mar.

08

sept.

2015

Windows 10 : tout ce qu'il faut savoir et faire avant, pendant et après la migration

De l'avis général, le nouveau système d'exploitation de Microsoft est une réussite par rapport au flop de Windows 8 (.1). S'il est conseillé de migrer sans hésitation, il est en revanche vivement conseillé de faire un certain nombre de choses pour que l'opération soit un franc succès et que le prix caché de la gratuité de la migration ne soit pas payé.

Freewares & Tutos a eu la bonne idée de braquer ses projecteurs sur la sortie de Windows 10, l’évènement high-tech de l'été 2015. Cela m'a incité, trois jours après avoir migré, à élaborer ce dossier spécial afin de vous livrer mon retour d'expérience et vous aider à migrer dans de bonnes conditions.

Je vais commencer par une confidence : j'adore Windows 10 et abhorre Windows 8 ! En effet, la découverte de Windows 8 fut traumatisante pour moi. Je me rappelle avoir été déstabilisé de découvrir la nouvelle interface de Windows sans le menu Démarrer... et sans cliquer 36 fois pour retrouver une fonctionnalité autrefois accessible en un clin d’œil sur les versions antérieures. J'étais aussi dépaysé que le pilote d'un Cessna qui se trouverait dans le cockpit d'un Boeing. Cette mésaventure, que beaucoup d'internautes de par le monde ont vécue, avait poussé Microsoft à rectifier le tir en sortant à la va-vite une version estampillée 8.1. Mais ce correctif n'a pas suffi à endiguer la vague de protestations, et, pour oublier le fiasco de Windows 8, la firme de Redmond a sauté la version 9 pour proposer directement la 10.

 

Cette fois-ci, Microsoft a mis les bouchées doubles en proposant non seulement une synthèse de Windows 7 et Windows 8, mais aussi un cocktail d'innovations technologiques qui soit à la fois en adéquation avec sa stratégie commerciale et les désirs des internautes. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c'est un pari réussi : contrairement à son prédécesseur, Windows 10 frise le plébiscite car il est  convivial, esthétique, ergonomique et riche en fonctionnalités innovantes. Mais tout n’est pas rose pour autant. Et pour cause, la gratuité de la migration a un prix caché : les données personnelles sont récoltées quasiment à notre insu et envoyées automatiquement vers les serveurs du géant américain. Dont l’objectif avoué dans la Charte de confidentialité est, entre autres, de les exploiter à des fins commerciales.

 

Alors, pour ceux d’entre vous qui hésitent encore, allez-y, certes, mais ne foncez pas la tête baissée. Bien paramétrer Windows 10 pour protéger votre vie privée vous évitera peut-être des déconvenues. Aussi trouverez-vous ci-après un florilège d'articles qui vous aideront à tirer votre épingle du jeu : vous profiterez ainsi de la gratuité de la migration sans en payer le prix caché. Bref, il y a des choses à savoir avant de songer à la migration, et il y a des choses qu’il vaut mieux faire avant, pendant et après.



Ce qu’il faut savoir avant de songer à la migration

 

 


Ce qu’il vaut mieux faire avant d’installer Windows 10


Pensez à sauvegarder vos données. Ce n’est qu’une simple précaution dans la mesure où la mise à niveau vers Windows 10 ne supprime pas les données : vos documents seront conservés et la plupart de vos logiciels fonctionneront (j'ai dû réinstaller Chrome et VMware) ; la migration les déplace automatiquement vers les dossiers idoines, et l’ancien dossier de Windows 7 ou 8 sera transféré vers un nouveau dossier baptisé Windows.old (dont le chemin est : C:\Windows.old), qui permettra de rétrograder votre PC vers Windows 7 ou 8 en cas de désillusions, et que vous pourrez supprimer comme expliqué ici, au bout de 10 jours par exemple, lorsque vous aurez été satisfait de la migration.


Toutefois, une panne de courant ou une extinction accidentelle de la machine durant l’opération de migration pourrait bloquer l’ordinateur et nécessiter la restauration des paramètres d’usine au mieux, le formatage du disque au pire. Aussi vaut-il mieux sauvegarder les données.


Pour sauvegarder vos données, il existe plusieurs solutions détaillées ci-après :

 


Ce qu’il vaut mieux faire pendant l’installation de Windows 10


Il vaut mieux désactiver l’envoi automatique de données personnelles collectées par Windows  (voir Paramètres de personnalisation) :

Si c’est trop tard, déroulez le menu Paramètres > Confidentialité... :

Ou bien, si vous ne craignez pas les risques liés aux éventuels défauts de nouveaux programmes, essayez Windows Tracking Disable Tool ou Windows Privacy Tweaker, deux outils spécialement conçus pour bloquer l'espionnage de Microsoft : ceux-ci contrent les services de collecte de données de Windows 10 (sauvegardez au préalable la Base de registre...). Pour ma part, j'ai utilisé le second et tout s'est bien passé (inspirez-vous du tuto de l'éditeur pour décocher les items que vous voulez désactiver ; la désactivation les fait passer du rouge ou vert)  :



Ce qu’il vaut mieux faire après l’installation de Windows 10

 

 

Après l'installation, il vaut mieux désactiver les services de collecte de données personnelles à l'aide des tutos ci-après :

Plutôt que de le faire manuellement, il est préférable d'utiliser les outils dédiés suivants :



Infos et tutos  sur Windows 10

 

 

 

N.B. En cas de lien mort, rendez-vous sur Wayback Machine pour essayer de retrouver la page disparue.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    Thierry (mardi, 08 septembre 2015 20:49)

    Merci pour les liens. Je croyais que c’était difficile. Grâce à tes sélections de tutos je vais pouvoir annulé le rendez-vous pris avec un pote qui devait passer m’aider. Par contre ça craint, l'histoire de notre vie privée.

  • #2

    Steph (mercredi, 09 septembre 2015 04:53)

    Il n'y a pas que Windows 10...

  • #3

    Carmen (mercredi, 09 septembre 2015 10:02)

    demandez à Apple, Google etc. si la collecte de données est une nouveauté!!! on vivait déjà avec bien avant l'apparition des smartphones!!!

  • #4

    Romualdinho13 (mercredi, 09 septembre 2015 13:28)

    @ Carmen
    Oui, mais sauf que là ça a pris des proportions inédites : la partie émergée (sic) de l'iceberg montre qu'il y a beaucoup trop d'espionnage, et je n'ose même pas imaginer ce qui peut se cacher dans partie immergée du code source de Windows. A en croire les spécialistes de la question, la quantité d'infos envoyées est hallucinante. Voir les articles de ZatazMag que j'ai rajoutés au dossier ("Ce qu'il faut faire pendant l'installation...", là où je parle d'outils de blocage de l'espionnage de Microsoft).
    Cordialement

  • #5

    thebloom (jeudi, 10 septembre 2015 12:25)

    Hello Romuladinho13 !

    Merci pour la citation, moi je reste avec Windows 8 :)
    Ton 2ème lien ne marche pas : http://lc.cx/Zzdq

    Sinon, tu as eu mes mails et messages Twitter ?

    A+

  • #6

    Romualdinho13 (vendredi, 11 septembre 2015 09:46)

    @ thebloom
    Merci pour le lien. Je viens de le corriger. Je croyais avoir tout vérifier.
    Que-tu dire ? Tu m'as envoyé des MP récemment ? Merci de basculer en MP pour des éclaircissements.
    Cordialement
    P.S.: Ah, ça y est! Je viens de consulter la messagerie Twitter et il y avait 3 messages non lus dont le tien (11 août). En revanche, je ne trouve pas de traces de mails.