http://www.alterinfo.net/

alterinfonet.org Agence de presse associative

Mort d'un commandant des gardiens de la révolution en Irak (sam., 27 mai 2017)
Mort d'un commandant des gardiens de la révolution en Irak Un commandant des gardiens de la révolution, unité paramilitaire d'élite iranienne, a été tué dans des combats contre le groupe Etat islamique à l'ouest de la ville de Mossoul en Irak, a annoncé l'agence de presse Tasnim basée à Téhéran, samedi. C'est la première fois qu'est annoncée la mort d'un haut gradé iranien depuis le lancement en octobre de l'offensive contre la grande ville du nord de l'Irak dans laquelle des combattants jihadistes sont retranchés dans plusieurs quartiers de la partie ouest. "Le commandant Shaaban Nassiri est mort en martyr lors d'opérations de libération d'une zone à l'ouest de Mossoul", rapporte Tasnim citant le Corps des gardiens de la révolution islamique. Ce groupe d'élite placé directement sous l'autorité du guide suprême de la révolution, l'ayatollah Ali Khameini, apporte son soutien à la milice chiite de Mobilisation populaire, une force paramilitaire qui combat l'EI en Irak dans des zones à l'ouest de Mossoul. Nassiri a été tué près de Baadj, l'une des dernières localités encore contrôlées par le groupe jihadiste près de la frontière syrienne, précise pour sa part le site d'information Mashregh. Selon des responsables américains et irakiens, le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi se cacherait dans cette région. Le commandant Nassiri avait participé à la guerre Iran-Irak entre 1980 et 1988 avant de s'engager dans le conflit syrien en soutenant le régime de Bachar el-Assad, précise Mashregh. https://www.lorientlejour.com/article/1054057/mort-dun-commandant-des-gardiens-de-la-revolution-en-irak.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Libye: les forces pro-Haftar disent avoir participé aux frappes égyptiennes (sam., 27 mai 2017)
Libye: les forces pro-Haftar disent avoir participé aux frappes égyptiennes L'aviation loyale au maréchal Khalifa Haftar, homme fort de l'Est libyen, a annoncé samedi avoir participé aux frappes aériennes menées par l'Egypte en Libye en représailles à une attaque contre des coptes en Egypte. Au moins 29 personnes, dont de nombreux enfants, ont été tuées vendredi dans cet attentat dans le centre de l'Egypte. Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué samedi l'attaque. Un communiqué publié par l'agence Lana loyale aux autorités de l'Est libyen fait état d'une "opération conjointe" à Derna lors de laquelle les Egyptiens "ont utilisé des avions de combats modernes de type Rafale". "Des munitions spécifiques" ont été utilisés pour détruire des sites "préalablement identifiés". "Deux autres cibles ont été identifiées au cours de l'opération", a-t-on ajouté de même source. Il est en outre précisé que les attaques ont visé des camps militaires et le quartier général de Majless Moujahidine Derna, un groupe proche d'el-Qaëda qui contrôle la ville de Derna. "L'opération a été réussie et les pertes des terroristes d'el-Qaëda ont été lourdes en hommes et équipements", selon la même source. Connue pour être le fief d'extrémistes en Libye du temps de Mouammar Kadhafi, la ville de Derna était sous l'influence d'une filiale du groupe Ansar Asharia (proche d'el-Qaëda) entre 2011 et 2014. Fin 2014, plusieurs jihadistes ont fait défection pour prêter allégeance à l'EI et s'emparer de la ville. Le reste des jihadistes dont l'idéologie est plutôt proche d'el-Qaëda ont formé une coalition, Majless Moujahidine Derna, pour combattre à la fois l'EI et les forces du maréchal Haftar, bête noire des islamistes dans l'est du pays. Durant l'été 2015, cette coalition a réussi, au prix de violents combats, à chasser l'organisation ultraradicale de la ville. Les forces de Khalifa Haftar mènent régulièrement des frappes aériennes contre des positions de cette coalition. Les islamistes en Libye accusent régulièrement l'Egypte et les Emirats arabes unis, principaux soutiens de Haftar, de participer à ces frappes. https://www.lorientlejour.com/article/1054052/libye-les-forces-pro-haftar-disent-avoir-participe-aux-frappes-egyptiennes.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Le leader de la contestation du Rif recherché par la police (sam., 27 mai 2017)
Le leader de la contestation du Rif recherché par la police Nasser Zafzafi, leader du mouvement Hirak et de la contestation qui sévit dans la région du Rif est recherché par la police marocaine, rapporte aujourd’hui le site marocain Le Desk. Selon cette source, qui cite un communiqué de l’agence officielle MAP « Le procureur général du roi près la Cour d’appel d’Al Hoceima a ordonné, vendredi, l’ouverture d’une enquête au sujet de l’entrave, par Nasser Zafzafi, en compagnie d’un groupe d’individus, à la liberté du culte dans la mosquée Mohammed V à Al Hoceima ainsi que l’arrestation de cette personne pour enquête avant de le déférer devant le parquet ». Il est reproché à Nasser Zafzafi d’avoir empêché « le prédicateur de poursuivre son prêche, prononçant un discours provocateur, où il a insulté l’Imam, et en semant des troubles qui ont attenté au calme, à la quiétude et à la sacralité de ce culte, privant ainsi les fidèles de la dernière prière du vendredi du mois de Chaâbane ». Cette annonce effectuée tard dans la soirée du 26 mai, fait suite à une journée très tendue. Vendredi, l’annonce de la probable arrestation de Nasser Zafzafi avait déjà provoqué des heurts entre manifestants et force de l’ordre dans la ville d’Al Hoceima. L’agence AFP rapportait d’abord que le meneur de la contestation avait été arrêté, citant notamment le ministre marocain des Affaires islamiques. Or, selon Le Desk, des sources locales indiquaient que l’activiste était toujours libre après avoir échappé à la police. Il est d’ailleurs intervenu dans l’après-midi, depuis le toit de sa maison à Al Hoceima pour appeler à poursuivre les manifestations pacifiques. D’après le média local Rif24, Nasser Zafzafi aurait depuis quitté la ville d’Al Hoceima. Les violences de vendredi ont fait plusieurs blessées, dont trois graves du côté des forces de sécurité. Un des proches de Zafzafi a par ailleurs été arrêté hier après-midi, indique Telquel.ma https://www.tsa-algerie.com/maroc-le-leader-de-la-contestation-du-rif-recherche-par-la-police/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Le pape, ovationné dans une usine à Gènes, fustige les spéculateurs (sam., 27 mai 2017)
