad couvrira le total des frais du déploiement des troupes, des chasseurs, ainsi que des systèmes de défense, chargés de protéger les structures pétrolières saoudiennes des attaques iraniennes. Notons que «Donald Trump» avait pris l’habitude de vanter ses exploits, ayant pu obliger les Saoudiens à payer en échange de leur protection. Et bien que l’Arabie saoudite n’ait pas commenté les propos des Américains, Trump, qui leur avait envoyé des troupes armées et vendu des armes, menace constamment de rapatrier ses forces et des bloquer les ventes d’armes, «si Riyad s’abstenait de payer». http://courrier-arabe.com/riyadh-verse-500-millions-de-dollars-pour-couvrir-les-frais-des-troupes-americaines-sur-ses-terres/2020/01/19/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Merkel annonce les résultats de la conférence internationale sur la paix en Libye (Sun, 19 Jan 2020)
Merkel annonce les résultats de la conférence internationale sur la paix en Libye Les participants à la conférence internationale sur la paix en Libye se sont mis d'accord sur un plan de règlement de la situation dans ce pays qui prévoit notamment la création d'une commission militaire 5+5 de suivi du cessez-le-feu, a annoncé la chancelière Angela Merkel. Un plan de règlement de la situation en Libye a été adopté lors de la conférence internationale sur la paix dans ce pays, a annoncé dimanche 19 janvier la chancelière Angela Merkel lors d'une conférence de presse finale. «Nous nous sommes mis d’accord sur un plan de règlement global […]. L’essentiel est que les représentants de la Libye, notamment le général Khalifa Khaftar et Fayez el-Sarraj, se soient mis d’accord sur des mesures à prendre et qui ont été proposées par le Secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres et l’envoyé spécial de l’Onu pour la Libye Ghassan Salamé», a résumé Mme Merkel. Les parties ont notamment décidé de créer une commission de suivi selon la formule 5+5 et se sont entendus sur sa composition. «Nous allons envoyer des invitations à tous ceux qui feront partie de cette commission. Cela doit servir de base», a ajouté la chancelière. Selon elle, une rencontre destinée à renforcer le cessez-le-feu en Libye doit se tenir prochainement. M.Guterres a ensuite précisé qu'une réunion de la commission militaire pour la Libye aurait lieu dans quelques jours à Genève. Embargo et cessez-le-feu «Tous les participants aux pourparlers se sont engagés à ne pas aider les parties en conflit. Il s’agit d’une aide militaire, de livraisons d’armes. On respectera ainsi l’embargo [prévu par la résolution 1970 du Conseil de sécurité de l'Onu, ndlr] et le cessez-le-feu», a ajouté la chancelière. ​À son avis, si le cessez-le-feu devient illimité en Libye, il pourra être question d’un mécanisme de suivi. La discussion de Berlin n’a pas porté sur ce sujet. «Avançons progressivement, pas à pas. Dès qu’on aura établi un cessez-le-feu illimité, on pourra envisager un suivi du cessez-le-feu. Mais cela n’a pas fait l’objet de notre conférence. Nous n’en avons pas parlé», a exposé Mme Merkel. Mme Merkel a précisé que MM.el-Sarraj et Khaftar n’avaient pas mené de négociations directes, mais que les participants à la conférence avaient eu des discussions séparées avec chacun d'eux. «Les divergences entre eux sont si grandes qu'ils ne se parlent pas. Ils n’ont pas assisté à la conférence, mais ils étaient présents à Berlin, tout en se trouvant dans des pièces différentes», a déclaré Mme Merkel. Reconstruction du pays Les participants à la conférence ont en outre proposé de mettre en place un «mécanisme de reconstruction économique» pour la Libye sous le contrôle du futur gouvernement uni. Ce mécanisme permettrait de reconstruire en priorité les villes de Benghazi, de Derna, de Mourzouq, de Sebha, de Syrte et de Tripoli, selon le communiqué adopté à l’issue de la conférence. Sommet de Berlin La conférence sur la paix en Libye s'est déroulée ce dimanche 