Le pape, ovationné dans une usine à Gènes, fustige les spéculateurs Le pape François a été ovationné samedi à Gênes (nord-ouest de l'Italie) dans une aciérie du groupe italien Ilva, où il a mis sur un piédestal "la dignité" fournie par le travail et dénoncé "les spéculateurs" protagonistes d'une économie "sans visages". Visiblement à son aise dans un immense hangar face à des milliers d'ouvriers arborant des casques de travail et scandant "Francesco, Francesco!", le pape a souligné que "sans travail pour tous, il n'y aura pas de dignité pour tous". Répondant aux questions de quatre personnes dont un chef d'entreprise et une chômeuse, François a vanté la vertu de "travailler bien, par dignité et par honneur". Si le travail peut être douloureux, dans le même temps "sur la terre il y a peu de joies plus grandes que celles expérimentée en travaillant", a-t-il estimé. "Sans travail on peut survivre, mais pour vivre on a besoin de travail", a insisté le pontife argentin, estimant que le chômage des jeunes constitue "une hypothèque sur le future" et le signe d'une "démocratie en crise". Certains emplois sont néanmoins très critiquables, selon lui, dans les secteurs de la pornographie ou des jeux du hasard, ou encore dans des entreprises ne respectant pas les droits des travailleurs ou la nature. Il a aussi dénoncé ceux qui deviennent "des esclaves" de leur travail "achetés par les entreprises", une société "hédoniste" qui "voit seulement la consommation et ne comprend pas les valeurs du travail et de la sueur", ou encore le concept de "méritocratie" qui constitue "une légitimation de l'inégalité". Il a voulu aussi faire une claire distinction entre bons chefs d'entreprises et spéculateurs. Pour le pape François "le vrai chef d'entreprise doit être avant tout un travailleur" au côté de ses salariés, quelqu'un "qui n'aime pas licencier". "Celui qui pense résoudre les problèmes de son entreprise en licenciant du monde n'est pas un bon chef d'entreprise. Aujourd'hui il vend les siens, demain il vendra sa propre dignité", a-t-il lancé. "Une maladie de l'économie est la transformation progressive de l'entrepreneur en spéculateur", a souligné François. "Le spéculateur est pareil à un mercenaire, il n'a pas d'entreprise, il voit les travailleurs seulement comme un moyen pour faire des profits", a-t-il défini. "Alors tout se ruine, l'économie perd son visage et les visages, c'est une économie sans visages, une économie abstraite", a dénoncé le pape. Lourdement endetté, le groupe Ilva a été placé sous tutelle par l'Etat italien début 2015, puis nationalisé. L'Etat envisage désormais de le céder au géant mondial de l'acier ArcelorMittal, dirigé par le multi-milliardaire indien Lakshmi. https://www.lorientlejour.com/article/1054038/le-pape-ovationne-dans-une-usine-a-genes-fustige-les-speculateurs.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Mer de Chine: incident entre avions chinois et américain (sam., 27 mai 2017)
Mer de Chine: incident entre avions chinois et américain Un avion de patrouille maritime américain a été intercepté mercredi de manière "non professionnelle et non sûre" par deux avions de combat chinois au-dessus de la mer de Chine méridionale, selon le Pentagone vendredi. L'incident entre un avion de patrouille maritime P-3 Orion et deux avions J-10 chinois est le deuxième incident aérien américano-chinois rapporté en deux semaines en mer de Chine. Le premier incident avait eu lieu en mer de Chine orientale le mardi 16 mai, lorsqu'un avion militaire américain avait été intercepté, de manière "non professionnelle" selon le Pentagone, par deux avions chinois. Le P-3 Orion américain intercepté cette semaine en mer de Chine méridionale a pu continuer sa mission sans problème après l'incident, a précisé le Pentagone. "Nous continuons d'évaluer les faits et nous transmettrons nos préoccupations au gouvernement chinois à travers les canaux appropriés", a déclaré Gary Ross, un porte-parole du Pentagone. La Chine revendique l'essentiel de la mer de Chine méridionale, où certains pays voisins ont également des revendications. Elle s'est engagée dans des opérations de construction d'îlots artificiels et de potentielles bases militaires sur de minuscules récifs. Les Etats-Unis ne prennent pas partie sur le fond mais réclament que les querelles de souveraineté soient réglées par la négociation, et non par le fait accompli. Jeudi, ils ont envoyé un navire militaire croiser près du récif Mischief, transformé par les Chinois en île artificielle, provoquant la colère de Pékin qui estime que ses eaux territoriales ont été violées. C'était la première fois que l'administration Trump se livrait à une telle opération de "liberté de navigation". Ces incidents surviennent avant le Shangri-La, réunion annuelle des ministres de la Défense de la zone Asie-Pacifique où la question de la mer de Chine occupe régulièrement le devant de la scène. https://www.lorientlejour.com/article/1054009/mer-de-chine-incident-entre-avions-chinois-et-americain.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Les prisonniers palestiniens arrêtent leur grève de la faim (sam., 27 mai 2017)
Les prisonniers palestiniens arrêtent leur grève de la faim Les centaines de prisonniers palestiniens qui observaient une grève de la faim depuis le 17 avril dans des prisons israéliennes pour améliorer leur conditions de détention de vie ont mis fin à leur mouvement, ont indiqué samedi des sources palestiniennes et israéliennes. La grève a été suspendue à la suite d'un accord conclu entre les représentants des prisonniers et les autorités israéliennes, a indiqué à l'AFP le président du Club des prisonniers Qaddura Farès. Une porte-parole de l'administration pénitentiaire israélienne a confirmé à l'AFP la fin de la grève. Selon elle, l'accord prévoit que les prisonniers auront droit à deux visites par mois contre une avant le début de la grève. Cette revendication était une des principales présentées par les grévistes. La fin de la grève, qui était observée par plus de 800 détenus selon l'administration pénitentiaire, coïncide avec le début samedi du ramadan, le mois de jeûne musulman. Le président palestinien Mahmoud Abbas avait demandé une médiation américaine afin de mettre fin à ce mouvement initié par Marwan Barghouthi, considéré comme son rival au sein du Fatah, leur parti, qui purge plusieurs peines de prison à perpétuité. https://www.lorientlejour.com/article/1054007/les-prisonniers-palestiniens-arretent-leur-greve-de-la-faim-palestiniens.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Zbigniew Brzezinski, conseiller à la sécurité nationale des USA pendant la guerre froide, est décédé (sam., 27 mai 2017)
Zbigniew Brzezinski, conseiller à la sécurité nationale des USA pendant la guerre froide, est décédé Artisan du programme d’armement des moudjahidines en Afghanistan visant à renverser l’Union soviétique et fervent défenseur de l’hégémonie des Etats-Unis sur la scène internationale, le stratège américain s’est éteint à l’âge de 89 ans. «Mon père s’est éteint en paix cette nuit», a écrit Mika Brzezinski sur Instagram le 27 mai, sans préciser les causes du décès de son géniteur, qui était âgé de 89 ans. Armer les islamistes contre les Soviétiques Entre autres faits d’armes, Zbigniew Brzezinski fut, sous le président américain Jimmy Carter, l’artisan du «programme afghan» (ou Opération Cyclone), lancé secrètement par la CIA en juillet 1979. Celui-ci consistait à armer les moudjahidines (combattants djihadistes) d’Afghanistan contre le gouvernement pro-soviétique, renforçant ainsi les bases de ce qui deviendrait quelques années plus tard al-Qaïda. «Le jour où les Soviétiques ont officiellement franchi la frontière [de l’Afghanistan en décembre 1979], j’ai écrit au président Carter, en substance : "Nous avons maintenant l’occasion de donner à l’URSS sa guerre du Vietnam"», confiait Zbigniew Brzezinski au Nouvel Observateur en 1998. "Qu’est-ce qui est le plus important ? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique ? Quelques excités islamistes où la libération de l’Europe centrale ?" Quant aux conséquences en termes de montée du terrorisme, le stratège n’exprimait aucun scrupule : «Cette opération secrète était une excellente idée. Elle a eu pour effet d’attirer les Russes dans le piège Afghan et vous voulez que je le regrette ? […] Qu’est-ce qui est le plus important au regard de l’histoire du monde ? Les talibans ou la chute de l’empire soviétique ? Quelques excités islamistes où la libération de l’Europe centrale et la fin de la guerre froide ?» Fervent défenseur de l'hégémonie des Etats-Unis Né à Varsovie en Pologne en 1928, Zbigniew Brzezinski a obtenu un diplôme de sciences politiques à Harvard et y a mené une thèse sur la formation d’un système totalitaire en URSS. Il est ensuite devenu l’auteur d’une stratégie anti-communiste mondiale et un fervent défenseur du concept d’hégémonie américaine. «La défaite et la chute de l'Union Soviétique ont parachevé l'ascension rapide des Etats-Unis comme seule et, de fait, première puissance mondiale réelle», écrivait-il dans son ouvrage «Le grand échiquier» en 1997. Dans l’un de ses derniers articles publié en 2016, pourtant, le diplomate, constatant que les Etats-Unis n’étaient plus «la puissance impériale mondiale», affirmait que ceux-ci pourraient uniquement régler le problème de la violence au Moyen-Orient en formant une coalition incluant, jusqu’à un certain degré, la Russie et la Chine. Dans les années 1960, Zbigniew Brzezinski fut conseiller des administrations des présidents John Fitzgerald Kennedy et Lyndon Johnson. Durant les années Carter, le diplomate, considéré comme le bras droit du président, s’est hissé au rang de conseiller à la sécurité nationale. Durant le mandat de Bill Clinton, il fut l’une des principales voix appelant à une expansion de l’OTAN à l’est. https://francais.rt.com/international/38924-zbigniew-brzezinski-conseiller-securite-nationale-usa-guerre-froide-mort
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Libye: un groupe armé s'empare d'une prison où sont détenus d'ex-dirigeants de Kadhafi (sam., 27 mai 2017)
Libye: un groupe armé s'empare d'une prison où sont détenus d'ex-dirigeants de Kadhafi Une milice fidèle au gouvernement d’union a pris possession d’une prison dans le sud de Tripoli. Dans ces geôles, on compte notamment un ancien Premier ministre de Mouammar Kadhafi. Un groupe armé a pris vendredi le contrôle d’une prison dans le sud de Tripoli où sont détenus les principaux dirigeants de l’ancien régime de Mouammar Kadhafi, dont le sort était inconnu ans la soirée. Plus d’une trentaine d’importantes personnalités de l’ancien régime sont détenues dans cette prison, parmi lesquelles le dernier Premier ministre de Kadhafi, Baghdadi al-Mahmoudi, et l’ex-chef des services de renseignements, Abdallah Senoussi, tous les deux condamnés à mort en 2015. Les gardes de la prison ont été contraints de se retirer après une attaque menée par Katiba Thowar Tripoli, un groupe armé loyal au gouvernement d’union (GNA). Deux morts ont été signalées parmi les gardes. On ignorait dans l’immédiat si ce groupe a gardé les prisonniers sur place, s’il les a transférés dans un autre endroit, ou s’il y a eu des victimes parmi les détenus durant l’attaque. La capitale elle-aussi agitée par des affrontements La prison Al-Hadhba était jusqu’à présent contrôlée par un groupe islamiste dirigé par Khaled Chérif, ancien vice-ministre de la Défense de l’ancien gouvernement mis en place par la coalition Fajr Libya qui s’était emparée de Tripoli en 2014. Khaled Chérif a confirmé sur la chaîne Libya al-Ahrar que les gardes de la prison s’étaient « retirés », faisant état de blessés. Il avait appelé plus tôt les autorités à intervenir pour protéger la prison et les détenus, et a accusé Katiba Thowar Tripoli d’avoir mené l’assaut. http://actu17.fr/libye-groupe-arme-sempare-dune-prison-detenus-dex-dirigeants-de-kadhafi/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Revue du dernier livre de l’historien israélien Ilan Pappé « Ten Myths about Israel » (sam., 27 mai 2017)
Dix mythes au sujet d’Israël: Génocide et racisme démasqués Revue du dernier livre de l’historien israélien Ilan Pappe Revue du dernier livre de l’historien israélien Ilan Pappé « Ten Myths about Israel » « Au moment où le ministre des affaires étrangères britannique, Lord Balfour, donna sa promesse au mouvement sioniste en 1917 d’établir une patrie pour les juifs en Palestine, il ouvrit la porte à un conflit sans fin qui engouffrerait bientôt le pays et son peuple. » « Les villageois palestiniens furent déshumanisés afin d’en faire des ‘cibles légitimes’ pour la destruction et l’expulsion… » « De fait, si vous étiez un juif sioniste en 1948, ceci ne voulait dire qu’une seule chose: implication totale dans la des-arabisation de la Palestine. » ~ Ilan Pappe, 2006 ~ -[]- Voici ce que nous écrivions en préambule de la traduction d’une analyse de Gilad Atzmon sur Ilan Pappe en mai 2013 [ https://resistance71.wordpress.com/2013/05/02/resistance-politique-le-colonialisme-sioniste-gilad-atzmon-analyse-ilan-pappe/]url: https://resistance71.wordpress.com/2013/05/02/resistance-politique-le-colonialisme-sioniste-gilad-atzmon-analyse-ilan-pappe/, l’auteur de l’article ci-dessous nous rejoint pour faire remarquer l’interchangeabilité de la situation entre les Palestiniens et avant eux, les Amérindiens (du nord et du sud), Les Aborigènes d’Australie, la Maoris de Nouvelle-Zélande, les peuples et nations originels d’Afrique du Sud, malheureusement toujours d’actualité: « Excellente analyse de G. Atzmon. Stupéfiant de constater également que les ressorts du colonialisme sont identiques partout. Remplaçons les mots « Palestine » et « Palestiniens » par « indigènes », « natifs », « indiens, « amérindiens » ou tout autre peuple colonisé, et nous nous apercevons avec effroi que les fondements racistes et suprémacistes sont identiques. Les sionistes pratiquent en Palestine les vieilles recettes coloniales de contrôle et de construction hégémonique que les autres nations coloniales ont appliquées à partir de 1492 avec l’effet génocidaire que nous connaissons… Plus au sujet de la colonisation bientôt sur ce blog… » — Résistance 71 —
Dix mythes au sujet d’Israël: Génocide et racisme démasqués Revue du dernier livre de l’historien israélien Ilan Pappe https://resistance71.wordpress.com/?s=Ilan+pappe Est-ce qu’Israël et son tristement célèbre mur de la séparation (NdT: mur de l’apartheid) est représentatif d’un état démocratique moderne évoluant, fondé sur des principes et des enseignements bibliques, comme appliqués envers le peuple palestinien, originel de l’endroit appelé Palestine, ou n’est-ce qu’un exemple de plus d’un de ces états d’apartheid, de nettoyage ethnique possédant les mêmes tendances racistes et génocidaires des puissances coloniales impérialistes du XIXème siècle, comme les Etats-Unis, le Canada, l’Australie et l’Afrique du Sud, qui envahirent jadis également des terres où vivaient ancestralement des peuples et nations indigènes et commirent une destruction sans nom à leur égard, détruisant leurs modes de vie, déportant leurs survivants dans des “réserves” ou des états de styles du Bantoustan afin d’y être éventuellement ignorés puis oubliés? Le professeur d’histoire Ilan Pappe, un des historiens les plus radicaux d’Israël, qui enseigne et écrit maintenant depuis son exil [en Grande-Bretagne], répond amplement à ces question dans son dernier livre “Ten Myths about Israel”. Ouvrage ne faisant que quelques 148 pages, mais un chef-d’œuvre historique qui se lit comme une épopée volumineuse, offrant des réflexions et des témoignages d’archives éloquents, clairs, concis, sans faille, au sujet de la véritable histoire indigène de la Palestine, des Palestiniens et du nettoyage ethnique dont ils sont les victimes aux mains des juifs depuis la Nakba (NdT: la “catastrophe” en arabe) de 1948. La Nakba, un temps où: 700 000 arabes palestiniens furent violemment expulsés de leur terre ; 400 à 600 villages furent pillés et/ou détruits et 11 des 12 villes majeures détruites, ce qui annihila de fait toute vie urbaine en Palestine. Pour les Israéliens, ceci correspond à leur “déclaration d’indépendance” ; mais pour les Palestiniens arabes, ceci est simplement connu sous le triste vocable du “temps de la catastrophe” (Nakba), qui quelques 60 ans plus tard, en 2008, mena à la guerre de Gaza et à l’opération “Plomb Durci” d’Israêl, qui tua plus de 1400 Palestiniens, dont 107 d’innocentes victimes civiles, suivie plus tard par l’Opération “Protective Edge”, qui tua plus de 2300 Gazaouis dont 1492 civils non combattants dont 551 enfants et 209 femmes, laissant plus de 10 000 Palestiniens blessés dont 3371 enfants ; opération qui détruisit quelques17 000 maisons et en détruisit partiellement plus de 30 000 autres. De tels faits et statistiques sont tirés des écrits de Pappe et ce qui les causa, donne au monde une plateforme importante pour le XXIème siècle de laquelle nous pouvons à la fois regarder en arrière et vers le futur, vers les véritables origines historiques et l’identité de non seulement Israêl et le sionisme, mais aussi des peuples arabes indigènes du moderne Eretz Israel, ainsi que des états contemporains similaires de biens des puissances coloniales et impérialistes de longue date et de leur propre traitement des peuples indigènes vivant sur leurs terrres {NdT: usurpées) et dont les territoires et ressources naturelles continuent aujourd’hui d’être convoités et exploités par ces puissances mondiales le tout dans le but de l’expansion et de la construction perpétuelle de leur empire. Avi Shlaïm du journal britannique du “Guardian” déclare Ilan Pappe être “un des rares élèves israéliens du conflit de Palestine qui écrit au sujet de la version palestinienne de l’histoire et ce avec une véritable connaissance des faits et une certaine et véritable empathie.” Le magazine du New Statesman reconnaît Pappe être “Avec Edward Saïd, l’écrivain le plus éloquent sur l’histoire palestinienne”. John Pilger, célèbre journaliste d’enquête australien nomme Pappe “l’historien le plus brave, honnête et incisif d’Israël”, tandis que l’auteur de ces lignes voit Pappe plus comme le I.F. Stone ou le Howard Zinn israélien, osant exposer et élucider du côté obscur d’Israël l’histoire sordide que très peu d’autres ont osé même toucher. En cela, quoi qu’on en pense, “Ten Myths about Israel” va très loin dans le démembrement de la fausse information et de la désinformation ainsi que de la mythologie qui est quotidiennement propagée par les Dr La Pirouette de la pressetituée occidentale, qui essaient de continuer à faire croire cette mythologie telle que: “La Palestine était une terre vide d’habitants”, que “les juifs étaient un peuple sans terre”, que le “sionisme est le judaïsme”, que le “sionisme n’est pas un colonialisme”, que “les Palestiniens ont volontairement quitté leur terre/patrie en 1948”, que “ la guerre de 1967 était une guerre sans choix”, qu’”Israël est la seule démocratie du Moyen-Orient”, que “les accords d’Oslo de 1993 furent un véritable processus de paix”, que “de la seconde Intifada des années 1980 commença un mouvement terroriste contre Israël” et que finalement “La victoire du Hamas dans les élections de 2006 commença un mouvemet terroriste à l’encontre d’Israël.” Les étudiants en civilisation occidentale, ayant connaissance de politiques génocidaires similaires et de mythologies perpétrées dans des pays commes les Etats-Unis, le Canada, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et l’Afrique du Sud, contre leurs propres peuples indigènes, qui ont supporté l’impact de l’impérialisme et du colonialisme occidental et soufferts la même perte d’auto-détermination, d’indépendance nationale et du “droit de retour et de réclâmer leur héritage ancestral”, reconnaîtront instantanément dans les écrits de Pappe les mêmes schémas culturels qui se répètent dans l’Israël moderne. Longtemps après le fait du quand les peuples indigènes ont finalement été conquis (NdT: tous ne l’ont pas été, notemment en Amérique du nord où la notion de “conquête” est une vue de l’esprit et un narratif exclusivement colonial…) et privés de la plupart sinon de tous leurs territoires ancestraux et de leurs ressources naturelles, qui que soit l’envahisseur / agresseur , celui-ci s’en sort toujours en faisant peu ou prou les mêmes réponses aux questions posées. Peu importe l’étendue de la destruction, du viol, du meurtre, des assassinats et des massacres qui furent commis contre les peuples et nations indigènes en question, une fois le chaos perpétré se dissipant et que l’affaire devient un point réthorique, les envahisseurs et bourreaux en arrivent toujours à engager un débat pour enclancher des “actes de réconciliation”, des déclarations publiques “d’excuses” et des appels pour des “réparations”. Mais malgré parfois les bonnes intentions, tout ceci ne sonne que trop souvent bien creux. Mais même là, par les très nombreux problèmes que soulèvent Pappe au sujet de l’attitude des plus racistes des gouvernements successifs israéliens envers les Palestiniens et les Arabes et le déni de toute faute et de tout acte malveillant concernant leurs actes abominables, des mots d’excuses israéliens sont encore bien loin d’être prononcés. Mais, comme le fait remarquer Pappe, le bon côté réside dans le fait que dans la société civile existante, à la fois du côté israélien que du côté palestinien, les gens parlent de ce que leur leadership politique refuse, ignore ou néglige de placer au centre de leur agenda national. Ils savent aussi, que malgré les réticences qui existent parmi les gens les dissuadant d’en parler, la majorité des juifs et des palestiniens savent exactement ce qu’il s’est passé sur le terrain pendant bien des décennies depuis 1948. Ils ne sont pas, comme le déclare à juste titre Pappe, “sourds à tous ces cris, cette douleur et dévastation de ceux qui ont été tués, violés ou blessés depuis 1948, arrêtés, mis en prison dans les années 1950… massacrés dans le village de Kafir Qassim en 1956… ou lorsque des citoyens de l’état furent assassinés par l’armée simplement parce qu’ils étaient Palestiniens… Ils savent au sujet des crimes de guerre commis durant la guerre de 1967 et les bombardements des camps de réfugiés en 1982… Ils n’ont pas oublié les abus physiques infligés à la jeunesse palestinienne dans les territoires occupées dans les années 1980… Les juifs israéliens ne sont pas sourds et peuvent toujours aujourd’hui entendre les voix des officiers ordonnant l’exécution de gens innocents et les rires des soldats présents et témoins de la scène… Ils ne sont pas non plus aveugles.. Ils ont vu les restes des 531 villages palestiniens détruits et des voisinages en ruines… Ils voient ce que tout Israélien peut voir mais que la plupart, choisit de ne pas voir… Les restes de villages sous les maisons construites des kiboutzim et sous les sapins des forêts du Fond de la Jeunesse Juive. Ils n’ont pas oublié ce qu’il s’est passé même si le reste de leur société l’a… Peut-être à cause de tout cela comprenent ils pleinement la connexion entre le nettoyage ethnique de 1948 et les évènements qui s’ensuivirent jusqu’à aujourd’hui… Ils refusent aussi d’ignorer la connexion évidente entre la construction du mur et de la politique plus large du nettoyage ethnique… Les expulsions de 1948 et l’emprisonnement du peuple derrière les murs aujourd’hui sont les conséquences inévitables de la même idéologie ethnique raciste… Dans et hors d’israël, des ONG palestiniennes comme BADIC, ADRID et Al-Awada coordonnent leurs luttes afin de préserver la mémoire de 1948 et d’expliquer pourquoi il est crucial d’engager les évènements de cette année là au nom du futur. Le petit livre d’Ilan Pappe qui parle de ces “Ten Myths about Israel” est de la dynamite qui devrait être lu par chaque être humain de cette planète qui se considère être membre de sa propre société civile. Plus que cela, il est encore plus important de le lire pour ceux qui ne se sentent pas (encore) membres de la société civile. ~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~ url de l’article original: http://www.globalresearch.ca/ten-myths-about-israel-genocide-and-racism-unmasked/5591225