19 janvier au siège de la Chancellerie fédérale à Berlin. Outre le chef du gouvernement d'union nationale libyen (GNA) Fayez el-Sarraj, et le commandant de l'Armée nationale libyenne (LNA), Khalifa Haftar, y étaient présents les Présidents Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, Recep Tayyip Erdogan, Fattah al-Sissi, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, le secrétaire général de l’Onu Antonio Guterres, le Premier ministre britannique Boris Johnson, les représentants de plusieurs autres pays européens, de l'Algérie, de la Chine et des Émirats arabes unis. https://fr.sputniknews.com/international/202001191042931851-merkel-annonce-les-resultats-de-la-conference-internationale-sur-la-paix-en-libye/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Mohammed Moussaoui élu à la tête du Conseil français du culte musulman (Sun, 19 Jan 2020)
Mohammed Moussaoui élu à la tête du Conseil français du culte musulman Le Franco-Marocain Mohammed Moussaoui a été élu dimanche à la tête du Conseil français du culte musulman (CFCM), principal interlocuteur du pouvoir public pour les cinq à six millions de musulmans pratiquants en France, avec la promesse de répondre au souhait du président Emmanuel Macron de lutter contre le radicalisme. Mohammed Moussaoui, Franco-Marocain de 55 ans, déjà président du CFCM de 2008 à 2013 et seul candidat en lice, a été élu pour deux ans avec 60 voix «pour» par le conseil d'administration, qui comprend 87 membres. Il était le seul candidat après le retrait samedi de la candidature de Chems-Eddine Hafiz, tout juste élu nouveau recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP, proche de l'Algérie), et qui avait appelé à soutenir Mohammed Moussaoui, après la démission de Dalil Boubakeur. «Il y avait une bonne volonté de toutes les composantes de partir sur une liste commune et consensuelle (...) Cela a permis une composition du bureau qui j'espère va pouvoir affronter les défis qui sont les nôtres», a déclaré Moussaoui le nouveau président à la presse. Les deux vice-présidents sont Chems-Eddine Hafiz et Ibrahim Alci (fédération CCMTF, proche de la Turquie). Ils seront respectivement présidents en 2022 et en 2024. Souvent critiqué pour son manque de représentativité et de résultats, marqué par les querelles entre fédérations restées proches des pays d'origine des communautés (Maroc, Algérie, Turquie...), le CFCM, créé en 2003, est cependant le principal interlocuteur des pouvoirs publics sur le culte musulman L'islam est la deuxième religion en France, avec cinq à six millions de pratiquants. Emmanuel Macron, qui a plusieurs fois regretté la persistance de cet «islam consulaire» (sous l'influence des pays étrangers), entend mieux encadrer le culte musulman, en garantissant plus de transparence dans son financement. L'exécutif doit faire des propositions en février à ce sujet. Le CFCM est surtout très attendu sur le renforcement de la lutte contre la radicalisation. Fin octobre, après l'attaque à la préfecture de Paris et en pleine polémique sur le port du voile, le chef de l'Etat avait appelé le CFCM à «un changement de rythme pour qu'il combatte, au côté de l'Etat, le communautarisme et l'islamisme». Mohammed Moussaoui a promis de mettre en place un Observatoire contre le radicalisme et de travailler sur la formation initiale et continue des imams et aumôniers. https://www.lefigaro.fr/flash-actu/mohammed-moussaoui-elu-a-la-tete-du-conseil-francais-du-culte-musulman-20200119
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Cisjordanie occupée : des colons juifs attaquent des maisons palestiniennes (Sun, 19 Jan 2020)
Cisjordanie occupée : des colons juifs attaquent des maisons palestiniennes Des colons juifs ont attaqué avec des pierres, samedi soir, des maisons palestiniennes, dans le centre d'Hébron, au sud de la Cisjordanie occupée. Des témoins ont déclaré à Anadolu que des colons armés avaient attaqué, avec des pierres et des insultes, les maisons du quartier de Jaber, près de la colonie de Kiryat Arba. Ils ont indiqué que parmi les maisons qui avaient été attaquées, se trouvait la maison de la militante des droits de l'homme Susan Jaber, sans qu’aucun blessé n’ait été signalé. La télévision israélienne, Channel 12, a rapporté, samedi, qu'un colon avait été blessé lors d'une attaque à l'arme blanche perpétrée par un Palestinien près de la colonie de Kiryat Arbaa à Hébron, au sud de la Cisjordanie. La chaîne a rapporté qu'un "Palestinien a mené une attaque à l'arme blanche près de la colonie et a été neutralisé sur place, puis arrêté, mais son état n'est pas encore connu". https://www.aa.com.tr/fr/monde/cisjordanie-occup%C3%A9e-des-colons-juifs-attaquent-des-maisons-palestiniennes-/1707303
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Jordanie: Motion parlementaire pour interdire l'importation de gaz israélien (Sun, 19 Jan 2020)
Jordanie: Motion parlementaire pour interdire l'importation de gaz israélien Le Parlement jordanien (la première chambre du Parlement) a voté à l'unanimité le transfert au gouvernement d’une motion visant l'interdiction de l'importation de gaz d'Israël. C’est ce qui ressort d'une séance tenue dimanche matin par le Parlement, et suivie par le correspondant d'Anadolu. Le vote prévoyait que la motion soit envoyée au gouvernement, pour la rédaction et qu’elle soit renvoyée pour discussion au parlement, qui a également voté pour lui octroyer le caractère «d'urgence». Le vote de dimanche intervient après avoir été inscrit, jeudi dernier, par le président du parlement, Atef Tarawneh, à l'ordre du jour de la session d'aujourd'hui. En ce qui concerne les aspects législatifs et constitutionnels, la motion a besoin de passer par plusieurs étapes avant de devenir une loi effective; la plus importante est la rédaction d'un projet de loi par le gouvernement puis son transfert à la Chambre des représentants (la première chambre du Parlement) pour commencer sa discussion, avant d’être transféré au Sénat (la deuxième chambre du Parlement). Une fois que les deux parties du Parlement se seront entendues sur les détails du projet de loi, celui-ci sera soumis au roi du pays pour publier un arrêté royal et, au dernier stade, il sera publié au Journal officiel, pour devenir une loi 30 jours après sa publication. Il convient de noter que 58 députés jordaniens (sur 130) ont signé un mémorandum en décembre dernier pour préparer une proposition de loi visant à annuler l'accord signé en 2016 avec l'Etat israélien mais rejeté par la rue . En mars 2019, la Chambre des représentants a adopté à l'unanimité une décision de rejet de l'accord sur le gaz, mais la Cour constitutionnelle a alors rendu une décision selon laquelle l'accord "ne nécessite pas l'approbation de l'Assemblée nationale (le Parlement dans ses deux chambres)" car il est signé entre deux entreprises et non deux gouvernements. Selon un accord signé en septembre 2016, un consortium américano-israélien développant les réserves israéliennes de gaz en Méditerranée orientale doit fournir du gaz à la Jordanie à partir du gisement "Leviathan". L'accord porte sur 8,4 millions de mètres cubes de gaz par jour sur une période de 15 ans, avec une option de 1,4 million de mètres cubes supplémentaires, selon l'Américain Noble, principal partenaire du consortium. Le 1er janvier 2020, la National Electric Power Company of Jordan (Nepco) a annoncé le début de la phase d'essai de l'importation de gaz naturel d'Israël. Cette période doit durer trois mois, en vertu de l'accord entre les deux pays. Le gouvernement jordanien assure que l'accord avec l'Etat hébreu va réduire de 600 millions de dollars par an la facture énergétique du royaume, dépourvu de ressources et qui est confronté à des difficultés financières. La Jordanie a des alternatives à Israël pour importer du gaz, représenté par le gaz égyptien, qui a commencé son pompage expérimental depuis le dernier trimestre 2018 vers le Royaume, en plus du gaz irakien et algérien. https://www.aa.com.tr/fr/politique/jordanie-motion-parlementaire-pour-interdire-limportation-de-gaz-isra%C3%A9lien-/1707607