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

L’influence américaine dans les organisations internationales (sam., 27 mai 2017)
L’influence américaine dans les organisations internationales
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

La paix, c’est la guerre ; l’obéissance rend libre (sam., 27 mai 2017)
Les GOPÉ 2017 (grandes orientations pour les politiques économiques) ont été publiées récemment par nos Maîtres de la Commission européenne, en vertu de l’article 121 du TFUE (traité sur le fonctionnement de l’Union européenne) que je décrypte dans mon livre « Relève-toi ». La paix, c’est la guerre ; l’obéissance rend libre Ce texte est relativement court – il compte 9 pages dont 6 pages substantielles – et j’invite chacune et chacun à le télécharger à cette adresse et à le lire intégralement. Il est écrit dans le style très particulier des fonctionnaires européens, en novlangue ultralibérale. Il commence par l’analyse de la situation sous l’angle ultralibéral, celui de l’argent comptable. Par exemple, on dira que les dépenses de santé coûtent trop cher, mais on ne relèvera jamais qu’un système de santé nationalisé produit beaucoup plus de santé publique par franc dépensé qu’un système privé à l’américaine. Consécutivement à l’analyse, il présente les contre-réformes que nos Maîtres de Bruxelles attendent de leurs vassaux parisiens en des termes positifs. j’ai retenu quelques exemples pour cet article. Morceaux choisis (3) En particulier, la France se caractérise par un faible niveau de compétitivité et une dette publique élevée et en augmentation, dans un contexte de faible croissance de la productivité. En novlangue de Bruxelles, faible compétitivité signifie salaires trop élevés et dette publique est à rattacher à services publics. (9) Les économies découlant des revues de dépenses pourraient être nettement augmentées si les domaines de dépenses examinés étaient élargis et si une stratégie pluriannuelle était mise en œuvre afin que les possibilités d’économies identifiées se traduisent par des mesures budgétaires concrètes. Cela signifie que Bruxelles exige une baisse des investissements publics sur le long terme. Les deux éléments de la phrase sont importants : investissements publics et long terme. (10) De récentes évaluations suggèrent également que le regroupement de tous les dispositifs de réduction du coût de la main-d’œuvre et leur transformation en réductions permanentes des cotisations sociales permettraient d’optimiser leurs effets sur l’emploi et l’investissement. Cela signifie que Bruxelles exige une réduction des salaires en France, en particulier de la part des salaires dédiée aux cotisations sociales. Cette part des salaires que les salariés ne perçoivent pas directement car elle est gelée pour assurer leurs retraites et leur protection sociale. Ces mesures engendreront donc naturellement une baisse des retraites et de la protection sociale via le système de sécurité sociale. Cela dit, on pourrait penser que ceci pourrait profiter aux PME. Il n’en est rien. Souvenons-nous que l’an dernier, dans les GOPÉ 2016, la Commission constatait qu’il y avait trop de PME en France. Leur sort sera réglé par l’imposition de normes qu’elles ne pourront pas payer et par un alourdissement de leur environnement administratif. Cette mécanique insidieuse et implacable est déjà à l’œuvre et elle s’intensifie. Posez la question aux patrons de PME. (13) La mauvaise performance des personnes nées en dehors de l’UE tire le taux d’emploi global vers le bas et représente une sous-utilisation chronique de la main-d’œuvre. On pourrait penser qu’il s’agit d’une intention humaniste et égalitaire. Point du tout. Il s’agit ni plus ni moins que de faire pression sur les salaires en employant des travailleurs étrangers qui accepteraient d’être sous-payés. C’est ce que dénonçait le PCF (Parti communiste français) dans les années 1970. C’est ce que dénonçait Jean Jaurès en son temps. (14) En outre, dans le contexte actuel de chômage élevé, le coût du travail au salaire minimum risque de restreindre les perspectives d’emploi des personnes peu qualifiées. Ici, les choses sont dites sans ambiguïté, il faut baisser le SMIC. Structurellement vôtre Un des mots qui revient le plus souvent, tout au long de cette prose absconse, est le mot structurel. Pour la Commission européenne, les mesures de baisse salariale, de réduction d’impôt aux entreprises, de baisse des cotisations de sécurité sociale, de mise en concurrence des salariés, et cætera, ne doivent pas être passagères, elles doivent s’inscrivent dans le long terme, c’est-à-dire qu’elles doivent structurer la société française, en espérant bien évidemment que l’on ne puisse pas revenir à une politique sociale… Jusqu’à la prochaine révolution. Les conclusions de Bruxelles : le résultat de la soumission À la toute fin de ces GOPÉ, nos Maîtres font la synthèse de ce qu’ils attendent de leurs dociles esclaves parisiens. Je vous livre in extenso ce résumé. À lire soigneusement et lentement. À décrypter méticuleusement avec un dictionnaire de traduction de la novlangue en langue française. RECOMMANDE que la France s’attache, au cours de la période 2017-2018, à: 1. se conformer à la recommandation du conseil du 10 mars 2015 au titre de la procédure concernant les déficits excessifs. Poursuivre ensuite une politique budgétaire conforme aux exigences du volet préventif du pacte de stabilité et de croissance, qui se traduise par d’importants efforts budgétaires pour 2018. Lors de l’adoption de mesures, il convient de prendre en considération l’objectif d’une orientation budgétaire qui contribue aussi bien à conforter la reprise actuelle qu’à garantir la viabilité des finances publiques de la France. Réexaminer de manière exhaustive les postes de dépenses dans le but de réaliser des gains d’efficacité qui se traduisent par des réductions de dépenses ; 2. consolider les mesures de réduction du coût du travail afin d’optimiser leur efficacité de manière budgétairement neutre et d’accroître leurs effets sur l’emploi et l’investissement; élargir l’assiette globale de l’impôt et poursuivre la mise en œuvre de la diminution prévue du taux nominal de l’impôt sur les sociétés ; 3. améliorer l’accès au marché du travail des demandeurs d’emploi, notamment les travailleurs les moins qualifiés et les personnes issues de l’immigration, y compris en revoyant le système d’enseignement et de formation professionnels; veiller à ce que les évolutions du salaire minimum soient compatibles avec la création d’emplois et la compétitivité ; 4. poursuivre la réduction des charges réglementaires pesant sur les entreprises, y compris en poursuivant le programme de simplification; continuer à lever les barrières à la concurrence dans le secteur des services, y compris dans les services aux entreprises et les professions réglementées; simplifier les programmes de soutien public à l’innovation et en améliorer l’efficience. http://www.regischamagne.fr/livres/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Trump dégage, OTAN dégage (sam., 27 mai 2017)
A l’occasion de la venue de Donald Trump à Bruxelles pour une réunion de l’OTAN, le groupe local du CADTM Bruxelles a conçu un tract pour mettre en lumière les liens entre dette et politiques migratoires. Trump dégage, OTAN dégage LES PAYS DU NORD ET LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES INTERNATIONALES, COUPABLES DU CHAOS MONDIAL Durant sa campagne et depuis son accession au pouvoir, Trump a multiplié les discours et les mesures racistes ciblant les migrants. Symétriquement, il se dit contre les délocalisations et pour le protectionnisme, mais seulement vis-à-vis de ses rivaux dans la concurrence internationale. Pour les multinationales US, il défend une politique expansionniste des plus agressives. Et s’il veut construire des murs pour empêcher les migrants d’entrer aux USA, et en chasser les sans-papiers qui y vivent depuis des années... sa politique impérialiste est la cause directe de ces phénomènes ! En accroissant encore le « nouveau désordre mondial », il ne peut qu’accentuer l’asservissement des pays du Sud, et donc pousser des millions de personnes à fuir la guerre et la misère qu’il va semer partout sur la Planète. LES MIGRATIONS ONT AVANT TOUT DES CAUSES ECONOMIQUES Ainsi, les migrations internationales d’Afrique vers l’Europe et d’Amérique latine vers les États-Unis ont connu un afflux massif fin des années 1980, après plusieurs années de plans d’ajustement structurel imposés par le FMI et la Banque mondiale. A partir de la crise de la dette de 1982, toute une série des pays d’Afrique et d’Amérique Latine se retrouvent dans la spirale infernale de l’endettement. Le FMI et la Banque mondiale proposent alors des prêts aux États endettés, mais uniquement pour qu’ils continuent à rembourser. Et surtout, en leur imposant en contrepartie des plans d’ajustement structurel destinés à prendre le contrôle de leurs économies. Par ce biais, ils organisent un transfert énorme de la richesse produite dans ces pays vers les banques et les pays du Nord - avec la complicité des classes dirigeantes corrompues du Sud, qui prélèvent leur commission au passage. Bien sûr les pays du Sud ont dû également rembourser le FMI et la Banque mondiale. Par le biais des intérêts, la dette des pays en développement a dans les faits déjà été remboursée de nombreuses fois ! L’abaissement des barrières douanières a ouvert la porte à l’invasion dans ces pays de produits agricoles subventionnés par la politique agricole commune européenne (PAC), ou par la politique agricole des États-Unis (poulets congelés des États-Unis, oignons des Pays-Bas…). Ce qui a empêché les petits paysans d’écouler leur production, ruinant l’agriculture des pays africains et latino-américains. Les privatisations des services publics et la diminution de l’emploi dans ce secteur ont détruit ou empêché la création de millions d’emplois utiles pour les populations, les privant de toute perspective. Les ravages de ces plans d’ajustement structurel ont incité une bonne part de la jeunesse de ces pays à émigrer pour venir en Europe ou aux États-Unis au péril de leur vie. L’OTAN : GENDARME DU CAPITALISME OCCIDENTAL Certains ont voulu voir dans Trump un « pacifiste », suite à ses critiques de l’OTAN. Mais dans les faits, il est un « va-t-en-guerre » au moins aussi dangereux que ses prédécesseurs. En l’espace de trois mois à peine, il a multiplié les interventions et intimidations militaires : largage en Afghanistan de la plus dévastatrice bombe depuis Hiroshima et Nagasaki, manœuvres navales dirigées contre la Corée du Nord… Loin de vouloir réduire les capacités de l’Otan, son exigence est que les autres États membres de l’Alliance augmentent leur contribution financière. En Europe aussi, nous avons subi les affres de cette politique cupide et cynique. Les migrations en provenance des Balkans sont intervenues une décennie plus tard, suite au déclenchement de la guerre civile en ex-Yougoslavie en 1992. Elle-même consécutive aux plans d’ajustement du FMI et de la Banque mondiale, qui ont étranglé la Yougoslavie et poussé les différents États de la confédération à s’affronter, pour tirer leur épingle du jeu au détriment de leurs voisins. Les pays d’Europe du Nord (l’Allemagne et la France en tête d’une coalition sous la bannière de l’OTAN) sont intervenus militairement pour assurer la poursuite du remboursement de la dette au service des intérêts du Nord, en semant le chaos dans la région. Par ailleurs, la participation financière de la Belgique à la construction du nouveau bâtiment de l’OTAN à Evere (qui a coûté 1, 1 milliard d’euros en tout) et l’achat ruineux de nouveaux avions de chasse (15 milliards au total, en comptant les pièces de rechange, l’entraînement des pilotes, la mise à jour des logiciels...) contribueront largement à aggraver l’endettement public. Belgique hors de l’OTAN - OTAN hors de Belgique Dette au Sud comme au NORD : Un même mécanisme de domination Au Nord comme au Sud, le paiement de la dette publique constitue un puissant mécanisme d’extorsion d’une bonne part partie des richesses produites par les peuples, au profit du 1% les plus riches. POUR QUELLES SOLUTIONS SE BATTRE ? 1) L’annulation de la dette des pays du Sud, l’abandon total des plans d’ajustement structurel qui continuent toujours sous un autre nom. 2) La rétrocession par les pays du Nord des biens mal acquis des dictateurs dans les banques suisses, britanniques, françaises, belges, étasuniennes, etc. 3) L’octroi de réparations pour la colonisation, ainsi que l’abolition des institutions financières internationales actuelles et de l’OTAN et leur remplacement par des institutions démocratiques… Telles sont quelques-unes des mesures que nous préconisons, pour un monde juste et égalitaire, permettant aux peuples du Sud comme du Nord de vivre décemment. NON à Trump et sa politique impérialiste, sexiste et raciste ! Non aux murs, non aux dettes illégitimes, Oui à la solidarité internationale ! Le CADTM anime un groupe local à Bruxelles, ouvert à tou-te-s, qui se réunit régulièrement, pour toute personne intéressée : CADTM Bxl : chiara@cadtm.org,
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

DÉSINFORMATION : SELON FRANCE TÉLÉVISIONS, PANAMZA EST UN "COMPLOTISTE" MAIS LE BARBOUZE SIONISTE JEAN-PAUL NEY EST UN "JOURNALISTE INDÉPENDANT". (sam., 27 mai 2017)
DÉSINFORMATION : SELON FRANCE TÉLÉVISIONS, PANAMZA EST UN Vendredi 26 mai, le site de Franceinfo a publié un article (rédigé par Julie Rasplus) particulièrement complaisant envers Jean-Paul Ney, caméraman raciste, antimusulman et résident en Israël présenté comme un "journaliste indépendant" {http://www.francetvinfo.fr/…/qui-est-jean-paul-ney-le-journ……;[ http://dai.ly/x5bibc1?start=207]url: http://dai.ly/x5bibc1?start=207}. Rappel : le 7 janvier 2016, l'émission Envoyé spécial de France 2 (liée -comme Franceinfo- au groupe France Télévisions) avait qualifié le fondateur du site d'information Panamza de "théoricien du complot" sans jamais daigner employer à son sujet l'expression de "journaliste indépendant" {http://www.panamza.com/080116-france2-contre-panamza/}. En clair : pour le service public audiovisuel contrôlé par l'État et rémunéré par VOS impôts, un caméraman-rédacteur engagé en faveur d'Israël peut se targuer d'être un reporter tandis qu'un journaliste d'investigation exposant les réseaux sionistes sera caricaturé en "complotiste". Flashback : le 12 octobre, le tribunal correctionnel de Paris avait déclaré Jean-Paul Ney coupable de recel de violation du secret de l'enquête pour avoir publié sur Twitter -le soir du 7 janvier 2015- l'avis de recherche des frères Kouachi, auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo selon les autorités {http://panamza.com/cao; http://panamza.com/cao}. Rappel : Jean-Paul Ney -qui se présente comme un "Marrane espagnol" selon le média israélien Mena- avait divulgué l'identité des Kouachi quelques heures seulement après la révélation exclusive -par la chaîne israélienne i24news- de leur double nationalité franco-algérienne {http://panamza.com/9975;[ https://youtu.be/_NP-fSQvbZk]url: https://youtu.be/_NP-fSQvbZk; http://panamza.com/caq}. À souligner : son avocat est Sévag Torossian, l'homme qui avait assuré la défense judiciaire du Palestinien Mohammed Dahlan, agent de l'axe Tel Aviv-Washington-Le Caire qui est soupçonné d'avoir empoisonné Yasser Arafat {http://panamza.com/car; http://panamza.com/cas}. Pour en savoir plus sur l'affaire Charlie, consultez le dossier de Panamza {http://panamza.com/charlies}. *SOUTENEZ L'INFO-PANAMZA : http://www.panamza.com/urgent-panamza-a-besoin-de-vous/*
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Essonne: Une patrouille Sentinelle attaquée et caillassée à Corbeil par dix individus cagoulés. (sam., 27 mai 2017)
Essonne: Une patrouille Sentinelle attaquée et caillassée à Corbeil par dix individus cagoulés. Une patrouille Sentinelle a été attaquée et caillassée ce vendredi soir vers 20 heures à Corbeil-Essonnes par dix jeunes encagoulés. L’attaque a eu lieu sur la Nationale 7, non loin du grand ensemble des Tarterêts, pratiquement au même endroit que celle qui avait été perpétrée lundi contre une patrouille de police. Pas de blessé parmi les militaires ni de vitres brisées mais trois impacts sur la carrosserie et le toit de la voiture. Lundi soir, vers 21 heures, c’est une patrouille de police se rendant à l’hôpital Sud-Francilien qui avait été visée. Le pare-brise de la voiture sérigraphiée avait été étoilé après avoir essuyé une pluie de pavés. En janvier déjà, une voiture de police qui venait de conduire une personne placée en garde à vue au centre hospitalier Sud-Francilien (CHSF) avait été encerclée dans le quartier des Tarterêts. http://actu17.fr/essonne-patrouille-sentinelle-attaquee-caillassee-a-corbeil-10-individus-cagoules/
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Manchester : le manager de la chanteuse « kabbaliste » avait rencontré Netanyahou (sam., 27 mai 2017)
Scooter Braun, manager du concert au coeur de l'attentat de Manchester, avait été reçu -deux semaines plus tôt- par le dirigeant emblématique de la propagande de "guerre contre le terrorisme islamiste" : l'Israélien Benyamin Netanyahou. Manchester : le manager de la chanteuse « kabbaliste » avait rencontré Netanyahou Environ 22h30, le 22 mai, à Manchester : 22 morts imputés à un homme identifié par sa carte bancaire et âgé de 22 ans. Le lendemain, Panamza rapportait ces éléments d'information à propos de la singulière chanteuse : MANCHESTER : QUAND LA «KABBALISTE» ARIANA GRANDE SOUHAITAIT LA MORT DE SES FANS. Quelques heures après l'attentat -survenu à Manchester le 22 mai et imputé à Daech- qui a causé la mort d'une vingtaine de jeunes lors d'un concert d'Ariana Grande, la chanteuse a fait savoir sur Twitter qu'elle était «brisée» par le drame. En septembre 2014, le New York Daily News avait rapporté que la pop-star américaine d'origine «gréco-nord-africaine» avait tenu en aparté cette phrase après avoir quitté -«tout sourire»- des fans lui réclamant un autographe : «J'espère qu'ils vont tous crever». En août 2014, dans un entretien accordé au magazine Billboard, la jeune autrice-compositrice avait révélé être devenue une «kabbaliste». Comme d'autres célébrités d'Hollywood, elle suivait (via sa «tutrice Ruthie» sur Skype) les enseignements de Philip Berg, rabbin américain enterré en Israël et fondateur d'un nouveau courant mystique inspiré par la tradition juive. Fin 2013, Ariana Grande, fan de films d'horreur et de symbolisme satanique, confessait par ailleurs avoir le sentiment d'être parfois entourée de présences démoniaques. {SOURCES : *https://twitter.com/ArianaGrande/status/866849021519966208 *https://twitter.com/ArianaGrande/status/454407790602104832 *http://www.nydailynews.com/entertainment/gossip/confidential/ariana-grande-diva-antics-poor-reviews-article-1.1940573 *http://www.billboard.com/articles/news/6221482/billboard-cover-ariana-grande-on-fame-freddy-krueger-and-her-freaky-past *https://twitter.com/arianagrande/status/510229314407628801 *https://fr.wikipedia.org/wiki/Philip_Berg *http://www.cosmopolitan.com/entertainment/celebs/a58392/ariana-grande-quotes-about-aliens/ *http://uk.complex.com/music/2013/11/ariana-grande-interview-shadow-of-a-doubt-2013-cover-story} Aujourd'hui, vendredi 26 mai, un nouvel aspect de l'affaire mérite d'être souligné. Scooter Braun, manager de la chanteuse, est un… L’intégralité de cet article est réservée aux abonnés
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Brahimi : « L’Algérie n’est pas à l’abri de la Fitna du chiisme» (sam., 27 mai 2017)
Brahimi : « L’Algérie n’est pas à l’abri de la Fitna du chiisme» La région arabe traverse une période "la plus difficile de son histoire à cause de la fitna sectaire" engendrant les conflits et les guerres, a déclaré, jeudi à Oran, l’ancien chef de la diplomatie algérienne, Lakhdar Brahimi. L'université d'Oran1 a honoré ,ce jeudi , le plus connu de nos diplomates pour distinguer sa sagesse, ses compétences et son riche et long parcours au service de l'Algérie, du monde arabe et de la paix dans le monde ,Lakhdar Brahimi. L’ancien ministre qui a pris sa retraite des Nations Unies en, a été rappelé par Ban Ki-moon pour s'occuper de différents dossiers, dont celui de la Syrie jusqu'en 2014. L’ex ministre des Affaires étrangères et envoyé spécial de l’ONU a estimé, dans une intervention lors d’une cérémonie organisée à l’occasion de sa décoration du titre Docteur Honoris causa par l’université d’Oran 1 "Ahmed Benbella", que plusieurs pays arabes, notamment ceux situés en Asie, "passent par une étape très cruciale de leur histoire causée par la fitna entre sunnites et chiites (Syrie, Irak et Yemen). Le diplomate algérien a ajouté que "le conflit entre sunnites et chiites est l'autre grande nouvelle fitna dont nous connaissons le début et ignorons la fin", tout en mettant en garde contre la propagation de cette fitna dans d’autres régions dont les pays de l'Afrique du nord sous de nouvelles formes. «Quoique que la région d’Afrique du nord ne compte pas de chiites et n’est pas partie prenante au conflit, le feu de la fitna peut nous atteindre sous de nouvelles formes, si nous ne traitons pas les choses comme il faut »,a-t-il ajouté. http://www.echoroukonline.com/ara/articles/524006.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Attentat en Egypte : "le sang des chrétiens doit cesser de couler", selon Trump (sam., 27 mai 2017)
Attentat en Egypte : Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi que "le sang des chrétiens doit cesser de couler", en réaction à l'attaque qui a visé vendredi des coptes d'Egypte, faisant au moins 28 morts. "Les terroristes sont engagés dans une guerre de civilisation et il appartient à tous ceux qui accordent de la valeur à la vie d'affronter et de vaincre ce mal" a ajouté Donald Trump qui participe au sommet du G7 à Taormina, en Italie. https://www.lorientlejour.com/article/1053933/attentat-en-egypte-le-sang-des-chretiens-doit-cesser-de-couler-selon-trump.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Des milliers de migrants repérés en Méditerranée (sam., 27 mai 2017)
Des milliers de migrants repérés en Méditerranée Au moins une vingtaine d'embarcations chargées de milliers de migrants cherchant à rejoindre l'Italie ont été repérées vendredi au large de l'ouest de la Libye, a indiqué la marine libyenne. De "grandes opérations d'interception et de sauvetage" sont en cours au large de la ville de Sabratha, avec la participation des gardes-côtes libyens, de navires commerciaux et de bateaux de pêche, en coordination avec les gardes-côtes italiens, a indiqué à l'AFP le porte-parole de la marine. "C'est une journée d'exode massif", a ajouté le général Ayoub Kacem, qui n'a pas donné de précision sur le nombre de migrants ou sur d'éventuels naufrages. Le responsable libyen a estimé que cette affluence était due aux "mauvaises mesures prises par l'Europe pour traiter le phénomène" de l'immigration clandestine. La Libye réclame aux Européens une aide en équipements pour ses gardes-côtes ainsi que pour la surveillance de ses frontières sud par lesquelles transitent la plupart des migrants venus d'Afrique subsaharienne. Des passeurs profitent du chaos qui règne en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 pour envoyer chaque année des dizaines de milliers de migrants à destination de l'Italie. Depuis le début de l'année, l'Italie a vu débarquer plus de 50.000 migrants sur ses côtes, sans compter ceux secourus ces derniers jours, tandis que plus de 1.400 autres sont morts ou disparus en mer selon l'ONU. En 2016, 181.000 migrants étaient parvenus en Europe via les côtes italiennes, 90% d'entre eux en provenance de Libye. https://www.lorientlejour.com/article/1053891/des-milliers-de-migrants-reperes-en-mediterranee.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Les forces égyptiennes ont bombardé des «camps terroristes» en Libye (sam., 27 mai 2017)
Les forces égyptiennes ont bombardé des «camps terroristes» en Libye L'aviation égyptienne a mené le 26 mai six frappes contre des «camps d'entraînement terroristes» en Libye après une nouvelle attaque meurtrière contre la minorité chrétienne copte, a indiqué la télévision d'Etat. La réaction du Caire ne se sera pas fait attendre longtemps. Alors que le 26 mai, au moins 28 chrétiens coptes ont été victimes d'une attaque dans le gouvernorat de Minya, en Egypte, le président égyptien Abdel Fattah el-Sisi a ordonné à ses avions de combat de bombarder des «camps terroristes» situés en Libye. Selon plusieurs sources militaires, les cibles se révéleraient être des lieux d'entraînement où les responsables du carnage de Minya ont séjourné. Abdel Fattah el-Sisi a promis de continuer à frapper ces lieux de formation pour les terroristes. Il a également affirmé que les pays qui financent et entraînent des djihadistes ne devraient pas rester impunis. «Nous n'hésiterons pas à protéger notre peuple du mal», a-t-il déclaré dans un discours télévisé diffusé le 26 mai. Et la suite de son discours laisse entendre que cette série de frappes ne pourrait être qu'un début : «L'Egypte n'hésitera pas à frapper les camps d'entraînement terroristes partout, sur son sol comme à l'étranger.» Des témoins en Libye ont fait état de quatre frappes à Derna, contrôlée par une milice proche d'Al-Qaïda. Ils ont indiqué que les frappes étaient apparemment le fait d'un avion qui a visé quatre secteurs à Derna dont l'un situé dans le centre-ville. Le président égyptien s'est adressé aux Etats-Unis : «J'en appelle au président Donald Trump afin qu'il prenne le leadership de la lutte contre le terrorisme.» «Nous nous apprêtons sûrement à voir plus d'actions dans ce domaine surtout après la rencontre qui a eu lieu à Riyad en Arabie saoudite et lors de laquelle Donald Trump a lui-même appelé à une réponse plus forte contre le terrorisme. Le président el-Sisi a donné à Donald Trump ce genre de garantie», a expliqué l'ancien officier du Pentagone Michael Maloof à RT. https://francais.rt.com/international/38916-forces-egyptiennes-ont-bombarde-camps-terroristes-libye
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite

Turquie: le parlement présente son rapport d'enquête sur le putsch manqué (ven., 26 mai 2017)
Turquie: le parlement présente son rapport d'enquête sur le putsch manqué Une commission parlementaire turque chargée d'enquêter sur le putsch avorté du 15 juillet a rendu public vendredi son rapport, imputant sans surprise le coup aux réseaux gulénistes mais pointant aussi des défaillances des services de renseignement. Le rapport a établi "clairement et avec certitude" que le mouvement dirigé par le prédicateur islamique Fethullah Gülen, désigné par Ankara par l'acronyme FETO (organisation terroriste des partisans de Fethullah), était derrière le coup d'Etat manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan, a déclaré Resat Petek, président de la commission d'enquête. "Il apparaît que FETO, sous la soi-disant direction de Fethullah Gülen, a décidé et mis en oeuvre la tentative de coup d'Etat du 15 juillet", a-t-il affirmé, selon des propos rapportés par l'agence progouvernementale Anadolu. Le rapport a également épinglé "une faiblesse en matière de renseignement" qui a empêché les services concernés d'avoir vent suffisamment à l'avance des préparatifs en cours en vue du coup. Relevant que les services secrets turcs (MIT) "dans leur structure actuelle ne répondent pas aux besoins intérieurs et extérieurs en matière de renseignement", le rapport invite les autorités à "revoir les points faibles et les problèmes" au sein de cet appareil sécuritaire. La tentative de putsch, menée par des militaires factieux, a fait près de 250 morts, sans compter les putschistes, et des milliers de blessés. Ankara a très rapidement accusé Fethullah Gülen, un ancien allié d'Erdogan devenu sa bête noire, d'en être le cerveau, l'accusant d'avoir infiltré les institutions du pays pour construire un "Etat parallèle". M. Gülen dément formellement toute implication dans la tentative de coup d'Etat. M. Petek a par ailleurs affirmé que les putschistes devaient initialement passer à l'acte le 16 juillet avant l'aube mais avaient décidé d'avancer l'heure du déclenchement du coup d'Etat au soir du 15 juillet pour éviter qu'il ne soit déjoué après que le MIT eut été informé des préparatifs dans les dernières heures par un pilote de l'armée de l'air. Ce rapport va être présenté au président de l'Assemblée pour approbation sous quinzaine. https://www.lorientlejour.com/article/1053866/turquie-le-parlement-presente-son-rapport-denquete-sur-le-putsch-manque.html
Alter Info l'Information Alternative
>> Lire la suite