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Macron préoccupé par l’arrivée à Tripoli de combattants étrangers (Sun, 19 Jan 2020)
Macron préoccupé par l’arrivée à Tripoli de combattants étrangers Le Président français a appelé les Nations unies à négocier un cessez-le-feu sans condition en Libye, tout en se déclarant préoccupé par l’arrivée à Tripoli de combattants étrangers. Emmanuel Macron s'est dit préoccupé par l’arrivée à Tripoli de combattants étrangers. En outre, dans un discours prononcé à la conférence internationale de Berlin sur la Libye, il a appelé l'Onu à négocier un cessez-le-feu. «Il revient aux Nations unies de négocier les termes d'un véritable cessez-le-feu sans qu'aucun des belligérants n'y pose de condition préalable. Mais il revient à nous de ne rien faire qui compromette l'arrêt des hostilités, alimente la guerre et crée de nouvelles menaces pour les Libyens comme pour nous tous», a déclaré Emmanuel Macron, selon le texte de son discours obtenu auprès de l’Élysée par Reuters. Le Président de la République française a également estimé que l’envoi de combattants syriens pro-turcs en Libye devait cesser. «Je dois vous dire la vive inquiétude que m'inspire l'arrivée de combattants syriens et étrangers dans la ville de Tripoli. Il faut que cela cesse», a-t-il souligné cité par l’AFP. Avant d'ajouter: «Ceux qui croient pouvoir en tirer bénéfice ne réalisent pas les risques qu'ils prennent pour eux-mêmes comme pour nous tous.» Une conférence internationale sur le règlement en Libye s’est ouverte ce dimanche 19 janvier à la Chancellerie fédérale à Berlin. Conférence sur la paix en Libye Elle réunit la France, les États-Unis, la Russie, la Turquie, l’Égypte, le Royaume-Uni, l’Onu et l’UE. Le Premier ministre du gouvernement d'union nationale (GNA), Fayez el-Sarraj, et le chef de l'Armée nationale libyenne (ANL), le maréchal Khalifa Haftar, participent également à la conférence. Les participants prévoient de lancer un mécanisme de suivi du cessez-le-feu en Libye, a fait savoir une source de Sputnik. Cette conférence se tient une semaine après les négociations de paix entre les camps libyens qui ont eu lieu le 13 janvier à Moscou. https://fr.sputniknews.com/international/202001191042931010-macron-preoccupe-par-larrivee-a-tripoli-de-combattants-etrangers-notamment-syriens/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

La Manif pour tous manifeste contre la PMA à Paris (Sun, 19 Jan 2020)
La Manif pour tous manifeste contre la PMA à Paris Le cortège de la Manif pour tous s’est élancé à Paris afin de demander le retrait du projet de loi de bioéthique, qui devrait être examiné dès le 21 janvier au Sénat. Plusieurs associations, dont la Manif pour tous, ont organisé un rassemblement anti-PMA ce dimanche 19 janvier à Paris à l'avant-veille de l'examen au Sénat du projet de loi bioéthique, dont l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux lesbiennes et femmes célibataires est la mesure-phare. Le cortège a planifié de partir de la place de la Résistance (VIIe), en bord de Seine, pour rejoindre la place de l'Opéra. Sur son passage, le cortège anti-PMA a rencontré plusieurs contre-actions. Selon le décompte du cabinet Occurence, 26.000 personnes à Paris ont participé à la manifestation. #SputnikVidéo | Le cortège de la Manif pour tous contre la #PMA avance dans les rues de #Parishttps://t.co/vuwvXxWFkh pic.twitter.com/xqtuFMMyh2 — Sputnik France (@sputnik_fr) January 19, 2020 A l'initiative du rassemblement, le collectif Marchons Enfants!, qui réunit 22 associations dont la Manif pour tous, espère mobiliser au moins autant que lors de la précédente mobilisation du 6 octobre. Ce jour-là, 74.500 personnes avaient défilé dans les rues de la capitale, selon le comptage du cabinet indépendant Occurrence pour un collectif de médias dont l'AFP. #SputnikVidéo | Le cortège de la Manif pour tous contre la #PMA avance dans les rues de #Parishttps://t.co/vuwvXxWFkh pic.twitter.com/xqtuFMMyh2 — Sputnik France (@sputnik_fr) January 19, 2020 La présidente de la Manif pour tous Ludovine de la Rochère se veut «optimiste» sur le niveau de mobilisation. «Je pense que ce sera une manifestation très importante avec un public très conscient des enjeux derrière la loi bioéthique», a-t-elle déclaré à l'AFP. #SputnikPhotos | Rassemblement de la Manif pour tous contre la #PMA à #Parishttps://t.co/vuwvXxWFkh pic.twitter.com/rh7pQNzvLf — Sputnik France (@sputnik_fr) January 19, 2020 https://fr.sputniknews.com/france/202001191042930337-la-manif-pour-tous-manifeste-contre-la-pma-a-paris/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

L’armée israélienne serait confrontée à de nombreux problèmes, selon un nouveau rappor (Sun, 19 Jan 2020)
L’armée israélienne serait confrontée à de nombreux problèmes, selon un nouveau rappor Alors qu’en 2003 déjà, un rapport dénonçait le manque de préparation des forces terrestres de Tsahal, un nouveau document précise que les forces israéliennes manquent aujourd’hui de personnel, de matériel et de terrains d’entraînement, d’après i24news. Des carences au sein de la plus grande division de réserve de Tsahal ont été révélées dans un rapport d’audit autorisé à la publication le 18 janvier et diffusé par la chaîne israélienne i24news. Le document constate une importante pénurie de véhicules pour le transport du matériel et des forces en manœuvre, le manque de personnel médico-logistique et la faible disponibilité de blindés dans la 319e division de Tsahal. «Au Centre national de formation, 155 combattants manquent dans l’armement, le renseignement, l’entretien et la médecine. Il manque aussi des zones d'entraînement. Tout imprévu, toute panne de courant empêchent l’entraînement», indique un officier supérieur dans un courrier repris par le journal. Ainsi, le manque de matériel ne permet pas aux soldats de s’entraîner en conditions réelles. En outre, le rapport d’audit constate que les formateurs des combattants et officiers ignorent les changements majeurs sur les champs de bataille et les schémas de combat des forces de défense israéliennes. L’armée rétorque Le journal publie également la réponse de Tsahal à ce constat. «Le document rédigé il y a trois ans ne représente pas l'état actuel des choses. Des améliorations significatives ont été apportées à la branche terrestre dans de nombreux domaines. Tsahal continuera d'investir dans l'amélioration et le ciblage de la formation opérationnelle.» Or, en 2003 déjà, un rapport dénonçait le manque de préparation des forces terrestres, ce qui a été confirmé en 2017 dans une lettre rédigée par un officier. Les exemptions d’armée en hausse Un autre problème de Tsahal est cité ce 19 janvier par le journal Yediot Aharonot et repris par i24news. Ainsi, une nette baisse de l'enrôlement au sein de l’armée d'Israël est enregistrée, tant parmi les hommes que parmi les femmes, et près de la moitié des jeunes Israéliens ne commencent ou ne terminent leur service militaire. Selon les statistiques de Tsahal, 32,9% des hommes bénéficient d'une exemption d'armée, tandis que 15% des soldats ne finissent pas leur service, ce qui fait que presque la moitié des Israéliens ne vont pas jusqu’au bout de leur service militaire. Cette tendance est encore plus marquée chez les femmes: 44,3% des Israéliennes étant exemptées du service. À titre de comparaison, le journal rappelle qu’en 2007, un quart des hommes ne faisaient pas l’armée, contre 30% l'année dernière. https://fr.sputniknews.com/international/202001191042931497-larmee-israelienne-serait-confrontee-a-de-nombreux-problemes-selon-un-nouveau-rapport/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite